Tout savoir sur l’isolation du sol en rénovation

Une maison bien isolée est une maison plus performante et donc synonyme d’économies d’énergie. Bien que l’isolation de la toiture ou des murs soit souvent privilégiée, l’isolation du sol, en rénovation, est tout autant recommandée. Découvrez les avantages, les techniques et les aides financières accordées lors des travaux d’isolation thermique de votre plancher.

Pourquoi améliorer l’isolation du sol en rénovation ?

L’isolation du sol est une méthode qui consiste à poser un matériau isolant afin de limiter les pertes de chaleur au niveau du plancher de votre habitation.

Si elle n’a pas été effectuée lors des travaux de construction de votre habitation, l’isolation du sol peut tout à fait être envisagée en rénovation. En effet, elle permet de : 

  • réduire de 7 à 10 % (1) les déperditions de chaleur de votre habitation ;
  • diminuer votre facture de chauffage ;
  • favoriser l’inertie thermique du sol ;
  • améliorer votre confort thermique et acoustique ;
  • augmenter la « valeur verte » de votre logement lors de sa revente.

Les techniques d’isolation du sol en rénovation

Comme pour n’importe quel type d’isolation, les travaux consistent à poser un isolant thermique, sous forme de panneaux ou d’isolant en vrac. Pour le sol, une attention particulière doit être portée aux finitions et notamment aux ponts thermiques : l’isolation doit être réalisée en continu sur toute la surface à rénover et doit intégrer les appuis du plancher ainsi que les jonctions avec les murs.

En rénovation, l’isolation du sol peut s’effectuer par l’intérieur ou par l’extérieur de votre pièce. Selon la configuration de votre logement et la nature de votre sol, on distingue 3 différentes techniques. 

  • L’isolation par le bas : cette méthode consiste à placer un isolant sur la partie inférieure du plancher. C’est la technique la plus couramment utilisée lors des travaux de rénovation, car elle ne nécessite aucun déménagement de votre mobilier. Cependant, elle n’est applicable que si votre maison dispose d’une cave ou d’un sous-sol.
  • L’isolation par le haut : dans ce cas, des panneaux isolants sont posés directement sur le sol avant d’être recouverts par une dalle flottante et un nouveau revêtement. Même si cette technique peut être réalisée en rénovation, elle est plutôt employée en construction, car elle peut notamment réduire la hauteur sous plafond.
  • L’isolation entre les éléments de la structure du plancher : ce procédé peut être utilisé sur les planchers à ossature (en bois, par exemple). Un isolant en vrac est alors déposé entre les structures (appelées solives) sur lesquelles le sol est posé. Cette solution est adaptée à la rénovation, car elle ne diminue pas la hauteur sous plafond de votre pièce. 

Les aides financières pour l’isolation du sol

Parce que l’isolation thermique du sol de votre habitation vous permet de réduire votre consommation d’énergie, plusieurs aides sont disponibles pour vous aider à financer vos travaux. 

L’accès à ces aides répond néanmoins à deux conditions : vos travaux doivent obligatoirement être effectués par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et les caractéristiques techniques (conductivité, épaisseur, résistance thermique) de l’isolant posé doivent permettre d’atteindre un certain niveau de performance.

Avec Monexpert Rénovation Énergie,

vous pouvez bénéficier d’une prime énergie pour tous vos travaux de rénovation énergétique. 

Estimer ma prime
 

Envie d’en savoir plus sur l’isolation ?

Ces articles peuvent vous intéresser :

Source : 

(1) Ademe - Isoler sa maison