Aide de l'ANAH

Autres aides financières : ANAH, exonération taxe foncière, aides locales

Les aides que nous allons vous présenter ne sont pas délivrées par l'État mais par les collectivités locales ou alors par un organisme indépendant nommé l'Anah. Ces subventions dépendront du type de rénovation énergétique entrepris.

Qui peut bénéficier des aides de l’Anah ?

Les aides de l’Anah concernent les propriétaires occupants dont les revenus ne dépassent pas les limites suivantes :

PLAFONDS DE RESSOURCES DES MÉNAGES
ÎLE-DE-FRANCE UNIQUEMENT
Nombre de personnes composant le ménage Ménages très modestes Ménages modestes
1 < 19 792 € < 24 094 €
2 < 29 050 € < 35 362 €
3 < 34 887 € < 42 471 €
4 < 40 735 € < 49 592 €
5 < 46 604 € < 56 733 €
Par personne supplémentaire + 5 857 € + 7 132 €
PLAFONDS DE RESSOURCES DES MÉNAGES
TOUTES RÉGIONS (HORS ÎLE-DE-FRANCE & DOM-TOM)
Nombre de personnes composant le ménage Ménages très modestes Ménages modestes
1 < 14 300 € < 18 332 €
2 < 20 913 € < 26 811 €
3 < 25 152 € < 32 242 €
4 < 29 384 € < 37 669 €
5 < 33 633 € < 43 117 €
Par personne supplémentaire + 4 239 € + 5 431 €

Pour bénéficier des aides de l’Anah, votre logement doit être achevé depuis plus de 15 ans.

ATTENTION ! Les aides de l’Anah ne sont pas cumulables avec d’autres aides attribuées par l’Etat ou la prime énergie. Il faut compter un délai de 5 ans, avant de faire une nouvelle demande auprès de l'Anah. 

Quel est le montant de l'aide de l'Anah ?

Les aides de l’Anah comportent plusieurs volets. Une subvention de 35 à 50% du montant final de vos travaux hors taxes. Subvention à laquelle s’ajoute une prime dite « d’investissement d’avenir », fixée selon les revenus du ménage. La prime est de 2 000€ pour les propriétaires très modestes, et de 1 600€ pour les propriétaires modestes. En complément de ces deux aides financières, certaines collectivités territoriales peuvent vous attribuer une troisième subvention dont la limite est de 500€.

Quelles sont les conditions pour obtenir les aides de l’Anah ?

Pour être éligible et bénéficier des subventions et de la prime attribuées par l’Agence Nationale de l’Habitat, vos travaux doivent répondre à plusieurs critères.

  • Les travaux devront garantir une amélioration d’au moins 25% de la performance énergétique globale de votre logement.
  • Les travaux doivent être entièrement réalisés par des professionnels du bâtiment (certifiés RGE).

ATTENTION ! Vous devez attendre le dépôt et la validation de votre dossier auprès de l’Agence Nationale de l’Habitat pour démarrer les travaux. Si vous commencez les travaux avant de faire votre demande auprès de l’Anah, celle-ci ne sera pas retenue et vous ne pourrez pas bénéficier des aides financières. D’autre part, une fois la demande auprès de l’Agence Nationale pour l’Habitat déposée, vous devez faire appel à un opérateur spécialisé pour vous assister tout au long de votre projet de travaux. Vous devrez ensuite réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique de votre logement avant et après les travaux par un professionnel certifié.