Image
chaises longues intérieur
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 05/08/2022

Eté & isolation : avez-vous pensé au déphasage thermique ?

Lorsque l’on souhaite améliorer son confort thermique, on se tourne naturellement vers des solutions d’isolation. Et pour isoler, il est très important de bien prendre en compte le déphasage thermique de l’isolant que vous souhaitez utiliser. Qu’est-ce que le déphasage thermique ? Pourquoi s’y intéresser au moment de choisir son isolant ? Quels sont les isolants disposant du meilleur déphasage thermique ? Monexpert vous dit tout dans cet article.

Qu’est-ce que le déphasage thermique ?

Définition 

Pour bien comprendre le sujet de l’article, il convient de poser une définition du déphasage thermique. Comme l’explique Engie, le fournisseur historique de gaz en France, « le déphasage thermique correspond au temps que va mettre la chaleur pour pénétrer à l’intérieur d’un bâtiment ».

Le déphasage thermique d’un isolant représente la capacité d’un matériau à retenir la pénétration de la chaleur. En d’autres termes, il s’agit du temps nécessaire à la chaleur pour traverser l’isolant et différer les variations de température au sein de votre logement. Un isolant avec un fort déphasage thermique permettra de limiter la montée en température d'un logement. A l’inverse, un temps de déphasage faible contribuera hélas à faire grimper la température intérieure lors des fortes chaleurs.

Exemple illustratif

Prenons un exemple. S’il fait 20°C à l’intérieur de votre maison et qu’il fait 33°C à l’extérieur, un isolant avec un déphasage thermique de 10 ou 12 heures fera barrage à la chaleur. La température interne n’augmentera pas immédiatement, mais plutôt dans la nuit. C’est une manière de bien réguler la chaleur lorsque la température extérieure se rafraîchit. Le déphasage a donc une incidence sur la performance thermique globale de votre habitation.

Pourquoi le déphasage thermique est une donnée importante ?

Le déphasage thermique joue un rôle essentiel dans votre confort thermique en été, surtout en période de canicule. C'est aussi un moyen de faire des économies d'énergie.

Améliorer son confort thermique

Plus le déphasage de l’isolant est important et plus ce dernier parvient à préserver votre habitation de la chaleur extérieure. Cela vous évite de vous retrouver dans une fournaise lors des vagues de chaleur.

Faire baisser sa facture d'électricité

Un isolant performant, avec un bon déphasage, vous permet de limiter l’usage d’appareil de ventilation, rafraîchissement ou climatisation qui peuvent être gourmands en énergie. 

Sur ce point, un bon déphasage vous permet donc aussi de faire des économies d’énergie. En effet, les systèmes d’air conditionnée sont bien souvent très énergivores. L’utilisation de la climatisation peut représenter jusqu’à 20% de la facture d’électricité. Selon les données du Ministère de la Transition Écologique, la facture moyenne d’électricité des Français est de 895 € par an (chiffres 2017). Or, avec un bon déphasage thermique, la climatisation n’est parfois plus nécessaire. Il est possible de gagner environ 179 € par an sur ses dépenses en d’énergie.

😎 Vous voulez refaire votre isolation pour rester au frais l'été ?

Profitez de la prime énergie cumulable avec MaPrimeRénov' pour réduire le coût de vos travaux. 

Avec Monexpert, la prime énergie c'est :

⭐ une vérification de votre devis avant engagement des travaux
⭐ une protection juridique gratuite
⭐ un versement de la prime en 5 à 10 jours seulement

Je demande ma prime

Quel déphasage pour quel isolant ?

Au moment de choisir votre isolant, il faudra donc regarder ses performances en termes de déphasage. C’est particulièrement vrai si vous vivez dans le Sud de la France, où il a tendance à faire plus chaud. Cela étant, le phénomène de canicule touchant la grande majorité de l’Hexagone en été, il devient de plus en plus important de bien isoler son logement contre la chaleur.

Pour vous donner un ordre d’idée et vous aider à choisir un isolant adapté à votre habitation et au climat de votre région, voici un comparatif du temps moyen de déphasage des isolants pour une épaisseur de 20 cm.

Tableau comparatif du déphasage thermique des isolants

Isolants Temps de déphasage thermique
Isolants minéraux
Laine de verre 4 heures
Laine de roche 6 heures
Perlite 6 heures
Isolants synthétiques
Polystyrène expansé 4 heures
Polystyrène extrudé 6 heures
Polyuréthane 6 heures
Isolants naturels

Laine de mouton

5 heures
Plumes de canard 5 heures
Lin 6 heures
Bois (laine) 7 heures
Chanvre 7 heures
Ouate de cellulose 10 heures
Liège (panneaux) 13 heures
Bois (panneaux) 15 heures

 

Les différents isolants

 

Quel isolant choisir ? 

