Image
tirelire cochon bleu
Rédigé par Juliette S. - À jour le 17/05/2022

Certificats d'Économies d'Énergie : comment ça fonctionne ?

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) ont été lancés suite au protocole de Kyoto dans le cadre de la loi POPE. Ces certificats ont permis de mettre en place la Prime Énergie Monexpert pour lancer des travaux de rénovation thermique. Comment fonctionne-t-il ? Monexpert vous dit tout !

Certificats d’Économies d’Énergie : principe de fonctionnement

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) sont des documents électroniques qui permettent de certifier que des travaux d’économies d’énergie ont été réalisés sur un bâtiment donné.

Pour s’engager dans la transition énergétique, le gouvernement français impose à des acteurs, appelés “obligés”, de répondre à des objectifs en matière d’économies d’énergie. Ces objectifs sont redéfinis tous les 3 ans. Ces « obligés » sont :

  • Les vendeurs de carburants
  • Les fournisseurs d’énergie

Pour cela, les obligés peuvent :

  • Acheter des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) à des tiers non-obligés sur des marchés spécialisés
  • Financer des travaux de rénovation énergétique chez les particuliers.

C’est dans ce cadre que la Prime Énergie Monexpert a pu être lancée.

Quels sont les travaux éligibles aux CEE ?

La Prime Énergie Monexpert vise à financer des travaux de rénovation énergétique dans un logement. Ces travaux peuvent concerner :

Cela permet aux ménages de réduire leur facture de chauffage et d’électricité.

Certificat d’Économies D'Énergie : montant de l’aide et kWh cumac

Pour calculer le montant de la Prime Énergie, on utilise le kWh cumac (cumulé et actualisé). Comme l’explique Engie, le kWh cumac se définit comme « kWh d’énergie finale économisée, cumulé et actualisé sur la durée de vie de l’action ».

Plus le montant en kWh cumac est élevé, plus le montant de la prime sera élevé. Globalement, celui-ci dépend :

  • de vos revenus
  • du type de travaux engagés.

kWh cumac et obligations totales de la France

Ce kWh cumac permet aussi de fixer les obligations totales de la France. Comme le souligne l’Ademe, « Le 1er janvier 2018, le dispositif CEE est entré dans sa 4ème période triennale de fonctionnement. Les niveaux d'obligation retenus pour cette nouvelle période sont : 1 200 TWh cumac pour l'obligation classique. 400 TWh cumac pour l'obligation précarité énergétique ».

Cumuler la Prime Énergie Monexpert avec MaPrimeRénov’

La Prime CEE est cumulable avec MaPrimeRénov’. Il s’agit d’une aide dispensée par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Elle peut intervenir sur des travaux dans des logements principaux construits depuis plus de 15 ans.

Pour vous donner une idée du montant du cumul des aides, vous pouvez vous renseigner sur ce tableau récapitulatif. 

→ Voir les montants

💸 Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' et la Prime Énergie Monexpert pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie Monexpert, alors lancez-vous !

Demander ma prime

📋 En résumé :

  • Les CEE sont à l’origine de la Prime Énergie
  • Ils permettent d’engager des travaux de rénovation thermique dans votre logement
  • Un montant bonifié est proposé via les offres “Coup de Pouce”
  • Il est possible de faire baisser davantage le montant du chantier en la cumulant avec MaPrimeRénov’.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.

Avez-vous trouvé votre réponse ?