Tout savoir sur la pression de votre chaudière

chaudière accrochée à côté d'une fenêtre sur un mur bleu foncé

La pression de votre chaudière joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de votre système de chauffage. Avec Monexpert Rénovation Énergie, apprenez à contrôler la pression de votre appareil et détecter les éventuelles anomalies.

Qu’est-ce que la pression d’une chaudière ?

Pour fonctionner et vous chauffer, votre chaudière fait pénétrer de l’eau chaude dans votre circuit de chauffage. Cette eau circule en permanence, pour atteindre vos émetteurs de chaleur, grâce à la pression. Un bon niveau de pression de votre chaudière vous assure donc un chauffage efficace.

Comment vérifier la pression d’une chaudière ?

Pour contrôler le niveau de pression de l’eau de votre circuit de chauffage, vous devez vous référer au manomètre de votre chaudière. Généralement, il est installé à l’avant de votre appareil et se présente sous la forme d’un cadran gradué. 

Si elle se situe entre 1 et 2 bars, la pression est correcte : avec moins de 1 bar, elle est trop basse et avec plus de 2 bars, elle est trop haute. Cependant, il faut savoir que le niveau de pression attendu peut varier en fonction de plusieurs éléments. Si vous vivez dans une maison avec plusieurs étages, par exemple, un niveau de pression plus important peut être requis. Lors de l’installation de votre chaudière, votre chauffagiste vous indique le niveau de pression le plus adapté à votre situation.

De manière générale, la pression de l’eau de votre chaudière doit rester constante. Si vous constatez une pression trop basse ou trop haute, vous pouvez faire vous-même quelques réglages pour tenter de retrouver un niveau de pression adapté.

Que faire si la pression diminue ?

Après la purge de vos radiateurs, la pression de l’eau peut diminuer. Dans ce cas, il convient de faire rentrer un peu d’eau dans votre circuit de chauffage. Pour cela, il vous suffit d’ouvrir le robinet d’eau et de la laisser couleur jusqu’à atteindre une pression satisfaisante.

Et si la pression de la chaudière reste trop basse ?

Généralement, une pression qui reste anormalement basse peut être causée par  : 

  • Une fuite au niveau du circuit de chauffage, de la soupape de sécurité, voire même de la chaudière elle-même ;
  • Une défaillance du vase d’expansion ou de l’une de ses valves ;
  • Un problème concernant la pompe chargée de faire circuler l’eau dans le circuit.

Il convient alors de faire appel à un professionnel pour qu’il contrôle l’état de chacune des pièces de votre équipement de chauffage. 

Que faire si la pression augmente ?

Vous avez vérifié le manomètre de votre chaudière et vous constatez une pression trop haute ? Cela signifie que l’eau s’intègre de manière constante dans votre circuit de chauffage. Dans un premier temps, assurez-vous que le robinet de remplissage de votre chaudière est bien fermé. Ensuite, réalisez la purge de vos radiateurs. Ainsi, vous évacuez de l’eau de votre circuit de chauffage et la pression peut diminuer. 

Et si la pression de la chaudière reste anormalement haute ?

Si vous ne constatez aucune amélioration, là encore, nous vous conseillons vivement de faire intervenir un professionnel dans les plus brefs délais.

En effet, une pression trop haute peut être le signe d’un problème au niveau : 

  • Du vase d’expansion de la chaudière ;
  • De la soupape de sécurité.

Lors de sa venue, votre chauffagiste réalisera un diagnostic complet de votre système de chauffage et vous aidera à trouver la solution pour remédier à ce problème de pression trop haute.

Vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement d’une chaudière à gaz ? N’hésitez pas à parcourir ces sujets :