Au vu du tableau ci-dessus, si vous vivez dans une région particulièrement chaude, il est préférable de choisir un isolant avec un temps de déphasage d’au moins 10 heures. À ce titre, les isolants naturels, tels que la ouate de cellulose ou le liège, constituent une excellente solution pour votre confort thermique.

Plus écologiques, ils présentent bien souvent des propriétés de déphasage thermique plus importantes. Mais, généralement, ils sont aussi plus chers au m2. C’est pourquoi, au moment de réaliser vos travaux de rénovation thermique, il faut mettre en balance, votre budget travaux et votre usage de la climatisation ou ventilation. Ainsi, vous pourrez trouver l’isolant le plus adapté à votre logement.

💡 Faites appel à un professionnel RGE

Quel que soit le type de projet d’isolation envisagé, nous vous recommandons vivement de contacter un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce dernier pourra vous conseiller au mieux sur l’isolant à privilégier pour assurer vos économies d’énergie futures et votre confort thermique.

Comment connaitre le déphasage d'un matériau ?  

Simplement en regardant sur l’étiquette ou l’emballage ! Les fabricants d’isolants indiquent généralement le déphasage, exprimé en heures, en fonction d’un certain niveau d’épaisseur du matériau.

Quelles sont les aides à l'isolation ? 

Pour lutter contre la chaleur l'été, vous avez décidé de mieux isoler votre logement ? Sachez qu'il existe des aides à l'isolation. Quelles sont elles ? 

1. MaPrimeRénov’

Généralisée en octobre 2020, MaPrimeRénov est une aide de l'ANAH (Agence nationale de l'Habitat).

Elle permet de financer des travaux d'isolation dans un logement datant de plus de 15 ans qui sert de résidence principale. Son montant varie en fonction : 

  • Des travaux d'isolation menés,
  • De votre revenu fiscal de référence (RFR),
  • De votre lieu de résidence. Le barème n'est pas le même pour les foyers résidant en Île-de-France ou hors Île-de-France.

Pour en savoir plus sur les barèmes MaPrimeRénov', vous pouvez consulter le tableau suivant.

2. La Prime Énergie Monexpert, 

La Prime Énergie Monexpert est issue du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Elle prend en charge des travaux d’isolation dans les  logements construits depuis plus de 2 ans. Il peut s'agir d'un logement principal ou d'une résidence secondaire. 

Le montant de la prime varie en fonction :

  • Des travaux entamés,
  • Des revenus fiscaux du ménage.

Elle est cumulable avec MaPrimeRénov'. 

3. L’Eco-PTZ

L’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un crédit bancaire avec un taux d’intérêt à 0%. Il permet d’obtenir jusqu’à 50 000 euros à rembourser sur 20 ans pour réaliser un bouquet de travaux. Il peut être demandé si le chantier a lieu dans un logement principal construit depuis plus de 2 ans. Pour le demander, il faudra vous tourner vers une banque ayant signé une convention avec l'Etat.

4. MaPrimeRénov' Sérénité de l’ANAH

MaPrimeRénov' Sérénité est une aide de l’ANAH. Réservée aux ménages modestes, elle permet de financer un bouquet de travaux de rénovation afin d’induire un gain de performance énergétique global d’au moins 35 %. Cette aide est distribuée selon les modalités suivantes : 

  • Prise en charge d’un chantier d’isolation à hauteur de 35 % du montant total HT des travaux, dans la limite de 10 500 € maximum pour les ménages modestes (MaPrimeRénov' Jaune).
  • Prise en charge des travaux d’isolation à hauteur de 50 % du montant total HT des travaux et de 15 000 € maximum pour les ménages très modestes (MaPrimeRénov' Bleu).

Depuis l'été 2022, elle est cumulable avec la Prime Énergie Monexpert.

5. Le chèque énergie 

D’un montant compris entre le 48 € et 227 € TTC, le chèque énergie est une aide réservée aux ménages modestes. Il permet de payer en partie ou en totalité une facture d'énergie domestique (gaz, électricité, fioul, bois). Il peut aussi être utilisé pour rémunérer un professionnel RGE venu effectuer des travaux de rénovation. 

6. La TVA travaux à taux réduit 

Sur les travaux de rénovation énergétique, s'applique une TVA à 5,5 % sur la main d'œuvre et le matériel. Contrairement aux autres programmes cités ci-dessus, vous n'êtes pas obligé de passer par un artisan RGE pour bénéficier de cette aide.

📋 En résumé : 

  • Le déphasage correspond à la capacité dans le temps des matériaux à laisser ou non passer la chaleur
  • Il faut le prendre en compte pour bien isoler sa maison et la protéger de la chaleur l’été
  • Les isolants naturels, d’origine animale ou végétale, présentent souvent des temps de déphasage plus longs.
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.

Avez-vous trouvé votre réponse ?