Image
aides-isoler-logement
Rédigé par Juliette S. - À jour le 17/05/2022

9 aides pour faire isoler son logement en 2021

L’isolation du logement permet de faire des économies d’énergie substantielles mais, ces travaux de rénovation énergétique présentent un certain coût. Pour faire baisser le montant du chantier, il existe plusieurs subventions. Quelles sont les aides à l’isolation en 2021 ? Monexpert fait le point.

1. La Prime Énergie Monexpert, une prime ouverte à tous

La Prime Énergie Monexpert est issue du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Lancé après le protocole de Kyoto, ce système oblige les vendeurs de carburants et fournisseurs d’énergie à faire baisser la consommation d’énergie de leurs clients. Pour cela, ils peuvent notamment financer des travaux d’isolation chez les ménages. 

Ces travaux peuvent porter sur : 

Cette prime présente l’avantage d’être ouverte à tous. Elle n’est pas soumise à condition de revenus. Le montant de la prime n’est pas fixe. Il variera en fonction :

  • Des travaux entamés
  • Des revenus fiscaux du ménage
Seul Monexpert vous propose :

⭐ une vérification de votre devis de travaux d'isolation avant engagement des travaux
⭐ une protection juridique gratuite
⭐ un versement de la prime en 5 à 10 jours seulement
 

Je demande ma prime

2. MaPrimeRénov’

Généralisée en octobre 2020, MaPrimeRénov’ remplace :

  • le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE)
  • l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH 

Cumulable avec la Prime Énergie Monexpert, elle peut être demandée pour financer des travaux d'isolation. Son montant varie en fonction : 

  • Des travaux réalisés
  • De votre revenu fiscal de référence (RFR)
  • De votre lieu de résidence. Le barème diffère entre les ménages résidant en Ile de France et hors Ile-de-France

Afin de faciliter la lecture des barèmes, il existe maintenant un « code couleur MaPrimeRénov ». Ce code couleur et les plafonds de revenus vous sont présentés dans le tableau suivant.

Attention, à partir de 2022, seuls les logements datant de plus de 15 ans seront éligibles à MaPrimeRénov'.

3. L’Eco-PTZ, jusqu’à 30 000 euros sans intérêts !

L’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un crédit bancaire avec un taux d’intérêt nul. Il permet d’obtenir jusqu’à 30 000 euros à rembourser sur 15 ans pour entamer des travaux de rénovation thermique. A partir de 2022, ce montant devrait être porté à 50 000 €.

Cette aide à l’isolation est également accessible à tous. Pour la demander, il faudra vous rendre dans une banque ayant signé une convention avec le gouvernement.

4. Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH

Habiter Mieux Sérénité est une aide de l’ANAH. Elle permet à des ménages d’entamer des travaux de rénovation thermique ayant pour but d’induire un gain de performance énergétique global d’au moins 25%. Cette aide est réservée : 

  • Aux ménages modestes. Elle permet une prise en charge d’un chantier d’isolation à hauteur de 35% du montant total HT des travaux. Cette aide est plafonnée à 7 000 € maximum. Elle peut être bonifiée par la « Prime Habiter Mieux » de 1 600 €
  • Aux ménages très modestes. Elle permet une prise en charge de travaux d’isolation à hauteur de 50% du montant total HT des travaux et de 10 000 € maximum. Dans certains cas, elle pourra être majorée par la « Prime Habiter Mieux » de 2 000 €. 

Sont considérés comme modestes, les ménages présentant un niveau de ressources inférieur ou égal aux plafonds de MaPrimeRenov’ Jaune. Sont considérés comme très modestes, les ménages présentant un niveau de ressources inférieur ou égal aux plafonds de MaPrimeRenov’ Bleu.

💡 Bon à savoir : 

Habiter Mieux Sérénité n’est ni cumulable avec MaPrimeRénov’, ni avec les primes CEE. Cela étant, elle peut entrer en complémentarité avec le chèque énergie et l’éco-PTZ. Toutefois, elle est en train d'évoluer. En 2022, elle deviendra MaPrimeRénov' Sérénité. Dès l'été 2022, elle sera cumulable avec la Prime Énergie. Cette aide pourra se demander sur la nouvelle plateforme du gouvernement : France Rénov' qui sera lancée au 1er janvier 2022.

