Image
panneau nox
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 22/11/2021

Chaudière basse température : pourquoi elle est interdite

Les chaudières sont nombreuses sur le marché. Électrique, gaz, fioul ou encore bois, elles peuvent fonctionner avec différentes énergies. Peu importe le combustible choisi, la chaudière va, en moyenne, chauffer l’eau à une température de 90°C. Mais il existe un modèle différent : la chaudière basse température. Comme son nom l’indique, elle va chauffer l’eau à une température plus faible, autour de 50°C.

Ce système permet une réduction de la consommation d’énergie. Toutefois, certaines chaudières basse température ne sont aujourd’hui plus sur le marché. Monexpert vous en dit plus et vous propose des alternatives.

Comment fonctionne une chaudière à basse température  ?

Comme de nombreuses chaudières, la chaudière basse température permet de chauffer votre logement et même de produire de l'eau chaude sanitaire (ECS). La différence avec les autres est que la chaudière basse température va chauffer l’eau à une température bien plus basse, entre 40 et 50°C

Ainsi, elle a besoin de moins d’énergie pour fonctionner et permet donc de faire des économies, jusqu’à 15%, et donc de réduire votre facture ! Le prix de la chaudière basse température est en général compris entre 2 000 € et 4 000 €, avec la pose. 

Certaines chaudières basse température aujourd’hui interdites

Si la description de la chaudière basse température vous a convaincue, sachez que ce système n’est aujourd’hui plus commercialisé. Cela est le cas depuis 2015 à cause de la Directive Européenne 2009/125/CE, ou Directive Européenne Écoconception. Sont interdites les chaudières basse température de type B1 dans un logement individuel

🤔 Pourquoi ? À cause de leur impact environnemental, jugé trop important.

Des seuils maximums ont été mis en place pour les émissions polluantes et notamment les oxydes d’azote (NOx) : 56mg/kWh pour les chaudières au gaz et 120mg/kWh pour les chaudières au fioul. Ce gaz a des effets néfastes pour la santé et participe au dérèglement climatique

Peut-on encore installer une chaudière basse température ?

La réponse est : oui !

Pour le moment, la chaudière B1 basse température est interdite sur les conduits individuels mais reste autorisée pour les immeubles collectifs respectant certaines conditions, selon l’ arrêté du 3 mai 2017 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants. Ces logements collectifs peuvent notamment installer des chaudières Bas NOx, qui ne sont qu’une évolution des chaudières basse température. Ces dernières produisent moins d’oxydes d’azote, grâce à une innovation technologique.

💡 À noter :

De manière plus générale, il sera bientôt impossible d’installer une chaudière au gaz. Cette interdiction entrera en vigueur en janvier 2022. La mesure concerne uniquement les logements neufs et s’inscrit dans le cadre de la nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE 2020).

Quelles alternatives à la chaudière basse température ?

Heureusement, de nombreuses alternatives existent pour remplacer la chaudière basse température. Suivant votre intérieur et votre mode de vie, en construction ou en rénovation, vous pouvez choisir différents modèles. 

Installer une chaudière à condensation 

Il est possible d’installer chez soi une chaudière à condensation au gaz, énergie la plus plébiscitée. La chaleur est produite grâce à la combustion de l’énergie et chauffe le circuit d’eau chaude, qui alimente ensuite votre circuit de chauffage : radiateurs ou plancher chauffant. Avec la chaudière à condensation, la vapeur n’est pas perdue, comme c’est le cas des chaudières traditionnelles, et va être transformée en chaleur.

Question prix il faudra en moyenne débourser entre 3 000 € et 7 000 €. Attention, comme indiqué plus haut, il ne sera bientôt plus possible d’installer une chaudière au gaz dans un logement neuf. Mais cela est encore possible dans l’ancien. 

La chaudière biomasse

Il est également possible de se tourner vers une chaudière biomasse. Celle-ci fonctionne comme une chaudière au gaz ou au fioul, mais avec un autre combustible : le bois ou ses dérivés. Il s’agit d’une ressource économique et écologique, soit un bon point pour la planète mais également pour votre porte-monnaie. 

Plusieurs chaudières bois existent :

  • Chaudière à bûches. Comme son nom l’indique, elle fonctionne avec des bûches de bois. S’il s’agit du combustible le plus économique, il faut faire attention à ce que le bois soit très sec pour un fonctionnement optimal. Cette chaudière demande également un espace de stockage important et doit être alimentée manuellement.
     
  • Chaudière à granulés. Cette installation fonctionne avec des granulés de bois, ou pellets, créés à partir de sciure ou de copeaux de bois. Ces derniers ont l’avantage de demander moins de stockage et peuvent être installés dans un réservoir, qui va automatiquement alimenter la chaudière.
     
  • Chaudière à plaquettes (ou bois déchiqueté). Celle-ci fonctionne comme la chaudière à granulés. La seule différence est le combustible. Il s’agit de plaquettes forestières, obtenues grâce au broyage d’écorces, de feuilles ou d’aiguilles.

Pompe à chaleur 

La pompe à chaleur (PAC) est un dispositif de chauffage qui fonctionne grâce aux énergies renouvelables : l’air ambiant, l’eau, le sol. 

La chaleur de ces dernières est captée et utilisée pour chauffer votre intérieur et même produire de l’eau chaude. Il s’agit d’un système plus écologique et économique, bien qu’il ait besoin d’un peu d’électricité pour fonctionner.

Plusieurs types de pompe à chaleur existent :

Ce système peut être réversible et produire de la fraîcheur l’été.

💡 Le coût des travaux vous effraie ?

Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides financières pour la rénovation énergétique de votre logement comme la Prime Énergie Monexpert et MaPrimeRénov’.

En savoir plus

📋 En résumé : 

  • La chaudière basse température peut fonctionner avec différents combustibles et a l’avantage de présenter une bonne efficacité énergétique, en plus d’être économique. Elle chauffe l’eau à une température plus basse qu’une chaudière standard.
  • Si son fonctionnement peut paraître attrayant, les chaudières à basse température sont désormais interdites. Elles ne peuvent être installées que dans des logements collectifs, sous certaines conditions.
  • Heureusement, de nombreuses alternatives existent. D’autres types de chaudières peuvent être installées, tout comme une pompe à chaleur.
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.