Image
erreurs-aides-revenovation
Rédigé par Juliette S. - À jour le 21/05/2021

Aides à la rénovation : 5 erreurs à ne surtout pas commettre

Les aides à la rénovation thermique permettent aux ménages de faire baisser leur facture de chauffage mais, avant de vous lancer, quelques points de vigilance sont à observer. Quelles sont les erreurs à éviter pour obtenir les aides à la rénovation énergétique ? Monexpert fait le point pour des travaux sereins.

1. Signer le devis avant de demander les aides à la rénovation

Le devis est un document qui vous engage et qui engage le professionnel choisi. C’est donc un papier essentiel pour réaliser vos travaux de rénovation thermique. Il vous sera demandé pour obtenir les aides à la rénovation (Prime Énergie Monexpert, MaPrimeRenov’, Eco-PTZ, etc.). 

Mais, dans le processus, vous devez toujours faire d’abord la demande d’aide, puis réaliser les travaux. Pour obtenir la Prime Énergie Monexpert, vous devez d’abord :

  • Effectuer une simulation sur le site. Vous connaîtrez le montant de la prime à laquelle vous avez le droit 
  • Faire réaliser des devis par des professionnels RGE
  • Les transmettre à Monexpert sur votre espace client et attendre de recevoir la confirmation qu'ils sont bien conformes aux critères de performance attendus
  • Une fois le ou les devis validé(s), vous pouvez entamer les travaux 
  • Après la fin des travaux, vous pourrez compléter votre dossier et recevoir votre prime

Les démarches sont relativement similaires pour MaPrimeRénov’. Il faut simplement constituer votre dossier sur le site du gouvernement prévu à cet effet.

💡 Bon à savoir : 

MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie Monexpert sont cumulables. Cela permet de faire baisser encore davantage le prix du chantier. Vous devrez d’abord demander la Prime Énergie Monexpert puis engager les démarches pour MaPrimeRénov’.

Image
logo monexpert

Commencez dès maintenant vos démarches de prime pour vos travaux avec la Prime Énergie Monexpert ! 

2. Céder au démarchage téléphonique

Le démarchage téléphonique n’est plus autorisé par les autorités publiques. Comme le rappelle l’Institut National de la Consommation (INC), « la loi du 24 juillet 2020 visant à encadrer le démarchage téléphonique et à lutter contre les appels frauduleux est venue les interdire. » Si une entreprise vous appelle pour vous proposer des aides à la rénovation thermique, préférez raccrocher. Il peut s’agir de professionnels peu scrupuleux. 

Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas vous renseigner par téléphone. Si vous avez besoin d’un conseil téléphonique, il est évidemment possible de contacter des experts du secteur. Ainsi, pour toute demande, n’hésitez pas à téléphoner gratuitement à nos conseillers au 0 800 946 565. 

3. Faire les travaux dans le désordre 

Les travaux de rénovation thermique doivent être réalisés dans un certain ordre pour maximiser les économies d’énergie. En effet, il faut procéder selon les étapes suivantes : 

Cela permet de bien dimensionner vos besoins en chauffage et de les adapter. On peut faire un parallèle avec une casserole d’eau chaude sur le feu. Pour la faire chauffer plus vite, il faut d’abord lui poser un couvercle. Ensuite, on adapte la température des plaques puis on allume la hotte en fonction de la vapeur d’eau produite. C’est la même chose pour une maison ou un appartement. 

4. Entamer des travaux sans bilan thermique

Le bilan thermique permet de mettre en relief les ponts thermiques de votre maison. Ainsi, il est possible de réaliser une analyse poussée des pertes de chaleur de votre logement. Vous pouvez ensuite savoir quel chantier prioriser. En général, on commence par isoler les combles qui peuvent être responsables de 25 à 30% des déperditions d’énergie. Ensuite, on s’attaque à l’isolation des murs (20 à 25 %), puis aux fenêtres (10 à 15 %). 

Pour faire un audit énergétique, il faut faire appel à un bureau d’étude thermique. Cette prestation est payante, mais elle peut être prise en charge, en grande partie, par des aides à la rénovation thermique.

5. Ne pas faire appel à un professionnel RGE

Enfin, pour bénéficier des aides à la rénovation thermique, vous devez obligatoirement faire appel à des professionnels « Reconnus Garants de l’Environnement » (RGE). Les artisans RGE sont des professionnels des travaux de rénovation énergétique avec des qualifications reconnues par l’État. 

Cela signifie que vous ne pouvez pas faire appel à n’importe quelle entreprise. Il faudra vérifier que celle-ci dispose bien du label RGE. De la même manière, vous ne pouvez pas réaliser les travaux vous-même. 

Image
logo monexpert

Trouvez votre professionnel certifié RGE parmi plus de 70 000 références !

📋 En résumé : 

Pour obtenir les aides à la rénovation thermique, il faut : 

  • Commencer à monter ses dossiers de primes et attendre la validation de la part de Monexpert ou de l’État français. Ensuite, il est possible de signer les devis et de lancer les travaux ; 
  • Ne pas donner suite au démarchage par téléphone. Il est synonyme de fraude ; 
  • Commencer par isoler, puis changer le système de chauffage. Enfin, il faut terminer par la ventilation ; 
  • Réaliser un bilan thermique pour savoir quelle zone isoler en premier ; 
  • Faire appel à un professionnel RGE.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.