Image
remplacement fenêtres par des artisans
Rédigé par Juliette S. - À jour le 23/12/2020

Quelles aides pour changer de fenêtres en 2021 ?

Les fenêtres sont souvent des ponts thermiques importants dans un logement. Et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de vitrages simples. L’Ademe considère que dans une maison construite avant 1974, elles sont responsables de 10% à 15% des pertes de chaleur. Isoler ses fenêtres permet donc de gagner en confort thermique et de réaliser des économies d’énergie. Cela étant, le prix du chantier peut freiner certaines ardeurs mais pas de panique, il existe de nombreuses aides pour faire baisser la note ! Quelles sont-elles ? À quels ménages sont-elles destinées ? Monexpert fait le point. 

La Prime Énergie Monexpert

L’isolation des fenêtres est essentielle pour le confort thermique des habitants d’un logement. Ces derniers peuvent faire financer le remplacement de vitrages simples par des doubles vitrages par la Prime Énergie Monexpert. Issue du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), cette aide est octroyée par les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburant. Ouverte à tous, le montant de la prime varie en fonction : 

  • Des travaux engagés ; 
  • Du revenu fiscal de référence (RFR) du ménage.
Image
logo monexpert

Avec Monexpert, vous pouvez bénéficier d'une prime énergie dédiée au remplacement de vos fenêtres !
Notre offre est en cours de création, inscrivez-vous dès maintenant pour être avertis à sa sortie

MaPrimeRénov’

Lancée en janvier 2020 pour les ménages modestes, MaPrimeRenov’ a été généralisée en octobre 2020 en remplacement du :

  • Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE). Celui-ci disparaît au 1er janvier 2021 ; 
  • Programme d’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH

Tous les ménages y sont éligibles. Cela étant, tous ne peuvent pas prétendre au même montant. Le montant de MaPrimeRenov’ est établi selon les critères suivants : 

  • Les travaux qui seront mis en œuvre comme l’isolation des fenêtres par exemple ; 
  • Votre RFR (revenu fiscal de référence) ; 
  • Votre lieu d’habitation. La prime est majorée pour les ménages vivant en Île-de-France. 

Pour la demander, il faudra engager des travaux dans une résidence principale, située en France et construite depuis plus de 2 ans. Pour aider les ménages à comprendre, les autorités ont proposé un « code couleur MaPrimeRénov » par plafonds de revenus comme le montrent les tableaux suivants. 

Plafonds de ressources île-de-France
 

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 20 593 € < 25 068 € < 38 184 € > 38 184 €
2 < 30 225 € < 36 792 € < 56 130 € > 56 130 €
3 < 36 297 € < 44 188 € < 67 585 € > 67 585 €
4 < 42 381 € < 51 597 € < 79 041 € > 79 041 €
5 < 48 488 € < 59 026 € < 90 496 € > 90 496 €
Par personne 
supplémentaire
+ 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

 

Plafonds de ressources pour les autres régions
 

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 14 879 € < 19 074 € < 29 148 € > 29 148 €
2 < 21 760 € < 27 896 € < 42 848 € > 42 848 €
3 < 26 170 € < 33 547 € < 51 592 € > 51 592 €
4 < 30 572 € < 39 192 € < 60 336 € > 60 336 €
5 < 34 993 € < 44 860 € < 69 081 € > 69 081 €
Par personne 
supplémentaire
+ 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

❓ Bon à savoir

MaPrimeRenov’ et la Prime Energie Monexpert peuvent se cumuler. C’est un bon moyen de faire baisser encore davantage le prix des travaux. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos conseillers au 0 800 946 565.

L’Eco-PTZ

Cumulable avec MaPrimeRenov’ et la Prime Énergie Monexpert, l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un crédit bancaire avec un taux d’intérêt à 0%. Avec un montant maximal de 30.000 euros à rembourser sur 15 ans, il vise à aider les ménages à réaliser un ensemble de travaux de rénovation thermique. On appelle cela « bouquet travaux ». 

Cette aide est ouverte sans condition de revenus. Pour l’obtenir, il suffit d’entamer les démarches auprès d’une banque ayant signé un partenariat avec l’État.

Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH

Habiter Mieux Sérénité fait partie des aides de l’ANAH. Cette prime vise à entamer des travaux permettant un gain de performance énergétique global d’au moins 25% dans un logement. L’isolation des fenêtres peut parfaitement entrer dans ce cadre. Ouverte sous condition de ressources, elle est destinée : 

  • Aux ménages modestes (plafonds de revenus équivalents à MaPrimeRenov’ Jaune). Cette aide est plafonnée à 7.000 €, à hauteur de 35% du montant total HT des travaux. Elle peut être complétée par la « Prime Habiter Mieux » de 1 600 € maximum. 
  • Aux ménages très modestes (plafonds de revenus équivalents à MaPrimeRenov’ Bleu). Cette aide est plafonnée à 10.000 €, à hauteur de 50% du montant total HT des travaux. Elle peut être complétée par la « Prime Habiter Mieux » de 2 000 € maximum. 

Bon à savoir

Cette aide ne peut être cumulée avec la Prime Monexpert ou MaPrimeRenov’. En revanche, elle est cumulable avec l’éco-PTZ et le chèque énergie. 

Le chèque énergie 

Lancé sur tout le territoire en janvier 2018, le chèque énergie a remplacé les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité. Il permet aux ménages modestes : 

  • de régler une facture énergétique domestique (gaz, électricité, fioul, bois de chauffage, etc.). Ce n’est pas un chèque carburant donc on ne peut pas régler un plein d’essence avec ;
  • ou de participer à la prise en charge de travaux de rénovation et d’isolation. 

Cette aide peut donc être utilisée pour isoler vos fenêtres. Son montant oscille entre le 48 € et 227 € TTC. Il n’y a aucune démarche à réaliser pour le demander. Les bénéficiaires le reçoivent directement dans leur boîte aux mois de mars, d’avril ou mai. Il reste valide pendant un an, jusqu’au 31 mars de l’année suivante. On peut en prolonger la validité en le transformant en « chèque travaux » valable 2 ans.

🔎 Bon à savoir

Pour bénéficier des aides pour changer vos fenêtres, il faudra faire appel à un artisan « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Un professionnel RGE dispose d’une qualification reconnue par l’État français dans un domaine de la rénovation énergétique. Il assure donc un travail de grande précision. Outre la qualité des travaux, faire appel à un artisan RGE permet de disposer d’un taux de TVA réduit à 5,5%. De quoi faire baisser encore le prix du chantier ! 

📝 En résumé

  • Les aides pour changer vos fenêtres sont nombreuses ;
  • MaPrimeRenov’, La Prime Monexpert, l’Eco-PTZ se cumulent et sont ouvertes sans condition de revenus ; 
  • Le chèque énergie et l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH sont destinées aux ménages modestes et peuvent se cumuler ; 
  • Les travaux doivent impérativement être réalisés par un artisan RGE. Cela vous donne le droit à un taux de TVA réduit à 5,5%. 
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.