Tout savoir sur le prix du fioul

Depuis quelques années, le prix du fioul évolue à la hausse. Que représente cette hausse ? Qu’est-ce qui constitue le prix de ce combustible ? Découvrez nos réponses à toutes vos questions sur le tarif du fioul

Le fioul, une énergie de moins en moins utilisée en France

Alors que près de 70 %(1) des ménages se chauffaient au fioul en 1970, la proportion a atteint 12% en 2016. Aujourd’hui, le fioul est principalement utilisé dans les zones qui ne sont pas desservies par le réseau de gaz naturel.

Cette baisse peut aussi s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • Un combustible peu écologique : le fioul est une énergie polluante qui émet des particules fines et du dioxyde de carbone, tous deux responsables de l’effet de serre.
     
  • Le prix du fioul : abordable il y a quelques années, le prix du fioul domestique connaît une hausse importante depuis quelques années.

Comment a évolué le prix du fioul ?

Ces dernières années, le prix du litre de fioul a évolué à la hausse, il atteignait en moyenne (2)

  • 0,64 € en 2016 ;
  • 0,74 € en 2017 ;
  • 0,91 € en 2018.

Le fioul est aujourd’hui le combustible le plus onéreux. En effet, la facture de chauffage annuelle des français s’élève, en moyenne, à(3)

  • 1 927 € pour le chauffage au fioul ;
  • 1 726 € pour le chauffage électrique ;
  • 1 145 € pour le chauffage au gaz ;
  • 811 € pour le chauffage au bois.

De quoi dépend le prix du fioul ?

Le prix du fioul varie en fonction de différents éléments tels que :

  • l’offre et la demande (en hiver, la consommation est plus importante qu’en été) ;
  • la production des pays exportateurs ;
  • les coûts inhérents au stockage et à l’approvisionnement du combustible ;
  • les coûts de distribution.

À cela s’ajoutent également différentes taxes, comme la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques). Cette dernière intègre depuis 2014, la taxe carbone. Depuis quelques années, cette taxe a eu un fort impact sur le tarif du fioul. Alors qu’elle s’élevait à 7 € (2) (par tonne de CO2) en 2014, elle a atteint 44,60 € en 2018. Il est prévu qu’elle double d’ici 2022.

Vers la conversion à d’autres modes de chauffage

Cette hausse de la taxe carbone, et donc du prix du fioul, vise en fait à contribuer au financement de la transition énergétique. L’idée est alors d’encourager les ménages à opter pour des énergies moins polluantes que le fioul ou toute autre énergie fossile.

Pour cela, l’État a mis en place des aides financières pour faciliter la conversion vers d’autres modes de chauffage : chaudière à haute performance énergétique, poêle à bois, pompe à chaleur … Lors de l’acquisition de l’un de ces équipements plus performants et moins polluants, vous pouvez ainsi bénéficier des aides suivantes.

Avec Monexpert-renovation-energie, vous pouvez aussi bénéficier d’une prime énergie à la fin de vos travaux : simulez le montant de votre prime en ligne.

Pour aller plus loin, cet article peut aussi vous intéresser :

Qu’est-ce qu’une chaudière à haute performance énergétique ?
 

Source :

(1) Ademe - Climat Air Énergie

(2) Ministère de la Transition Écologique et Solidaire : Prix des produits pétroliers

Prix de vente moyens nationaux des combustibles du 01/01/2015 au 31/12/2018

(3) Ademe - Comment mieux se chauffer ?