Tout savoir sur l’entretien d’un poêle à bois

image d'un poêle à bois avec des bûches à droite et à gauche

Économique et écologique, le poêle à bois est un équipement de chauffage particulièrement efficace. Pour garantir votre sécurité et le bon fonctionnement de votre appareil de chauffage au bois, son entretien est incontournable. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien d’un poêle à bois.

Entretenir son poêle à bois : pourquoi c’est essentiel ?

L’entretien de votre poêle à bois est d’abord indispensable pour votre sécurité. En effet, à la longue, le conduit d’évacuation des fumées de votre appareil s’encrasse et augmente les risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone. Il s’agit aussi d’une étape incontournable pour optimiser la performance et le rendement de votre appareil. En effet, 1 millimètre de suie sur le conduit provoque 10 % de consommation de bois en plus, selon l’Ademe.

Un ramonage à effectuer minimum une fois par an

Le ramonage du conduit de cheminée de votre poêle à bois doit obligatoirement être réalisé par un professionnel qualifié au minimum une fois par an. Il s’agit d’un minimum, car certains départements prévoient deux ramonages par an, dont un durant la période de chauffe. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître le nombre de ramonage imposé dans votre commune. À la suite de sa visite, le professionnel vous remet un certificat de ramonage. Vous devez impérativement le conserver. En effet, ce document peut être exigé par votre assureur en cas de sinistre.

Les bûches de ramonage : bonne ou mauvaise idée ?  

Des bûches de ramonage, censées permettre de ramoner votre conduit de fumée, sont aujourd’hui vendues dans le commerce. Cependant, elles n’ont pas prouvé leur efficacité et surtout, elles ne valent pas un ramonage mécanique. Seul un ramonage réalisé par un professionnel, avec certificat à l’appui, pourra être pris en compte par votre assureur en cas de problème.

Quel prix pour l’entretien d’un poêle à bois ?

Le prix du ramonage d’un poêle à bois peut varier en fonction de votre région ainsi que de l’état et de la hauteur de vos conduits d’évacuation. En général, comptez entre 40 et 90 € pour ce type d’entretien. N’hésitez pas à réaliser plusieurs devis, auprès de différents professionnels certifiés, avant de vous engager.

Locataire ou propriétaire : qui doit payer l’entretien d’un poêle à bois ? 

Dans un logement individuel, c’est généralement le locataire qui doit prendre en charge l’entretien de l’équipement de chauffage au bois. Pour une cheminée collective, le ramonage revient aux copropriétaires qui se partagent les frais. Vous pouvez vérifier cette information en consultant votre bail.

Un nettoyage et un entretien régulier à réaliser vous-même

Outre le ramonage, assuré par un professionnel, vous devez nettoyer régulièrement votre équipement de chauffage au bois pour le maintenir en bon état et lui assurer une meilleure longévité. Voici quelques gestes à réaliser pour entretenir votre poêle à bois : 

  • Pensez à vider fréquemment le cendrier pour ne pas détériorer votre équipement. En effet, un excès de cendre peut altérer les performances de votre appareil. 
  • Nettoyez également la vitre de votre appareil. Pas la peine d’investir dans un produit coûteux que vous pouvez trouver dans le commerce, un chiffon ou du papier journal humide et un peu de cendre fine suffisent. 
  • Vous pouvez aussi nettoyer ponctuellement certaines pièces facilement accessibles comme la hotte ou les grilles d’air chaud.

Pour continuer votre lecture, découvrez aussi ces sujets :