Image
tirelire rose
Rédigé par Matthieu H. - À jour le À jour le 22/04/2021

10 conseils pour réduire sa facture de chauffage

Selon l’Ademe, le chauffage représente 60 % de la consommation totale d’énergie d’un logement. Dans certains cas, il peut même atteindre 70% à 75%. C’est donc le poste de dépenses le plus important pour un foyer. Pour autant, par quelques éco-gestes simples, on peut réduire sa facture de chauffage. Monexpert vous révèle ses 10 meilleurs conseils pour faire baisser la note !

1 - Isolez votre maison

L'isolation est la clé des économies d’énergie. En effet, une maison mal isolée laisse s’échapper la chaleur et vous fait consommer inutilement. Pour éviter les gaspillages énergétiques, les travaux de rénovation prioritaires sont bien souvent : 

L’isolation est donc particulièrement efficace mais, on le sait, le montant des travaux peut freiner certains ménages. Sachez qu’il existe de nombreuses aides financières pour vous accompagner : 

Image
logo monexpert

Pour en savoir plus et connaître le montant des aides auxquelles vous avez le droit, n’hésitez pas à faire une

2 - Entretenir ses appareils de chauffage

L’entretien de la chaudière est une obligation légale. Cela concerne toutes les chaudières à combustible, à savoir : 

  • A gaz
  • A fioul
  • A bois
  • Biomasse, etc. 

Cette disposition vise à garantir la sécurité des occupants d’un foyer en prévenant les intoxications au monoxyde de carbone. Cette opération est aussi l’occasion de réduire sa facture de chauffage. Comme le met en avant Engie, le fournisseur historique de gaz, l’entretien de la chaudière induit « 8 à 12 % de combustible consommé » en moins. Sur la longue durée, cela permet aussi de prolonger l’espérance de vie de vos équipements. 

En ce qui concerne les radiateurs électriques, l’entretien ne fait pas partie des obligations légales. Cela étant, il est très important de les dépoussiérer régulièrement. En effet, la saleté fait office de barrière et empêche la bonne diffusion de l’air chaud.

3 - Changez votre système de chauffage 

Bien souvent, plus votre système de chauffage est ancien, moins ses performances énergétiques sont bonnes. C’est pourquoi, dans une optique de faire des économies, il peut être bon de changer de dispositif. Et, pour cela, rien ne vaut les énergies renouvelables. 

Par exemple, remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur, vous permet de faire jusqu’à 60% d’économies de chauffage. Vous pouvez également opter pour une chaudière à bois, énergie particulièrement économique. Les ménages raccordés au gaz peuvent aussi remplacer leur ancienne chaudière par une chaudière à condensation. Ils pourront réaliser jusqu’à 30 % de gains sur leur facture.

Bon à savoir : 

Afin de changer de dispositif de chauffage, vous pouvez aussi faire appel aux aides à la rénovation énergétique. Pour faire un point sur vos besoins, n’hésitez pas à appeler nos experts au 0 800 946 565 (appel non-surtaxé et sans engagement). 

4 - Installer un chauffage d’appoint au bois 

Le bois est l’énergie de chauffage la moins chère. Pourtant, si l’on en croit l’Ademe, seuls 5% des ménages y ont recours. En effet, le problème du bois réside surtout dans le stockage du combustible. Il faut souvent avoir de l’espace pour conserver le bois. Cela peut décourager les occupants de petits logements. 

Cela étant, on peut très bien le faire entrer en complémentarité avec un système de chauffage principal (gaz, fioul, électricité, etc.). En installant un poêle à bois dans son salon ou dans une autre pièce à vivre, on peut faire baisser sa facture de chauffage. Pour répondre à la problématique du stockage, le mieux reste d’opter pour un poêle à granulés. Vous pouvez aussi utiliser un poêle à bûches et l’alimenter avec des bûches compressées. Il s’agit de bûchettes faites à partir de copeaux de bois. Leur rendement est bien meilleur que les bûches classiques et elles sont bien plus petites. 

