La VMC double flux en 7 idées reçues

VMC double flux accroché à un marron

Vous hésitez à installer une VMC double flux car vous entendez tout et son contraire à son sujet ? Monexpert Rénovation Énergie fait le point sur 7 idées reçues sur ce système de ventilation très performant.

La VMC double flux permet de faire des économies de chauffage

Vrai. Grâce à son échangeur thermique qui transmet la chaleur de l’air vicié à l’air neuf, ce dispositif vous permet de limiter vos besoins en chauffage et vous garantit des économies d’énergie. La ventilation mécanique contrôlée a double flux présente d’autres avantages. En filtrant l’air, elle vous évite certains problèmes de santé (asthme, allergies, maladies liées à la pollution de l’air…).

La VMC double flux ne s’installe que dans le neuf, pas en rénovation

Faux. Cependant, l’installation d’un tel système demande une réflexion approfondie en rénovation. Pour fonctionner de manière optimale et garantir des économies d’énergie, la VMC double doit être installée dans une habitation étanche à l’air, bien isolée et dont l’enveloppe permet une bonne évacuation de l’humidité.  

Je ne dois pas ouvrir mes fenêtres si j’ai une VMC double flux

Faux. L’hiver, votre VMC double flux assure le renouvellement de l’air et l’extraction de l’humidité sans que vous n’ayez à ouvrir vos fenêtres. Le principe même de la VMC double flux étant de vous éviter d’augmenter vos besoins en chauffage en limitant aussi les pertes de chaleur. Il est donc vivement conseillé de ne pas ouvrir vos fenêtres dans ce cas, mais rien ne vous empêche de couper votre VMC à l’arrivée du printemps pour ventiler votre maison manuellement.

La VMC double flux n’est pas compatible avec un chauffage au bois (poêle, insert…)

Faux. Il convient cependant d’installer une entrée d’air dédiée à votre chauffage au bois. Ainsi, l’extraction de l’air de votre sytème de chauffage ne vient pas gêner le fonctionnement de votre VMC double flux.

Je peux installer ma VMC double flux moi-même

Vrai, mais nous vous recommandons très vivement de faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement. Premièrement, ce dernier pourra vérifier que toutes les conditions sont réunies pour l’installation d’un tel système (isolation, évacuation de l’humidité suffisantes, place disponible…) . Ensuite, n’oubliez pas que ce type de VMC est complexe à poser. Un professionnel pourra vous garantir une installation de qualité, facilitant la circulation de l’air, sans nuisances sonores. 

J’ai déjà une VMC simple flux, je peux facilement la remplacer par une double flux

Vrai et faux. Si elles sont en bon état, certaines gaines d’extraction de votre VMC simple flux pourront être réutilisées. Cependant, n’oubliez pas que le dispositif n’est pas le même. La VMC double flux nécessite plus de place et certains compléments d’installation devront être installés. Aussi, vos entrées d’air devront être rebouchées pour limiter les pertes de chaleur.

Je ne peux pas bénéficier du crédit d’impôt lors de l’installation de ma VMC double flux

Vrai. En revanche, sachez que certaines aides financières publiques peuvent vous être accordées lors de l’installation de votre VMC double flux (aides de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro, le taux de TVA réduit, aides de votre collectivité locale …). Aussi, vous pouvez bénéficier de la prime énergie.

Je calcule le montant de ma prime avec Monexpert
 

Vous souhaitez continuer votre lecture ? Découvrez aussi ces articles :