Tout savoir sur la déperdition de chaleur

maison avec une image thermique montrant les zones de pertes de chaleur

Vous souhaitez réduire votre consommation de chauffage ? Avant d’installer un système de chauffage plus performant, votre priorité est de limiter les déperditions de chaleur dans votre maison. Monexpert Rénovation Énergie vous aide à identifier les sources de ces pertes de chaleur et vous donne des conseils pour améliorer la qualité thermique de votre habitation.

Qu’est-ce qu’une déperdition de chaleur ?

Une déperdition de chaleur correspond à une perte de chaleur produite par votre maison. La plupart du temps, c’est la mauvaise isolation thermique de votre habitation qui en est la cause. Le problème est que cette déperdition thermique peut avoir un impact sur votre confort et votre consommation de chauffage.

Le saviez-vous ?
Pour identifier les sources de déperdition de chaleur de votre logement de façon précise, vous pouvez réaliser un bilan thermique de votre logement. Cette étude, réalisée par un thermicien, vous renseigne notamment sur les projets d’amélioration énergétique à effectuer en priorité dans votre habitation.

Les points de déperdition de chaleur de votre logement

Toiture, murs, fenêtres, sols, ponts thermiques… Découvrez les zones responsables des pertes de chaleur de votre habitation ainsi que les travaux à envisager pour y remédier.

La toiture

Sur une maison mal isolée, le toit représente 25 à 30 % (1) des déperditions de chaleur. Avec la montée de la chaleur (produite par votre système de chauffage) et son imposante surface exposée au froid et au vent, votre toiture est très souvent le point faible de votre logement.

Les solutions à envisager :

Les murs

Les déperditions de chaleur de votre habitation peuvent aussi provenir des murs. En effet, entre 20 et 25 % (1) des pertes de chaleur sont dues à une mauvaise isolation des murs. La raison ? L’accent est souvent mis sur l’isolation intérieure des murs alors que la pose d’un isolant épais, posé à l’extérieur, est plus efficace.

Les possibilités qui s’offrent à vous :

Les fenêtres

Vos fenêtres peuvent également être à l’origine de 10 à 15 % (1) de vos pertes de chaleur. Si elles sont anciennes, si elles ne disposent que d’un simple vitrage ou si leur étanchéité à l’air n’est pas assurée, elles réduisent votre confort thermique et, très certainement, votre confort acoustique. 

L’action à privilégier :

Le sol

Que vous disposiez d’un sous-sol ou non, vos pertes de chaleur peuvent aussi provenir du plancher bas de votre logement. Une bonne isolation du sol de votre maison vous permet de réduire votre consommation d’énergie de l’ordre de 7 à 10 % (1)

Les projets à prévoir :

Les ponts thermiques

Les ponts thermiques correspondent à une interruption dans l’isolation. Ils représentent 5 à 10 %  (1) de vos pertes de chaleur. Généralement, ces ponts thermiques se situent sur des points de jonction des isolants votre maison (entre le mur et le sol, entre le mur et la toiture, autour des fenêtres…).

Les solutions à considérer :

Bon à savoir : Lorsque vous aérez votre maison pour assainir l’air ambiant, vous laissez aussi s’échapper de la chaleur. Installer une VMC double flux vous permet d’optimiser votre consommation de chauffage tout en améliorant la qualité de l’air de votre habitation.

Des aides pour réduire les déperditions de chaleur

Prime énergie, Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, aides de l’Anah, éco-prêt à taux zéro… Il existe aujourd’hui de nombreux dispositifs pour vous aider à financer vos travaux d’isolation. 

Vous souhaitez être accompagné lors de votre projet ? Mon Expert Rénovation Énergie, signataire de la charte FAIRE, vous accompagne gratuitement dans toutes les étapes de vos travaux (isolation à réaliser en priorité, demande d’aides financières, choix de l’artisan qui réalisera vos travaux…).

Je commence le diagnostic de mon logement

Envie de continuer à nous lire ? Découvrez aussi ces sujets :

Source : 

  1. Ademe - Comment mieux se chauffer ?