Propriétaire-bailleur : à quelles aides êtes-vous éligible ?

deux mains tenants une maison avec des clés

En tant que propriétaire-bailleur, vous pouvez bénéficier de différentes aides lors des travaux de rénovation énergétique de votre logement. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les dispositifs auxquels vous avez le droit. 

La prime énergie Monexpert Rénovation Énergie 

La prime énergie proposée par Monexpert Rénovation Énergie est issue du dispositif CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). Tout le monde est éligible à cette aide (propriétaire-bailleur ou occupant, locataire…) versée sous forme de prime à la fin des travaux de rénovation énergétique de votre logement, tels que : 

Quel est le montant de la prime énergie ? 

Le montant de la prime énergie dépend du type de travaux engagés (isolation, chauffage, régulation ou ventilation), de la région où se situe votre logement, de la superficie de votre habitation et de votre revenu fiscal de référence. En effet, en fonction de vos conditions de ressources, vous pouvez bénéficier d’une prime énergie bonus. 

Vous pouvez dès maintenant estimer le montant de votre prime énergie grâce à notre simulateur : 

J’estime le montant de ma prime énergie
 

Prime énergie : les conditions à respecter pour l’obtenir

Pour bénéficier de cette prime, certaines conditions sont à remplir :

  • Vos travaux doivent être réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ;
  • Les matériaux utilisés doivent atteindre un certain niveau de performance ;
  • Le logement que vous louez doit avoir été achevé il y a plus de 2 ans ; 
  • Vous ne devez avoir signé aucun devis avant d’effectuer votre demande de prime.

L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro est un emprunt (réalisé dans n’importe quelle banque) destiné à financer vos travaux d’efficacité énergétique. Sa particularité réside dans le fait que ses intérêts sont pris en charge par l’État. Ainsi, vous pouvez emprunter jusqu’à 30 000 € pour financer votre projet de rénovation énergétique, sans avoir à payer d’intérêts.

Éco-PTZ : que peut-il financer ?

Les travaux éligibles à l’éco-prêt sont nombreux : isolation de la toiture ou des murs, remplacement de fenêtres, installation ou remplacement d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire…

Le montant de votre prêt varie en fonction des travaux que vous souhaitez réaliser :

  • Pour une seule action (isolation de la toiture, par exemple), vous pouvez obtenir un prêt jusqu’à 10 000 € ;
  • 20 000 € maximum pour deux actions (isolation de la toiture + installation d’une chaudière à très haute performance énergétique, par exemple) ; 
  • 30 000 € maximum pour trois actions ou plus (ou si vous optez pour un projet de performance énergétique global). 

Éco-PTZ : quels sont les conditions à respecter pour en bénéficier ?

Les conditions pour bénéficier de cet éco-prêt sont les suivantes : 

  • Vous devez faire réaliser vos travaux par un professionnel RGE ; 
  • Votre logement doit avoir été construit il y a plus de deux ans ; 
  • L’habitation dans laquelle vous effectuez des travaux doit être déclarée comme résidence principale. 

L’aide « Habiter Mieux » l’Anah

À travers son programme « Habiter Mieux », l’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose une subvention aux propriétaires-bailleurs qui souhaitent rénover leurs logements. Deux différents dispositifs existent : « Habiter Mieux sérénité » (pour les bouquets de travaux) et « Habiter Mieux agilité » (pour un changement d’équipement de chauffage ou une isolation des murs ou des combles).

Quel est le montant de l’aide de l’Anah ? 

La subvention de l’Anah représente : 

  • 50 % du montant total des travaux (pour un maximum de 10 000 €) pour les ménages « très modestes » ;
  • 35 % du montant total des travaux (pour un maximum de 7 000 €) pour les ménages « modestes ».

Quels sont les conditions à remplir pour bénéficier des aides de l’Anah ? 

Les aides de l’Anah sont attribuées sous conditions de ressources (voir le plafond de ressources de l’Anah). D’autres critères de priorité entrent en compte :

  • Votre logement doit avoir plus de 15 ans ; 
  • Vous ne devez pas bénéficié d’un prêt à taux zéro en cours ou octroyé dans les 5 dernières années ;
  • Vos travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.  

Pour continuer votre lecture, découvrez aussi ces articles :