Image
action-logement-aides-renovation
Rédigé par Juliette S. - À jour le 31/08/2021

Action logement, quelles aides pour vos travaux de rénovation énergétique ?

Action Logement est un organisme qui permet aux salariés du privé d’obtenir des aides pour l’achat, la location ou la rénovation d’un logement. À ce titre, il octroie des crédits pour accompagner les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique. Quelles sont les aides d’Action Logement ? Monexpert fait le point.

Action logement : quelles subventions pour la rénovation énergétique ? 

Action logement propose des aides à la rénovation énergétique sous forme de subvention. L’une concerne les propriétaires occupants et d’autres les propriétaires bailleurs. 

🔹 L’aide pour les propriétaires occupants 

D’un montant maximal de 20 000 €, l’aide pour les propriétaires occupants est réservée aux salariés des entreprises privées. Ouverte sous condition de ressources, seuls les ménages modestes peuvent en bénéficier. Les plafonds de revenus sont déterminés par l’ANAH.

Nombre de personnes
composant le ménage

Plafonds de revenus du ménage pour les régions

Plafonds de revenus du ménage en Ile-de-France
1 jusqu’à 19 074 € jusqu’à 25 068 €
2 jusqu’à 27 896 € jusqu’à 36 792 €
3 jusqu’à 33 547 € jusqu’à 44 188 €
4 jusqu’à 39 192 € jusqu’à 51 597 €
5 jusqu’à 44 860 € jusqu’à 59 026 €
Par personne
supplémentaire
+ 5 651 € + 7 422 €

 

 

Elle concerne les travaux de rénovation thermique engagés sur une résidence principale. Celle-ci doit être située, dans une zone B2, zone C, ou dans une commune « Action Coeur de Ville », à savoir : 

  • dans une agglomération de taille moyenne (par exemple : Pau, Auch, Montluçon, Arras, etc.) ;
  • en milieu périurbain
  • en zone rurale

Pour vérifier votre éligibilité à l’aide, vous pouvez utiliser l’outil de zonage mis en place sur le site du service public.  

Enfin pour être valables, les travaux doivent être réalisés par professionnels « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Ils impliquent l’intervention d’un opérateur d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO).

🔹 L’aide pour les propriétaires bailleurs 

Pour les propriétaires bailleurs, l’aide est sensiblement la même. Son montant est plafonné à 15 000 €. Pour l’octroi, sont pris en compte les revenus du propriétaire ou du locataire. Cette aide implique également l’intervention d’un artisan RGE et d’un opérateur d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO).

📍 A noter

Ces aides ne sont plus disponibles pour le moment. Comme le précise Action Logement sur son site « Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre offre. Le nombre de dossiers enregistrés dans la plate-forme dépasse la limite de l'enveloppe financière consacrée à cette subvention. Par conséquent, nous ne pouvons plus accepter de nouvelles demandes et seuls les dossiers saisis et complets seront instruits par ordre d'arrivée ». 

Le Prêt travaux amélioration de la performance énergétique

Pour les ménages souhaitant entamer des travaux de rénovation thermique, il est également possible de demander le « Prêt travaux amélioration de la performance énergétique » d’Action Logement. 

Il s’agit d’un prêt pouvant aller jusqu’à 10 000 € et remboursable sur 10 ans. Présentant un taux d’intérêt de 1%, il concerne : 

  • Les salariés du secteur privé non agricole dont l’entreprise dispose d’au moins 10 salariés 
  • Les propriétaires bailleurs ou occupants 
  • Les logements sur le sol français utilisés à des fins de résidence principale
  • Les travaux doivent être éligibles à l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ). Il s’agit de travaux de rénovation thermique (isolation, changement de chaudière, etc.).

