Image
facade immeuble
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 18/01/2022

Quelles aides pour les travaux en copropriété ?

En copropriété, les dépenses liées à l’énergie peuvent vite grimper. En effet, on estime par exemple que l’usage du gaz représente environ un tiers des charges d’une copropriété. Et pour réduire la facture de chauffage, rien de tel que d'entamer des travaux sur les parties communes. Quelles sont les aides pour les travaux de rénovation d’une copropriété ? MonExpert fait le point.

MaPrimeRenov’Copro : financer des travaux dans les parties communes

Depuis le 1er octobre 2020, les copropriétés peuvent demander l’aide MaPrimeRenov’ Copro, issue de la fusion du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) et « Habiter Mieux Agilité » de l’ ANAH. Il leur suffit de répondre à certains critères : 

  • Être constituée d’au moins 75% de résidences principales ; 
  • Disposer d’une immatriculation au registre national des copropriétés ;
  • S’engager à mener des travaux avec une amélioration de la performance énergétique d’au moins 35 % minimum ; 
  • Confier le chantier à des professionnels RGE (Reconnu garant de l’environnement). 

Ces travaux pourront porter sur :

  • L’isolation thermique ; 
  • Le dispositif de chauffage central ;
  • La ventilation ;
  • La régulation du chauffage

Afin d’être éligible à MaPrimeRenov’, le montant des travaux est plafonné à 15 000 euros par logement.  Le chantier pourra alors être financé selon les modalités suivantes : 

  • 25 % du montant, soit maximum 3 750 € par ménage occupant ; 
  • 30 % de prise en charge de l’aide à la maîtrise d’ouvrage (AMO) plafonnée à 180 € par logement. 

⚠️ Attention, les travaux pourront être réalisés à condition d’avoir été approuvés en assemblée générale. 

Habiter Mieux Copropriétés

Alors que MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie sont des aides ouvertes à tous les ménages, le programme « Habiter Mieux Copropriétés » de l’Agence National de l’Habitat (ANAH) est réservé aux copropriétés composées essentiellement de ménages modestes, selon un barème déterminé par l’ANAH. 

Barème 2022 - ANAH 

  Plafonds de revenus pour les ménages précaires Plafonds de revenus pour les ménages modestes

Nombre de personnes composant le ménage

en Île-de-France 

hors Île-de-France

en Île-de-France  hors Île-de-France

1

< 21 123

< 15 262

< 25 714 < 19 565

2

< 31 003

< 22 320

< 37 739 < 28 614

3

< 37 232

< 26844

< 45 326 < 34 411

4

< 43 472

< 31 359

< 52 925 < 40 201

5

< 49 736

< 35 894

< 60 546 < 46 015

Par personne supplémentaire

+ 6 253

+ 4 526

+ 7 613 + 5 797


Pour disposer de cette aide, l’immeuble doit : 

  • avoir été construit avant le 1er juin 2001 ; 
  • être utilisée à 75% comme logement principal ;
  • Avec une étiquette énergétique est évaluée entre D et G ;
  • Dont le budget prévisionnel annuel « affiche un taux d’impayés de charges (compris entre 8% et 15% du montant total du budget prévisionnel annuel voté pour les copropriétés de plus de 200 lots ; compris entre 8% et 25% pour les copropriétés de moins de 200 lots) » comme le précise l’ANAH sur son site. 

Les travaux financés par cette aide devront induire un gain énergétique de 35 % minimum. Comme pour MaPrimeRenov’ l’aide pourra prendre en charge  :

  • L’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) : jusqu’à 180€ par logement ;
  • Jusqu'à 25% du montant total des travaux HT, à hauteur de 5 250 € maximum par logement incluant une prime de 1 500 €.

Pour bénéficier de l’aide, le syndic doit d’abord en référer à l’assemblée générale des copropriétaires. Ensuite, il pourra prendre contact avec l’ANAH. 

L’éco-prêt à taux zéro copropriété (éco-PTZ copropriétés)

Comme l’explique le Ministère de la Cohésion des Territoires, « l’écoprêt à taux zéro copropriété (éco-PTZ copropriété) est un prêt collectif octroyé au syndicat des copropriétaires, pour le compte des copropriétaires qui souhaitent y participer. » Il s’agit d’un prêt bancaire au taux d’intérêt nul, visant à inciter les occupants d’un logement à le rénover. Il permet de financer des opérations d’amélioration de la performance énergétique. L’éco-PTZ copropriétés peut uniquement se demander si le logement a été construit depuis plus de 2 ans et devra être voté en assemblée générale. D’un montant maximal de 30 000 euros, le syndic pourra le rembourser sous 15 ans.

Cette aide est cumulable avec MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie Monexpert ou bien avec Habiter Mieux de l’ANAH

💡 Bon à savoir

Ces aides existent au niveau individuel et permettent aux familles de réaliser des travaux de rénovation dans la partie privative de leur appartement.

📋 En résumé 

  • Certaines aides sont ouvertes à tous (MaPrimeRenov’ et l’Eco PTZ) sans condition de  ressources ; 
  • Les ménages modestes peuvent se tourner vers Habiter Mieux Copropriété pour des travaux sur les parties communes ; 
  • Ces travaux doivent être approuvés en assemblée générale. 
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.