Image
reglage chaudiere
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 22/11/2021

4 conseils pour bien régler sa chaudière et faire des économies

La chaudière est, pour de nombreux foyers, l’élément principal pour se chauffer et même produire de l’eau chaude sanitaire (ECS). Qu’il s’agisse d’une chaudière au gaz, au fioul ou encore d’une chaudière électrique, il est important de veiller à un bon réglage de votre système. Cela peut vous permettre de réaliser des économies d’énergie et donc de voir vos factures diminuer.

Sachant que le chauffage représente 60% de la consommation d’énergie des foyers selon l’Ademe, l’Agence de la transition écologique, il est important d’apprendre à mieux se chauffer. D’autant que le prix des énergies augmente : gaz et électricité sont notamment concernés. Dans cet article, Monexpert vous donne plusieurs conseils sur les différents réglages à mettre en place, si vous voulez faire des économies.

Régler la température de la chaudière 

Plus il fait froid, plus vous allez vouloir chauffer votre intérieur, et cela est tout à fait normal. Mais plus vous chauffez et plus vous consommez. Pourtant, saviez-vous que vous pouvez agir en réglant la température de votre chaudière ? En effet, cela ne s’applique pas uniquement aux radiateurs ! Un bon réglage de la température de votre chaudière va vous permettre de faire des économies.

En règle générale, il est conseillé de régler le thermostat de sa chaudière sur 50°C. Notez qu’il est financièrement plus avantageux que votre chaudière ne soit pas à une température trop élevée. En effet, si vous réglez votre installation à une haute température, à 80°C par exemple, il va falloir une importante quantité d’énergie pour l’atteindre. Un réglage à 50°C sera plus économique, même si vous décidez d’augmenter de un ou deux degrés.

Mais, plus précisément, vous pouvez régler la température de votre chaudière en fonction de vos installations de chauffage. En effet, votre installation ne sera pas réglée de la même manière si vous vous chauffez grâce à un plancher chauffant ou avec des radiateurs à eau. Pour un chauffage au sol, vous pourrez régler votre chaudière à 35°C. Pour des radiateurs, une température de 70°c, voire 75°C est conseillée.

💡 À noter :

Si vous avez du mal à déterminer la bonne température pour votre chaudière, augmentez la température de celle-ci de manière progressive afin de trouver ce qui vous convient le mieux.

Veiller à une bonne température dans les pièces

Vous pouvez également réaliser d’importantes économies en prenant garde à la température des pièces. L’Ademe recommande par exemple une température de 17°C dans les chambres, 22°C dans la salle de bain et entre 19 et 21°C dans vos pièces de vie, salon ou cuisine. Ces températures dépendent, bien sûr, de chacun mais également de l’isolation de votre maison. En effet, si vos chauffages sont réglés sur 20°C, cela ne veut pas dire qu’il fera 20°C dans votre pièce. La température ambiante s’adapte à la température extérieure.

💡 À noter 

Baisser le chauffage de seulement 1°C peut vous faire réduire votre consommation énergétique de manière importante : jusqu’à 7% d’économies sur vos factures de chauffage ! Une différence non négligeable. Il est également conseillé de chauffer son intérieur doucement, mais de manière régulière, plutôt que soudainement et très fort.

Des réglages spécifiques en cas d’absence 

Si le réglage de vos équipements de chauffage est important quand vous êtes chez vous, cela l’est tout autant en cas d’absence. En effet, il n’est pas spécialement conseillé d’éteindre totalement votre chaudière lorsque vous vous absentez quelques heures. Remettre en route la chaudière est très énergivore. Une baisse d’un ou deux degrés est plus recommandée.

Régler la température de l’eau chaude sanitaire 

Si votre chaudière produit également votre eau chaude sanitaire, votre consommation d’énergie sera forcément plus importante. Mais vous pouvez là aussi agir. Il est conseillé de régler la température de l’eau chaude sanitaire entre 50°C et 55°C. Mais attention, en cas d’absence de plusieurs jours ou semaines, il faut maintenir cette température voire l’augmenter pour éviter le développement de la légionellose. Il s’agit d’une maladie infectieuse qui se développe dans les eaux stagnantes en dessous de 50°C.

💡 À noter

Vous pouvez également vous procurer plusieurs équipements qui vont vous permettre de faire baisser votre facture énergétique. La mise en place de robinets thermostatiques, d’un thermostat d’ambiance ou même d’une sonde extérieure peut être envisagée. La sonde extérieure permet notamment à la chaudière de réagir en fonction de la température extérieure, avant que votre logement refroidisse et soit donc plus difficile à remettre à la bonne température.

📋 En résumé :

  • Votre chaudière est un élément qui consomme beaucoup d’énergie et qui représente même une part importante de vos factures. Cela est d’autant plus vrai si votre chaudière produit également votre eau chaude sanitaire.
  • Pourtant, plusieurs réglages peuvent être mis en place sur votre chaudière, pour vous aider à faire des économies. Cela va se ressentir tant sur votre consommation que sur vos factures.
  • Vous pouvez notamment baisser la température de votre chaudière, de vos pièces ou l’adapter suivant votre présence / vos absences. Certains équipements spécifiques peuvent également être adoptés, comme une sonde extérieure qui permet d’éviter des mises en route rapides et énergivores.
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.