Le Prêt accession 

Pour les ménages souhaitant faire l’acquisition d’un bien à rénover, il est possible de bénéficier du prêt accession. Celui-ci intervient en complémentarité de votre crédit immobilier. D’un montant maximal de 40 000 €, le prêt accession d’Action Logement témoigne d’un taux d’intérêt de 0,5%

Le logement devra : 

  • Présenter une étiquette énergie au diagnostic de performance énergétique (DPE) comprise entre A et E ;
  • Sortir de l’état de passoire thermique (étiquette F ou G du DPE) pour « permettre d’atteindre la classe énergétique du logement en E minimum. ». 

Le prêt est avant tout destiné aux ménages modestes. Toutefois, comme le précise Action Logement, « il pourra être admis jusqu'à 20 % de bénéficiaires ayant un revenu fiscal de référence supérieur à des plafonds de ressources réglementaires ». 

Cumuler les aides à la rénovation thermique

Les aides d’Action Logement sont cumulables avec de nombreuses autres aides à la rénovation énergétique. Cela peut vous aider à faire baisser le montant du chantier. Voyons cela ensemble. 

🔹 MaPrimeRénov’ 

MaPrimeRénov’ a été ouverte à tous les ménages depuis le mois d’octobre 2020. Elle permet de prendre en charge une partie de travaux de rénovation thermique chez les particuliers. 

Le montant de la prime est déterminé par : 

  • Le revenu fiscal de référence du ménage 
  • Le type de travaux effectué 
  • Le code postal du logement

Elle concerne les logements : 

  • Situés en France 
  • Construits depuis plus de deux ans 
  • Utilisés comme résidence principale 
Image
logo monexpert

MaPrimeRénov’ est distribuée par l’ANAH et bonne nouvelle, elle est cumulable avec la Prime Énergie Monexpert. Pour profiter de ce cumul, n'oubliez pas de demander votre Prime Énergie Monexpert en premier.

🔹 La Prime Énergie Monexpert

Lancée dans le cadre des Certificats d’Economies d’Énergie (CEE), la Prime Énergie Monexpert permet également de financer des travaux de rénovation thermique. Elle s’adresse à tous les ménages. Elle peut être utilisée pour un logement principal ou une résidence secondaire

Le montant est indexé sur votre niveau de revenus et varie en fonction des travaux entamés (isolation des combles, installation d’une chaudière à haute performance énergétique, etc.).

🔹 L’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) 

L’Eco-PTZ est un crédit bancaire d’un montant maximal de 30 000 euros. Remboursable sur 15 ans, il présente un taux d’intérêt nul. Il peut être demandé par  tous les occupants d’un logement : 

  • construit en France depuis plus de deux ans 
  • qui fait office de résidence principale 

Pour la demander, il suffit de vous tourner vers une banque ayant signé un partenariat avec l’Etat

🔹 Le chèque énergie 

Le chèque énergie est une aide distribuée aux ménages modestes et très modestes. Il est envoyé tous les ans au printemps dans la boîte aux lettres des bénéficiaires. Il peut servir : 

  • à payer une facture d’énergie (gaz, électricité, fioul, etc.) ; 
  • à régler les travaux réalisés par un artisan RGE. 

Son montant oscille entre 48 € et 277 €. Il n’y aucune démarche à faire pour le recevoir. 

💡 Bon à savoir

Le recours à un professionnel RGE est impératif pour demander les aides à la rénovation thermique. Vous bénéficierez en plus d’une TVA réduite à 5,5%. Elle sera directement appliquée sur les factures.

📋 En résumé : 

  • Les aides d’Action Logement peuvent prendre la forme :
    - d’une subvention allant jusqu’à 20 000 euros
    - d’un crédit à taux préférentiel allant jusqu’à 40 000 euros 
  • Ces aides sont réservées aux salariés du secteur privé. Les professions libérales ou fonctionnaires ne peuvent y prétendre. 
  • Il est possible de cumuler les aides d’Action Logement avec les aides à la rénovation thermique. 
  • Quelle que soit l’aide demandée, vous devez faire appel à un professionnel RGE pour réaliser vos travaux.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.