Image
aides_chauffage_meilleur
Rédigé par Juliette S. - À jour le À jour le 28/06/2021

6 aides pour mieux chauffer son logement

Le confort thermique est l’une des préoccupations principales des ménages. Et il est possible de l’améliorer à moindre frais. En effet, il existe de nombreuses aides pour mieux chauffer son logement. Elle concerne l’isolation, le remplacement du système de chauffage et la régulation du chauffage. Monexpert vous présente les différentes aides et les modalités de cumul.

Avant de présenter chacune des aides, il convient de comprendre qu’il existe plusieurs grands types d’aides. Certaines aides prennent la forme de subvention, telles que : 

Ensuite, les travaux de rénovation énergétique disposent de réductions sur la TVA. La TVA est portée à 5,5% quand les autres travaux sont soumis au taux classique, à savoir 20%. Enfin, il existe des aides sous forme de crédits bancaires, comme l’Eco-Prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ). 

 1. La Prime Énergie Monexpert 

La Prime Énergie Monexpert a été lancée dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE). Elle permet de prendre en charge des travaux d’amélioration du confort thermique dans des logements construits depuis plus de 2 ans. Depuis le 1er Juillet, seules les offres Coup de Pouce Chauffage pour le remplacement d’un dispositif de chauffage énergivore resteront en vigueur, sauf pour la mise en place d'une chaudière à Très Haute Performance Energétique, les offre d'isolation ayant été stoppées.

En général, il est conseillé d’entamer les travaux de rénovation dans cet ordre. Le montant de la prime n’est pas soumis à condition de revenus. Il varie en fonction du chantier qui sera mis en œuvre et des revenus du ménage occupant le logement. Elle peut se cumuler avec MaPrimeRenov’, le chèque énergie, l’Eco-PTZ et la TVA à 5,5%. En ajoutant les aides, vous pouvez donc bénéficier de travaux à prix très réduits.

Image
logo monexpert

Estimez le montant de votre prime gratuitement et sans engagement.

2. Coup de Pouce Économies d'Énergie 

L’opération « Coup de pouce économies d’énergie » a également été mise en place en vertu des CEE. Elle vient bonifier les primes CEE pour prendre en charge l’installation d’un dispositif performant jusqu’à 4 000 € 

Via le cumul des primes, il est possible de créer des offres commerciales avec un reste à charge assez faible pour les ménages bénéficiaires. Cela étant, ne vous laissez pas emporter par les sirènes de tarifs trop bas. Pensez bien à vérifier si l’entreprise contactée est signataire de la charte coup de pouce du Ministère de la Transition Ecologique, comme Monexpert. Sans quoi, les économies d’énergie promises ne seront pas au rendez-vous. 

3. MaPrimeRenov’

Ouverte à tous les ménages depuis octobre 2020, MaPrimeRénov’ est venue remplacer le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) et l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH. Elle permet de financer des travaux de rénovation, notamment d'isolation. Son montant varie en fonction : 

  • Des travaux entamés
  • De votre revenu fiscal de référence
  • De votre lieu de résidence. 

Pour aider les ménages à s’y retrouver, les autorités publiques ont mis en place un code couleur MaPrimeRenov’. Ce code couleur et les plafonds de revenus sont mis en lumière dans le tableau suivant. 

Plafonds de ressources île-de-France
 

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 20 593 € < 25 068 € < 38 184 € > 38 184 €
2 < 30 225 € < 36 792 € < 56 130 € > 56 130 €
3 < 36 297 € < 44 188 € < 67 585 € > 67 585 €
4 < 42 381 € < 51 597 € < 79 041 € > 79 041 €
5 < 48 488 € < 59 026 € < 90 496 € > 90 496 €
Par personne 
supplémentaire
+ 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

 

 

Plafonds de ressources pour les autres régions
 

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 14 879 € < 19 074 € < 29 148 € > 29 148 €
2 < 21 760 € < 27 896 € < 42 848 € > 42 848 €
3 < 26 170 € < 33 547 € < 51 592 € > 51 592 €
4 < 30 572 € < 39 192 € < 60 336 € > 60 336 €
5 < 34 993 € < 44 860 € < 69 081 € > 69 081 €
Par personne 
supplémentaire
+ 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

 

4. Habiter Mieux Sérénité

Habiter Mieux Sérénité est également une aide de l’ANAH permettant de mieux vous chauffer. Il s’agit d’une aide permettant de financer des travaux de rénovation thermique engageant un gain de performance énergétique d’au moins 25%. Elle concerne les ménages : 

  • Modestes (plafond de ressources identique à MaPrimeRénov’ Jaune) ; 
  • Très modestes (plafond de ressources identique à MaPrimeRénov’ Bleu)

Cette prime peut monter jusqu’à 10 000 euros pour les foyers très modestes. Cette somme permet de prendre en charge jusqu’à 50% du montant du chantier. Elle peut être complétée par la « Prime Habiter Mieux Sérénité » d’une valeur maximal de 2 000 €. 

Pour les familles modestes, elle est de 7 000 € maximum et porte sur 35% du chantier. La « Prime Habiter Mieux » est quant à elle de 1 600 €. Habiter Mieux Sérénité et MaPrimeRenov’ ne peuvent pas se cumuler. Elle ne peut pas non plus se cumuler avec les primes CEE. En revanche, elle peut être utilisée avec le chèque énergie et l’éco-PTZ.  

5. Le chèque énergie 

Le chèque énergie est une aide réservée aux ménages modestes. Il permet de prendre en charge une partie des dépenses liées aux travaux de rénovation énergétique. D’un montant compris entre le 48 € et 227 € TTC, il est distribué chaque année dans la boîte aux lettres des bénéficiaires. Il est valable dès sa distribution jusqu’au 31 mars de l’année suivante, soit environ 1 an. Il est possible de le changer pour un chèque travaux valable 2 ans

6. L’Eco-PTZ

L’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un crédit bancaire avec 0% d’intérêt. Il est octroyé par des banques ayant signé une convention avec l’Etat. Ce prêt peut être demandé pour réaliser des travaux de rénovation thermique. Il peut monter jusqu’à 30.000 euros remboursable sur 15 ans.

💡 Bon à savoir : 

Pour bénéficier des aides à la rénovation, vous devez automatiquement faire appel à un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement). Il s’agit là d’une certification reconnue par l’Etat qui atteste des compétences d’un artisan dans un domaine spécifique.

Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.