Côté prix, il faudra compter entre 500 € et 5.000 € pour l’achat et la pose d’un poêle. Cela étant, il est possible de bénéficier d’aides à la rénovation thermique pour s’équiper à moindre frais. 

5 - Dégagez l’espace devant vos radiateurs

Pour favoriser la diffusion de la chaleur dans vos pièces, il est important de bien dégager l’espace devant vos émetteurs de chaleur. En effet, un rideau, une plante ou un meuble devant votre radiateur vous empêche de profiter pleinement de votre chauffage

6 - Chauffer à la juste température 

La température de chauffage influe sur votre facture d’énergie. En effet, plus le chauffage est fort, plus la consommation énergétique augmente. Il convient donc de programmer vos radiateurs à la bonne température. Pour allier confort et économies d’énergie, nous vous conseillons de vous baser sur les recommandations de l’Ademe :

  • 17°C dans les chambres
  • 19°C à 21°C dans les pièces à vivre
  •  22°C dans la salle de bain en cours d’utilisation

Pensez qu’un degré en moins, ce sont 7% de gagnés sur les factures de chauffage. Pour ne jamais avoir froid, les plus frileux peuvent opter pour un gros pull. 

7 - Opter pour un thermostat programmable

La bonne régulation du chauffage permet d’adapter votre consommation d’énergie à vos habitudes de vie. C’est pourquoi, investir dans un thermostat programmable peut s’avérer rentable. Il en existe plusieurs sortes : 

  • le thermostat d'ambiance programmable. Il s’agit d’un appareil qui enclenche votre système de chauffage pendant les heures de présence. Il faut le paramétrer manuellement 
  • le thermostat programmable connecté : un thermostat d’ambiance relié à votre smartphone ou à une tablette. Il permet de piloter le chauffage à distance pour adapter la consommation d’énergie à votre emploi du temps

Ces équipements engagent une réduction de 10 à 40 % votre facture de chauffage. Ils sont donc particulièrement efficaces pour faire des économies d’énergie. Pour inciter les ménages à installer un thermostat programmable, le gouvernement a lancé la prime « Coup de pouce Thermostat avec régulation performante ». Il s’agit d’une aide de 150 € que l’on peut obtenir sans condition de ressources

8 - Aérer son logement 

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, pour faire baisser sa facture de chauffage, il faut ouvrir les fenêtres. En effet, une bonne aération et une bonne ventilation permettent de faire diminuer le taux d’humidité dans l’air. Plus sec, l’air devient alors plus facile à chauffer. 

Côté santé, il est aussi très important de bien aérer 10 minutes par jour. Vous limiterez la pollution interne qui peut engendrer des problèmes respiratoires. D’autre part, vous éviterez la prolifération de champignons sur les murs. 

9 - Fermer les portes et fenêtres

Ouvrir les fenêtres oui, mais avec parcimonie. Après avoir aéré comme il se doit, il vaut mieux fermer toutes les fenêtres. Et, pour préserver la chaleur dans les pièces à vivre, pensez à fermer les portes qui donnent sur le couloirs, le garage, endroits généralement moins chauffés ou non-chauffés. 

Pour compléter, vérifiez l’étanchéité des fenêtres. Si le joint fait défaut, il faudra le remplacer. Vous pouvez installer des boudins bas de porte, vous empêcherez alors la fuite de l’air chaud par cet interstice. 

10 - Installer des filtres isolants sur les fenêtres 

Même à double-vitrage, les fenêtres sont l’un des passages les plus importants de la chaleur. Cela étant, il est facile d’en améliorer les performances énergétiques. 

Pour gagner en confort thermique, vous pouvez installer des filtres anti-froid ou des filtres « deux saisons ». Il s’agit d’une mince couche transparente à poser directement sur la fenêtre. Elle fera barrage au froid l’hiver et à la chaleur l’été. Cette solution apparaît comme économique et efficace. Certains fabricants annoncent jusqu’à 40% de réduction des pertes de chaleur par les fenêtres

Source : Ademe

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.