Image
chaudiere
Rédigé par Juliette S. - À jour le 09/09/2020

Quelle chaudière choisir pour votre consommation d’énergie ?

Vous souhaitez remplacer votre système de chauffage et vous vous demandez quelle chaudière choisir ? Quels types de chaudières peuvent vous aider à réaliser des économies d’énergie ? Quelles aides pour vous aider à financer votre nouvel équipement ? Monexpert fait le point.

Économies d’énergie : Quelle chaudière choisir ?

L’une des notions essentielles à prendre en compte lors du choix de votre nouvelle chaudière est celle de son rendement. En effet, il s’agit du rapport entre l’énergie qu’elle produit (pour chauffer votre logement) et de l’énergie dont elle a besoin pour assurer son fonctionnement.

Une bonne performance de votre équipement, assurée par un rendement satisfaisant, permet de réaliser des économies importantes sur votre facture d’énergie.

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation, à gaz ou au fioul, a la particularité de récupérer l’énergie thermique contenue dans ses fumées. Elle favorise une économie notable de combustible et permet ainsi de limiter le rejet d’émissions polluantes.

Côté rendement, la chaudière à condensation permet une efficacité énergétique d’environ 92 % (1) , mais certains modèles, particulièrement performants, peuvent dépasser les 100 %.

À titre de comparaison, une chaudière à condensation consomme entre 15 et 20 % de moins qu’une chaudière dite classique (2).

La chaudière biomasse

« Chaudière biomasse » est le terme utilisé pour parler des systèmes utilisant des énergies renouvelables telles que le bois et des dérivés de bois ou de matières organiques.

Le rendement d’une chaudière à bûches de bois peut atteindre 90 %, tandis que les chaudières à granulés de bois atteignent jusqu’à 105 % d’efficacité énergétique (1).

Avec une facture énergétique annuelle moyenne de 811 €, le chauffage au bois est beaucoup plus économique que le chauffage au gaz (1 415 €), le chauffage électrique (1 726 €) ou le chauffage au fioul (1 927 €) (3).

À noter : la chaudière à bois nécessite de l’espace pour le stockage du combustible ainsi qu’une alimentation régulière du système.

La chaudière à micro-cogénération

Depuis quelques années, la chaudière à micro-cogénération a fait son apparition sur le marché français. En plus de chauffer votre logement, la particularité de ce type de chaudière réside dans sa capacité à produire de l’électricité. Cette électricité permet ensuite d’alimenter votre habitation. 

Bien que ce système soit coûteux à l’achat et que les installateurs formés sont encore peu nombreux, cette technologie permet de réduire efficacement votre facture d’énergie globale.

La chaudière bas NOx

Pour répondre à la directive européenne ErP (Energy Related Products) qui vise à exclure du marché les chaudières à gaz trop polluantes et énergivores, les fabricants ont mis au point une nouvelle technologie de brûleurs.

Une chaudière « bas NOx » est donc une chaudière équipée d’un brûleur qui permet de réduire la formation et donc l’émission d’oxydes d’azote. En dehors de cette particularité, elle fonctionne de la même manière qu’une chaudière classique.

Si vous étiez équipé jusqu’alors d’une chaudière basse température, ce système est une bonne alternative.

Quelles aides financières pour le changement de votre chaudière ?

Pour inciter les consommateurs à acquérir des chaudières plus performantes et plus respectueuses de l’environnement, telles que les systèmes à condensation ou biomasse, les pouvoirs publics proposent différentes aides financières.

Bénéficiez de la « prime à la conversion chaudière »

Aujourd’hui, près de 3 millions de foyers français sont équipés d’une chaudière au fioul (4), un système de chauffage peu économique et peu écologique. C’est donc pour accompagner les ménages dans leur changement de mode de chauffage que le gouvernement a mis en place la « prime à la conversion chaudière » en janvier 2019. Ce dispositif permet ainsi à chacun d’opter pour un équipement efficace et performant, tout en contribuant à l’amélioration de la qualité de l’air ambiant.

Bon à savoir : la prime à la conversion de votre chaudière est cumulable avec d’autres aides financières : MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit  …

Quels sont les chauffages éligibles à la « prime à la conversion chaudière » ?

Actuellement, si vous disposez d’une chaudière fioul, gaz ou charbon qui n’est pas à condensation, vous pouvez bénéficier de la prime à la conversion chaudière pour :

Outre le choix de votre système de chauffage, il faut retenir que votre éligibilité dépend également du respect de certaines exigences. Votre nouvel équipement doit notamment être installé par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Quel est le montant de la « prime à la conversion chaudière » ?

Sachez tout d’abord que tous les ménages peuvent bénéficier de la prime à la conversion pour les chaudières. Le montant de votre aide varie en fonction du lieu où vous vivez, du nouveau système de chauffage choisi (PAC, chaudière à très haute performance énergétique…) et de vos revenus fiscaux.

    Avec Monexpert, vous pouvez estimer le montant de votre prime en ligne, en quelques minutes.

    Pour pouvoir bénéficier de ces différentes aides financières, vous devenez impérativement faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour l’installation de votre nouvelle chaudière. 

    Image
    femme

    À propos de l'auteur : Juliette S.

    Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.