5. Le chèque énergie 

Le chèque énergie est une aide mise en place par le gouvernement en janvier 2018. Il a remplacé les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité. Il permet aux ménages modestes de payer en partie ou en totalité des factures de gaz et d’électricité. Il peut aussi être utilisé pour régler un artisan « reconnu garant de l’environnement » (RGE) venu réaliser des travaux de rénovation et d’isolation. 

D’un montant compris entre le 48 € et 227 € TTC, les bénéficiaires le reçoivent directement dans leur boîte aux lettres au printemps. Il est valable dès sa réception, et ce, jusqu’au 31 mars de l’année suivante. Les ménages peuvent en prolonger la validité, en le changeant pour un chèque travaux utilisable pendant 2 ans.

Cette année, de manière exceptionnelle, le gouvernement distribuera un chèque énergie complémentaire de 100 €. Celui-ci sera envoyé dans les boites aux lettres des bénéficiaires au mois de décembre 2021.

💡 Bon à savoir : 

Pour demander les aides à la rénovation, vous devez automatiquement avoir recours à un professionnel RGE pour vos travaux. Il s’agit d’une certification reconnue par l’Etat. Elle reconnaît les compétences d’un artisan dans un domaine qui lui est propre. En général, ce sont des professionnels de confiance. Vous avez donc tout à y gagner !

6. Les aides d’Action Logement

 

Action Logement aide les salariés du secteur privé à rénover leur habitat. Pour cela, cette association propose plusieurs aides :

  • Une aide à la rénovation dans les logements situés en zone B2, zone C du découpage Pinel ou dans une commune « Action Coeur de Ville ». Elle est d’un montant maximal de 15 000 € pour les propriétaires bailleurs et 20 000 € pour les propriétaires occupants ;
  • Un prêt travaux à un taux de 1%, permettant le financement de travaux à hauteur de 10 000 € remboursables sur 10 ans ;
  • Le prêt accession pour aider les ménages souhaitant acheter une passoire thermique pour la rénover. D’un montant maximal de 40 000 €, il présente un taux d’intérêt de 0,5%.Ce prêt est réservé aux ménages modestes au sens de la définition donnée par l’ANAH.

7. Les aides locales

Certaines collectivités locales proposent des aides à la rénovation énergétique pour leurs administrés. C’est par exemple le cas du « chèque éco-action Normandie » ou des aides à la rénovation de la Métropole de Nice ou de la Métropole Européenne de Lille.

Pour vous renseigner, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre département, de votre mairie ou encore des services dédiés de la Région dont vous dépendez.

8. La TVA travaux à taux réduit 

Pour les travaux de rénovation énergétique, vous bénéficiez d'une TVA portée à 5,5% sur la main d'œuvre et le matériel. Vous n'êtes pas obligé de passer par un professionnel RGE pour disposer de cette aide. Elle s'applique directement sur la facture.

9. Les aides de l’Ademe

L’Ademe ne propose pas directement d’aides à la rénovation pour les particuliers. Le Fonds Chaleur qui vise à promouvoir des chauffages écologiques est destiné aux professionnels.

En revanche, l’Ademe peut vous orienter et vous informer sur les travaux de rénovation énergétique et les économies d’énergie, en général. Cela peut donc être un interlocuteur pour apprendre à mieux maîtriser votre facture d’énergie.

📋 En résumé :

  • On dénombre bon nombre d’aides à la rénovation thermique
  • Certaines sont ouvertes à tous (MaPrimeRénov’, la Prime Énergie Monexpert, l’Eco-PTZ, etc.)
  • D’autres sont réservées aux ménages modestes (Aides d’action logement, Habiter mieux, chèque énergie, etc.).
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.

Avez-vous trouvé votre réponse ?