Image
paroi-froide-mur
Rédigé par Matthieu H. - À jour le À jour le 27/05/2021

L’effet paroi froide : qu’est-ce que c’est et comment y remédier ?

Le confort thermique est avant tout une question de ressenti. Et parfois, alors même que le thermostat indique plus de 20°C on a quand même froid à l’intérieur de son logement. Si votre maison est froide, cela peut être dû à une mauvaise isolation des murs. On appelle ce phénomène « l’effet paroi froide ». Explications.

Comprendre l’effet paroi froide

Comme son nom l’indique, l’effet paroi froide intervient lorsque se produit un différentiel de température entre l’air ambiant et la surface des murs. Cela provoque généralement des sensations d’inconfort. 

Par exemple, lorsque la température d’une pièce est portée à 20°C et que les murs sont froids, à 14°C, la température ressentie dans la pièce sera alors de 17°C. Globalement, on considère que toute différence de 3°C peut se traduire par une impression de froid.  

En général, ce phénomène s’explique par une mauvaise isolation des murs. Les échanges thermiques entre l’air extérieur et l’air intérieur sont alors facilités. Le froid entre plus facilement et la température de votre logement tend à diminuer. Cette perception du froid sera souvent plus importante dans les logements équipés de vieux radiateurs électriques, les convecteurs. En effet, le mouvement de convection chauffe l’air en « poussant » la chaleur vers le haut. Dès lors, se crée un différentiel de chaleur entre le sol et le plafond. On parle alors de sensation de « pieds froids ». 

Éviter l’effet paroi froide

Pour moins ressentir le froid, beaucoup augmentent la température de leurs radiateurs. Cela permet effectivement de lutter ponctuellement contre une sensation d’inconfort. Cela étant, rehausser la température d’un degré se traduit par 7% supplémentaires sur la facture de chauffage. D’autres auront le réflexe d’aller chercher un chauffage d’appoint. Or, ces petits chauffages mobiles sont souvent très énergivores.

💡 Bon à savoir : 

Les chauffages d'appoint sont peut-être efficaces pour chauffer rapidement une pièce, mais ils consomment parfois deux fois plus qu’un radiateur classique. 

Pour faire des économies d’énergie et gagner en confort thermique, le mieux reste d’isoler les murs de votre maison ou appartement. Ainsi, vous limiterez les pertes de chaleur. Pour information, l’Ademe considère que 20 à 25% des déperditions d’énergie s’effectuent par les murs, dans une maison construite avant 1974. 

Afin de procéder à une isolation des murs, deux solutions d’offrent à vous : 

  • L’isolation des murs par l'intérieur qui consiste à placer des plaques d’isolant (liège, plaques de polystyrène, etc.) directement sur la paroi. Elle peut aussi être réalisée par soufflage. On soufflera alors un isolant entre le mur et une contre-paroi. Cette deuxième solution fait perdre un peu plus d’espace que la première.
     
  • L’isolation des murs par l’extérieur. Elle consiste à placer un isolant sur la façade extérieure. C’est le meilleur moyen pour lutter contre les ponts thermiques et améliorer la qualité de l’enveloppe de votre maison. En général, on le fait lors des ravalements de façade. 

Souvent plus efficace, l’isolation par l’extérieur est à privilégier pour lutter contre le phénomène de parois froides. Mais, elle reste tout de même bien plus chère que l’isolation par l’intérieur. Il faudra compter entre 50 et 90 € du mètre carré pour une isolation par l’intérieur contre 100 à 180 € pour une isolation de la façade. 

Isoler les murs : quelles aides à la rénovation ? 

Si l’isolation des murs représente un budget conséquent, il est facile de faire baisser le prix des travaux. En effet, pour encourager les ménages à lancer des travaux d’isolation, les autorités publiques ont mis en place des aides à la rénovation thermique. Laissez-nous vous les présenter. 

La Prime Énergie Monexpert

La prime énergie a été lancée dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Par ce dispositif, l'Etat oblige les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburant à financer des travaux de rénovation thermique chez des particuliers. Certains le font également dans les entreprises.

La Prime Énergie Monexpert est accessible à tous. Son montant sera déterminé par : 

  • Votre lieu de résidence 
  • Les travaux d’économies d’énergie engagés
  • Votre revenu fiscal de référence. 

Les ménages les plus modestes auront parfois le droit à des bonus. Pour déterminer le montant de votre future prime, n’hésitez pas à faire une simulation.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est née en janvier 2020 de la fusion du Crédit d'impôt pour la Transition Energétique (CITE) et du programme « Habiter mieux agilité » de l’Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat (ANAH).

Depuis octobre 2020, tous les ménages peuvent en bénéficier quel que soit leur niveau de revenu. Le montant de MaPrimeRenov’ est déterminé en fonction d’un barème  établi par l’ANAH. Il dépend également ; 

  • De l’emplacement géographique du logement ; 
  • Les travaux réalisés ; 
  • Du revenu fiscal de référence du ménage. 

Pour les ménages les plus modestes, le cumul de MaPrimeRénov’ et de la Prime Énergie peut porter les aides à l’isolation des murs par l’extérieur à 112 €/m2 et à 62 €/m2 pour l’isolation par l’intérieur.

L’éco-prêt à taux zéro

Pour lutter contre l’effet paroi froide et isoler les murs de votre logement, il est possible de demander un l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro). D’une valeur maximale de 30.000 euros, ce prêt présente un taux d’intérêt nul. Ce crédit pourra courir sur 15 ans. Vous pouvez faire votre demande auprès d’une banque ayant signé une convention avec les autorités publiques.  Notez que ce crédit est cumulable avec MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie Monexpert. C’est donc un troisième levier pour faire baisser le montant du chantier. 

La TVA à 5,5% 

Enfin, pour bénéficier de toutes ces aides, vous devrez faire appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Celui-ci appliquera automatiquement à vos travaux d’isolation un taux de TVA à 5,5 % sur le matériel et la main d’œuvre.

📋 Pour résumer l'effet paroi froide : 

  • L’effet paroi froide intervient lorsque l’air ambiant d’une pièce et des murs présentent un écart de température de 3°C ou plus
  • Ce phénomène nuit au confort thermique des occupants du logement
  • Pour y remédier, il faut isoler les murs
  • L’isolation peut, en partie, être prise en charge financièrement par des aides à la rénovation
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.