Comment assurer la ventilation d’une salle de bain ?

image d'une salle de bain

C’est l’une des pièces les plus humides de votre maison… Alors, quelles sont les solutions pour assurer la ventilation de votre salle de bain ? Monexpert Rénovation Énergie vous dit tout. 

Pourquoi la ventilation de votre salle de bain est essentielle ? 

Une bonne ventilation de votre salle de bain présente de nombreux avantages pour vous comme pour votre pièce d’eau : 

  • Côté santé & bien-être, un bon renouvellement de l’air dans votre salle de bain vous permet de réduire les risques d’irritations des yeux et des muqueuses, d’allergies, de problèmes respiratoires (asthmes, rhinites…) et même d’infections de la peau.
     
  • Côté déco, la ventilation de votre salle de bain permet aussi de limiter l’apparition de moisissures ou le vieillissement prématuré des cloisons. Aussi, elle vous permet de conserver vos meubles, peintures, papiers peints et enduits en bon état. 

Ventilation de salle de bain en rénovation : les solutions qui s’offrent à vous 

En fonction de la disposition et de l’aménagement de votre logement, découvrez les solutions à envisager pour bien ventiler votre salle de bain. 

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)  

Avec une VMC, toutes les pièces les plus humides de votre maison disposent d’une bouche d’extraction qui permet d’extraire l’air vicié et humide vers l’extérieur de votre habitation. Il existe différents types de systèmes de ventilation : la VMC simple flux ou la VMC double flux. Cette dernière vous permet de réaliser des économies d’énergies en transmettant la chaleur de l’air sortant à l’air entrant via un échangeur thermique. 

Pour assurer son bon fonctionnement, pensez à bien entretenir votre VMC : nettoyer les pales du ventilateur et la bouche d’extraction de votre salle de bain tous les 3 moins environ.

Bon à savoir : l’installation d’une VMC efficace (double flux ou simple flux hygroréglable) peut être éligible à certaines aides financières dédiées à la rénovation énergétique de votre habitation, telles que le crédit d’impôt pour la transition énergétique, l’éco-prêt à taux zéro ou la prime énergie versée par monexpert-renovation-energie.fr. 

J’estime le montant de ma prime énergie dès maintenant

L’extracteur d’air (VMP) 

Vous pouvez aussi envisager d’installer un extracteur d’air (aussi appelé VMP - Ventilation Mécanique Ponctuelle) dans votre pièce d’eau. Moins coûteuse qu’une VMC centralisée, la VMP est spécialement conçue pour assurer la ventilation d’une seule pièce (salle de bain ou WC la plupart du temps). 

Raccordé à un conduit d’évacuation existant, l’extracteur d’air ventile la pièce de façon intermittente. Le système peut se déclencher avec l’interrupteur de la pièce ou en détectant votre présence. Il se coupe ensuite automatiquement, lorsque vous quittez votre salle de bain. 

La ventilation manuelle 

C’est évidemment la solution la plus simple et elle n’en est pas moins efficace. Si vous disposez d’une fenêtre dans votre salle de bain, pensez à bien aérer votre pièce quotidiennement pendant 10 à 15 minutes, hiver comme été. De cette manière, vous favorisez la sortie de l’air chargée en humidité vers l’extérieur.

Généralement, les fenêtres oscillo-battantes sont particulièrement recommandées dans les pièces humides, comme la salle de bain. Grâce à leur mécanisme de basculement, elles permettent de renouveler l’air de votre salle de bain de façon efficace.

À retenir : N’oubliez pas d’éteindre le chauffage et de bien fermer la porte de votre salle de bain pendant l’aération. De cette manière, vous limitez le gaspillage de chauffage.

Pour aller plus loin, découvrez aussi ces sujets :