Rédigé par Juliette S. - À jour le 14/09/2021

Rénovation énergétique : découvrez Mon accompagnateur rénov'

Vous avez un projet de rénovation, mais vous avez peur de vous lancer ? Vous ne savez pas si vous avez le droit à des aides, et lesquelles ? Réaliser des travaux peut parfois s’avérer compliqué et il n’est pas impossible que vous vous sentiez perdu. En plus d’avoir mis en place des aides financières pour les rénovations énergétiques, comme MaPrimeRénov’, le Gouvernement préconise la mise en place d’un service de suivi, appelé Accompagnateur Rénov’. L’objectif est d’encourager et d’assister les propriétaires dans la réalisation de ces travaux énergétiques. Ces Accompagnateurs Rénov’ ont plusieurs rôles, que Monexpert vous propose de découvrir.

D’où vient Mon Accompagnateur Rénov’ ?

La création d’accompagnateurs pour effectuer des travaux de rénovation énergétique est aujourd’hui portée par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Elle s’inscrirait dans le projet de loi Climat et Résilience, qui doit être discuté au Sénat. Il s’agit d’une des propositions qui émane de la mission Sichel, pilotée par Olivier Sichel le directeur général délégué de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Une proposition qui concerne notamment les passoires thermiques, ces logements très mal isolés ou qui présentent un diagnostic de performance énergétique (DPE) mauvais. Ces derniers sont dans le viseur du Gouvernement.

En effet, ces foyers considérés comme des passoires thermiques seraient au nombre de 4,8 millions en France. L’objectif est donc d’aider les Français à ne plus avoir peur d’entreprendre des travaux énergétiques et les accompagner tout au long de leur réalisation.

Dans son rapport, Olivier Sichel indiquait notamment : « Cette solution implique la création d’acteurs globaux d’accompagnement, intitulés « mon accompagnateur rénov’ », tiers de confiance, qui sécurisent le parcours auprès des différentes parties prenantes et qui accompagnent le ménage, quel que soit son revenu ».

🧐 À savoir : Mon accompagnateur Rénov' bientôt obligatoire ?

Le Gouvernement prévoit de rendre obligatoire cet accompagnement pour les ménages qui souhaiteraient bénéficier de certaines aides, comme MaPrimeRénov’ ou encore des aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah). Une obligation qui pourrait intervenir dès le 1er janvier 2023, notamment pour les travaux de 5 000 € ou plus.

Pourquoi se faire accompagner ?

Mon Accompagnateur Rénov’ pourrait avoir plusieurs rôles. Le Gouvernement espère que sa présence pourra rassurer les propriétaires ou locataires qui aimeraient faire des travaux permettant l’amélioration des performances énergétiques du logement. Beaucoup sont perdus parmi toutes les propositions, devis ou aides financières mises en place. Un véritable coup de pouce pour ceux qui hésitaient encore à se lancer, d’autant que ces travaux peuvent, à terme, vous faire faire des économies d'énergie

Les différents rôles de Mon Accompagnateur Rénov’

Mon Accompagnateur Rénov’ doit être présent du début à la fin de ces travaux de rénovation énergétique. Il pourra vous aider d’abord à faire les bons choix, suivre l’exécution mais également s’assurer de la bonne réalisation de ces derniers à la fin du chantier.

Concrètement, Mon Accompagnateur Rénov’ devrait :

  • Tout d’abord effectuer un audit énergétique et thermique de l’habitation, une analyse énergétique de l’habitat.
  • Puis, une fois l’évaluation faite, déterminer le projet de rénovation et quels travaux doivent être réalisés.
  • L’accompagnateur va ensuite aider le foyer à dresser un plan de financement adapté pour ces travaux et déterminer à quelles aides financières ou subventions il est éligible pour financer les travaux de rénovation. D’autant qu’il n’est pas toujours évident de savoir quelles aides sont cumulables et dans quelles conditions.
  • Ensuite, il peut aider à déterminer quels professionnels choisir pour la réalisation des travaux. Un vrai coup de pouce pour ne pas se faire avoir !
  • Enfin, Mon Accompagnateur Rénov’ va s’assurer à la fin des travaux de la bonne réalisation de ceux-ci, à travers un nouveau diagnostic. 

Lever les freins des propriétaires, qui hésitent à entreprendre des rénovations énergétiques

À travers la mise en place de cet accompagnement, le gouvernement espère lever les freins de certains habitants, qui ont peur de réaliser des travaux. C’est en tout cas ce que pointait le rapport Sichel. Encore trop peu de foyers osent se lancer dans une rénovation énergétique globale. Plusieurs éléments peuvent faire peur, mais l’objectif de Mon Accompagnateur Rénov’ est bien d’être présent à tous les stades. 

Qui est Mon Accompagnateur Rénov’ ?

L’Accompagnateur Rénov’ ne sera pas n’importe qui. En effet, le gouvernement aimerait qu’il s’agisse de professionnels agréés. Ce statut pourrait être accordé à des structures « porteuses du guichet du service public », des associations ou encore des cabinets d’architectes.

L’accompagnateur devrait proposer deux scénarios de travaux au minimum aux foyers concernés : un scénario BBC (Bâtiment basse consommation) ainsi qu’un scénario dégradé, qui devra permettre de répondre aux problématiques techniques et financières du chantier, lorsqu’un scénario BBC n’est pas applicable. 

L’Anah a mis en place un questionnaire en ligne qui s’adresse aux professionnels du bâtiment. Ce dernier a pour objectif de recueillir leur avis sur différents sujets, comme les aides financières mises en place par l’État, le choix, le rôle et les missions des Accompagnateurs Rénov’ ou encore le rôle joué par les collectivités territoriales dans la rénovation énergétique. 

💡 Bon à savoir : Un interlocuteur unique

Mon Accompagnateur Rénov’ devrait être une seule et même personne, qui accompagnera le foyer tout au long du processus des travaux.

Qui pourra bénéficier de Mon Accompagnateur Rénov’ ?

Ce service pourrait être demandé par tous les propriétaires, sans conditions de ressources. Pour en bénéficier, il faudra que les travaux permettent un gain énergétique total de 55%.  

Concernant le coût de ce service, il doit encore être confirmé. Mais la ministre de la Transition Écologique, Barbara Pompili, a indiqué que l’État subventionnera ce coût et favorisera les ménages les plus modestes. Accompagnateur Rénov’ est estimé à 1 200 € par logement. Au total, le gouvernement prévoit déjà une enveloppe de 2 milliards d’euros du plan de relance, pour la rénovation énergétique des logements, d’ici 2022. La suite doit être précisée. 

📍 À noter : Bientôt un site internet dédié !

Le gouvernement prévoit la création d’un site internet « monservicerenov.fr ». Il s’agira d’une plateforme dédiée aux échanges entre les foyers et un conseiller. 

📋 En résumé : 

  • Mon Accompagnateur Rénov’ est un nouveau service voulu pour le Gouvernement, pour aider les foyers à réaliser des travaux de rénovation énergétique. L’objectif pour l’État est notamment de lutter contre les passoires thermiques. Il s’agit encore d’un projet de loi, qui doit être validé.
  • Cet accompagnateur aura différentes missions, du diagnostic de la maison jusqu’à la vérification de la bonne exécution des travaux, en passant par les aides financières disponibles. Il s’agira du même interlocuteur du début à la fin, pour le foyer.
  • Le Gouvernement pourrait rendre ce service obligatoire pour recevoir des aides, telles que MaPrimeRénov’, mais également à partir d’un certain montant de travaux. Tous les foyers pourront en bénéficier, sans conditions de revenus.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.