Image
deux mains tenants une maison avec des clés
Rédigé par Matthieu H. - À jour le À jour le 22/04/2021

Propriétaire-bailleur : à quelles aides êtes-vous éligible ?

Selon l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE), 26% des locataires sont en situation de précarité énergétique. Ils paient des factures d’énergie importantes et ont souvent des sensations d’inconfort thermique. En tant que propriétaire-bailleur, vous pouvez bénéficier de différentes aides lors des travaux de rénovation énergétique de votre logement. Cela permettra à votre locataire de faire baisser ses charges et d’améliorer son confort thermique. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les dispositifs auxquels vous avez le droit.

La prime énergie Monexpert

La prime énergie proposée par Monexpert est issue du dispositif CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). Tout le monde est éligible à cette aide (propriétaire-bailleur ou occupant, locataire…). Elle est versée sous forme de prime à la fin des travaux de rénovation énergétique de votre logement, tels que :

Quel est le montant de la prime énergie ? 

Le montant de la prime énergie n’est pas fixe. Il dépend : 

  • du type de travaux engagés (isolation, chauffage, régulation ou ventilation), 
  • de la région où se situe votre logement, 
  • de votre revenu fiscal de référence. 

En effet, en fonction de vos conditions de ressources, vous pouvez bénéficier d’une prime énergie bonus : « Coup de Pouce Chauffage » et « Coup de Pouce isolation ». 

Image
logo monexpert

Vous pouvez dès maintenant estimer le montant de votre prime énergie grâce à notre simulateur

Prime énergie : les conditions à respecter pour l’obtenir

Pour bénéficier de cette prime, certaines conditions sont à remplir :

  • Vos travaux doivent être réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ;
  • Les matériaux utilisés doivent atteindre un certain niveau de performance ;
  • Le logement que vous louez doit avoir été achevé il y a plus de 2 ans ; 
  • Vous ne devez avoir signé aucun devis avant d’effectuer votre demande de prime.
  • Ne pas avoir déjà accordé l’exclusivité de vos travaux à d’autres opérateurs/organismes dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie
Image
logo monexpert

Avec Monexpert, estimez dès maintenant le montant des aides dont vous pouvez bénéficier pour votre projet d’amélioration énergétique de votre logement

MaPrimeRénov’

Lancée en janvier 2020, puis généralisée en octobre 2020, MaPrimeRénov’ a remplacé :

  • le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) 
  • l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH

Elle s’adresse à tous les ménages et peut être demandée par un propriétaire bailleur et même un syndic de copropriété. Cumulable avec la Prime Monexpert, elle peut être demandée sur le site www.maprimerenov.gouv.fr

Son montant varie selon : 

  • Des travaux réalisés
  • Du revenu fiscal de référence (RFR) de l’occupant de l’appartement ou de la maison
  • De votre lieu de résidence

Pour mieux comprendre les barèmes, les autorités ont mis en place un « code couleur MaPrimeRenov’ », comme le montrent les tableaux suivants 

Plafonds de ressources île-de-France


Nombre de personnes
composant le foyer

Revenus 
très modestes

Revenus 
modestes

Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 20 593 € < 25 068 € < 38 184 € > 38 184 €
2 < 30 225 € < 36 792 € < 56 130 € > 56 130 €
3 < 36 297 € < 44 188 € < 67 585 € > 67 585 €
4 < 42 381 € < 51 597 € < 79 041 € > 79 041 €
5 < 48 488 € < 59 026 € < 90 496 € > 90 496 €
Par personne 
supplémentaire
+ 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

Plafonds de ressources pour les autres régions

Nombre de personnes
composant le foyer


Revenus 
très modestes

Revenus 
modestes

Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 14 879 € < 19 074 € < 29 148 € > 29 148 €
2 < 21 760 € < 27 896 € < 42 848 € > 42 848 €
3 < 26 170 € < 33 547 € < 51 592 € > 51 592 €
4 < 30 572 € < 39 192 € < 60 336 € > 60 336 €
5 < 34 993 € < 44 860 € < 69 081 € > 69 081 €
Par personne 
supplémentaire
+ 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un emprunt bancaire. Il peut être réalisé dans n’importe quelle banque ayant signé une convention avec l’Etat. Il est destiné à financer vos travaux d’efficacité énergétique. Sa particularité réside dans le fait que ses intérêts sont pris en charge par l’État. Ainsi, vous pouvez emprunter jusqu’à 30 000 € pour financer votre projet de rénovation énergétique, sans avoir à payer d’intérêts.

Éco-PTZ : que peut-il financer ?

Les travaux éligibles à l’éco-prêt sont nombreux : isolation de la toiture ou des murs, remplacement de fenêtres, installation ou remplacement d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire…

Le montant de votre prêt varie en fonction des travaux que vous souhaitez réaliser :

  • Pour une seule action (isolation de la toiture, par exemple), vous pouvez obtenir un prêt jusqu’à 10 000 €
  • 20 000 € maximum pour deux actions (isolation de la toiture + installation d’une chaudière à très haute performance énergétique, par exemple) ; 
  • 30 000 € maximum pour trois actions ou plus (ou si vous optez pour un projet de performance énergétique global). 

Éco-PTZ : quels sont les conditions à respecter pour en bénéficier ?

Les conditions pour bénéficier de cet éco-prêt sont les suivantes : 

  • Vous devez faire réaliser vos travaux par un professionnel RGE 
  • Votre logement doit avoir été construit il y a plus de deux ans
  • L’habitation dans laquelle vous effectuez des travaux doit être destinée à être occupée à titre de résidence principale 

Il peut donc tout à fait s’adresser à un propriétaire bailleur.

L’aide « Habiter Mieux » l’Anah

À travers son programme « Habiter Mieux », l’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose une subvention aux propriétaires-bailleurs qui souhaitent rénover leurs logements.

Quel est le montant de l’aide de l’Anah ? 

La subvention de l’Anah représente : 

  • 50 % du montant total des travaux (pour un maximum de 10 000 €) pour les ménages « très modestes ». On peut y ajouter la Prime Habiter Mieux d’une valeur de 2 000 € maximum
  • 35 % du montant total des travaux (pour un maximum de 7 000 €) pour les ménages « modestes ». A cela s’ajoute la Prime Habiter Mieux plafonnée à 1 600 € .

L’ANAH considère qu’un ménage est modeste à partir du moment où il entre en ligne avec le plafond de revenus de MaPrimeRénov’ Jaune. Les ménages très modestes ont le même plafond de revenus que MaPrimeRenov’ Bleu.

Quels sont les conditions à remplir pour bénéficier des aides de l’Anah ? 

Les aides de l’Anah sont attribuées sous conditions de ressources. D’autres critères de priorité entrent en compte :

  • Votre logement doit avoir plus de 15 ans 
  • Vous ne devez pas bénéficier d’un prêt à taux zéro en cours ou octroyé dans les 5 dernières années ;
  • Vos travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE

💡 Bon à savoir : 

Le recours à un professionnel RGE vous permettra de bénéficier de travaux de grande qualité. En outre, il vous donne le droit à une TVA à taux réduit à 5,5% directement applicable sur la facture.

📋 En résumé : 

  • Il existe différentes aides à la rénovation thermique pour les propriétaires-bailleurs ; 
  • Elles permettent de faire baisser la facture de chauffage des locataires ; 
  • Le montant des aides est calculé sur la base du revenu de l’occupant. Si vous louez votre appartement ou votre maison à un ménage modeste, vous pouvez bénéficier d’aides bonifiées.

Pour continuer votre lecture, découvrez aussi ces articles :

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.