Image
logo Certificats d'économies d'énergie
Rédigé par Juliette S. - À jour le À jour le 20/07/2021

5ème période des CEE : des objectifs plus ambitieux sur la rénovation énergétique

La 5ème période des certificats d'économies d'énergie (CEE) aura lieu de 2022 à 2025. Elle fixe des objectifs élevés en matière de rénovation énergétique. Quels sont-ils ? Que cela implique-t-il pour les consommateurs français ? Monexpert vous dit tout. 

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), comment cela fonctionne ? 

Pour diminuer l'empreinte carbone de la France, l'Etat demande aux fournisseurs d'énergie et aux vendeurs de carburant de répondre à des objectifs en matières de CEE. Ces objectifs sont fixés sur une période de trois ans. 

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) sont des documents électroniques. Ils attestent que des travaux d’économies d’économies d’énergie ont été menés dans un logement. 

Pour en obtenir, les acteurs concernés, appelés "obligés" peuvent :

  • Acheter des CEE à des acteurs non-obligés sur un marché spécialisé ; 
  • Prendre en charge des travaux de rénovation énergétique chez les particuliers via une Prime Énergie comme la Prime Énergie Monexpert.

5ème période des CEE : quels objectifs ? 

Comme l'explique le Ministère de la Transition Écologique dans un communiqué de presse du 28 avril 2021 "Ce niveau d’obligation pour la 5ème période (2022-2025) sera de 2500 TWhc, dont au moins 730 TWhc pour des opérations d’économies d’énergie réalisées au bénéfice des ménages aux revenus les plus modestes"

Cela correspond à une hausse d'environ 17% des objectifs par rapport à la 4ème période. La lutte contre les passoires thermiques et contre la précarité énergétique semble s'accentuer. 

Vers la fin des offres "Coup de Pouce" 

L'autre grand changement de la 5ème période des CEE signe la fin des offres : 

  • "Coup de pouce isolation" qui majorait le montant des primes CEE pour l'isolation des combles et des planchers bas ; 
  • "Coup de pouce chauffage" qui faisait grimper le prix des primes CEE pour remplacer un système de chauffage obsolète. On parlait également de prime à la conversion pour les chaudières. 

Ces dispositifs avaient permis aux offres d'isolation à 1 € et de chaudières à 1 € de voir le jour. Elles seront supprimées au 1er juillet 2021. 

Dès lors le montant de la Prime Énergie Monexpert s'en verra affectée. Toutefois, grâce au cumul de la Prime Énergie avec MaPrimeRénov', il reste rentable d'envisager des travaux de rénovation thermique. 

Pour vous donner une idée du montant auquel vous pouvez prétendre à l'heure actuelle, voici les barèmes d'octroi de MaPrimeRénov' ainsi que des tableaux de simulation. 

Plafonds de ressources île-de-France

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 20 593 € < 25 068 € < 38 184 € > 38 184 €
2 < 30 225 € < 36 792 € < 56 130 € > 56 130 €
3 < 36 297 € < 44 188 € < 67 585 € > 67 585 €
4 < 42 381 € < 51 597 € < 79 041 € > 79 041 €
5 < 48 488 € < 59 026 € < 90 496 € > 90 496 €
Par personne 
supplémentaire
+ 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

 

Plafonds de ressources pour les autres régions

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 14 879 € < 19 074 € < 29 148 € > 29 148 €
2 < 21 760 € < 27 896 € < 42 848 € > 42 848 €
3 < 26 170 € < 33 547 € < 51 592 € > 51 592 €
4 < 30 572 € < 39 192 € < 60 336 € > 60 336 €
5 < 34 993 € < 44 860 € < 69 081 € > 69 081 €
Par personne 
supplémentaire
+ 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

 

Travaux pour les revenus très modestes (MaPrimeRénov' Bleu)

Travaux de chauffage MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Chaudière à granulés 10 000 € 4 000 € 14 000 €
Chauffe-eau solaire 4 000 € 240 € 4 420 €
Chaudière à gaz très haute performance 1 200 € 525 € 1 725 €
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 9 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 8 €/m²

 

Travaux pour les revenus modestes (MaPrimeRénov' Jaune)

Travaux de chauffage MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Chaudière à granulés 8 000 € 4 000 € 12 000 €
Chauffe-eau solaire 3 000 € 126 € 3 126 €
Chaudière à gaz très haute performance 800 € 263 € 1 063 €
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 9 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 8 €/m²

 

Travaux pour les revenus standards (MaPrimeRénov' Violet)

Travaux de chauffage MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Chaudière à granulés 4 000 € 2 500 € 6 500 €
Chauffe-eau solaire 2 000 € 120 € 2 120 €
Chaudière à gaz très haute performance - 263 € 263 €
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 10 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 10 €/m²

 

Travaux pour les revenus élevés (MaPrimeRénov' Rose)

Travaux de chauffage MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Chaudière à granulés - 2 500 € 2 500 €
Chauffe-eau solaire - 120 € 120 €
Chaudière à gaz très haute performance - 263 € 263 €
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 10 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 10 €/m²

📋 En résumé : 

Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.