Image
aides-caf-travaux-prets
Rédigé par Juliette S. - À jour le 21/05/2021

Quelles sont les aides de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) pour vos travaux ?

La CAF attribue des aides financières aux ménages qui souhaitent améliorer les performances énergétiques et sanitaires de leur logement. Ces aides sont attribuées dans le cadre de travaux de réparation, d’assainissement ou d’amélioration de l’habitat, ou encore pour des travaux d’isolation thermique.

Le Prêt à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) de la CAF

La CAF accorde à tous les ménages, allocataires ou non, un prêt : le PAH. Il peut être octroyé dans le cadre de travaux visant l’amélioration de l’habitat. Le PAH peut servir à recouvrir les frais des travaux à hauteur maximale de 80% des dépenses totales, pour un montant maximum de 1 067,14 €.

Qui peut bénéficier du PAH ? 

Ce dispositif de prêt aux travaux de la CAF est ouvert à presque tous les ménages. Néanmoins, les allocataires de la CAF avec enfant à charge, percevant uniquement l’Allocation de Logement Social (ALS), les Aides Personnalisées au Logement (APL), l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ou le RSA non majoré ou la prime d’activité, ne sont pas éligibles au PAH. Ces personnes-là sont seulement éligibles au DAH. 

Le PAH est ouvert aux locataires, propriétaires ou nouveaux accédant à la propriété selon les modalités suivantes :  

  • Le logement doit être une résidence principale et être construit depuis plus de 2 ans 
  • Les travaux doivent être subventionnables par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)

Quelles sont les conditions de remboursement du Prêt à l’Amélioration de l’Habitat ?

Le prêt de la CAF est un crédit qui implique un remboursement. Il ne s’agit pas d’une prime ou d’une allocation. Le taux d’intérêt du PAH est de 1%.Le rythme et le nombre des mensualités sont à définir selon le montant du prêt, dans une limite de 36 mois, à compter du sixième mois après le premier versement du prêt. 

Le Dispositif d’Amélioration de l’Habitat (DAH) de la CAF

Le DAH est une aide aux travaux attribuable sous conditions de ressources. Ce dispositif d’aide aux travaux de la CAF est un complément du PAH, les deux aides aux travaux sont donc cumulables. Pour en bénéficier le quotient familial du ménage doit être inférieur à 700 €, avec au moins un enfant à charge (né ou à naître) de moins de 20 ans. 

Il est possible de ne bénéficier que du DAH, sans souscrire le Prêt à l’Amélioration de l’Habitat, pour un montant maximal de 1 500 €. Ainsi, les ménages non éligibles au PAH peuvent néanmoins bénéficier de la subvention DAH. Le montant maximal des aides financières aux travaux de l’habitation de la CAF est de 3 000 €. Ce montant est divisible entre le PAH (d’un montant maximum de 1067.14 €) et le DAH. 

Les termes du remboursement du prêt aux travaux dans le cadre du DAH sont à définir en fonction du montant du prêt, et les mensualités doivent s’étaler sur une limite de 60 mois, à compter du mois suivant le premier versement. 

L’aide est versée en deux fois à l’entreprise qui réalise les travaux ou au fournisseur : une première partie est versée après la signature du contrat de prêt et la deuxième seulement après la réalisation des travaux, à la réception de la facture définitive.

Le Prêt à l’Amélioration du Lieu d’Accueil (PALA)

Pour les assistants maternels, allocataires ou non, la CAF peut accorder, sous conditions, un Prêt à l’Amélioration du Lieu d’Accueil (PALA). Ce prêt à taux zéro couvre des travaux d’amélioration sanitaires ou sécuritaires du domicile, pour un montant maximum de 10 000 €. 

Les autres aides pour financer les travaux d’amélioration de l’habitat

Dans le cadre de la Loi Énergie Climat, différentes aides gouvernementales sont cumulables avec les dispositifs d’aide aux travaux d’habitation de la CAF et parfois entre elles. Destinées à soutenir les propriétaires occupants et bailleurs, ces aides permettent de subventionner l’amélioration des performances énergétiques des logements. Elles sont attribuables sous conditions. 

La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert s’adresse à tous les ménages qui souhaitent entamer des travaux de rénovation énergétique. Ouverte à tous son montant varie en fonction de : 

  • votre revenu fiscal de référence 
  • votre lieu d’habitation
  • les travaux engagés 

 

Image
logo monexpert

Estimez le montant de votre Prime Énergie Monexpert en quelques secondes grâce à notre simulateur ! 

MaPrimeRénov’

Dans le cadre de dépenses ou de travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage, ventilation ou audit énergétique), les propriétaires bailleurs, occupants et les syndicats de copropriété peuvent bénéficier de MaPrimeRénov’. Le montant de la prime est défini selon le : 

  • Revenu Fiscal de Référence (RFR) du ménage 
  • lieu d’habitation
  • les travaux réalisés

Cette aide peut se cumuler avec la Prime Énergie Monexpert. Il s’agit d’un bon moyen pour faire diminuer le montant des travaux. 

Habiter mieux Sérénité

Les propriétaires modestes et très modestes peuvent bénéficier de l’aide financière de l’Anah « Habiter mieux Sérénité » pour leur travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale. L’Anah peut financer 50% des travaux pour un montant allant jusqu’à 10 000 €

L'Éco-prêt à taux zéro

De plus, l'Éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est ouvert à tous les propriétaires dans le cadre de travaux de rénovation énergétique de leur résidence principale, pour un montant allant de 7 000 € à 30 000 €. Les travaux doivent permettre d’améliorer les performances énergétiques de l’habitation, et être réalisés sur une durée maximale de 3 ans. L’échéance maximale de remboursement est fixée à 15 ans. 

Les aides Action Logement à la rénovation énergétique

Pour améliorer l’isolation thermique de son logement par le toit, les ouvertures, le sol, les murs ou encore le chauffage, Action Logement a mis en place un prêt travaux rénovation énergétique destiné aux salariés propriétaires de leur logement. Ce prêt est à un taux réduit de 1% et le montant peut atteindre jusqu’à 10 000 €, remboursable sur une durée maximale de 10 ans.

💡 Bon à savoir : 

Pour bénéficier des aides à la rénovation, il est impératif de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) Cela vous donnera droit à un taux de TVA à 5,5%. Il n’y a rien à faire pour en bénéficier, ce taux est automatiquement pris en compte sur la facture des entreprises RGE sollicitées pour la réalisation des travaux.

📋 En résumé :

  • Il existe plusieurs sortes d’aides aux travaux de la CAF : 
    - le Prêt à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) ou le Prêt à l’Amélioration du Lieu d’Accueil (PALA). Ce dernier concerne uniquement les assistants maternels
    - la subvention Dispositif d’Amélioration à l’Habitat : DAH
  • Le montant des aides de la CAF pour les travaux est plafonné à 3 000 €
  • D’autres aides à la rénovation thermique permettent de faire baisser encore plus le montant du chantier. Pour en disposer, il faut faire appel à un professionnel RGE
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.