Image
chaudière à haute performance énergétique
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 29/09/2020

Chaudière à très haute performance énergétique

La chaudière à très haute performance énergétique (THPE) fait référence aux chaudières à condensation individuelle. La spécificité de cette chaudière est sa basse consommation de combustible qui permet des économies durables sur vos factures d’énergie. Vous pourrez également financer tout ou partie de votre chaudière THPE grâce à la prime énergie ainsi qu’au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE).

Comment fonctionne une chaudière à très haute performance énergétique (THPE) ?

Les chaudières à très haute performance énergétique sont les plus performantes et les moins polluantes. Toutefois, cette chaudière ne fonctionne qu’à partir de combustibles (gaz et au fioul).

Une chaudière à très haute performance énergétique a un double fonctionnement :

  • Premièrement, elle récupère la chaleur issue de la combustion du gaz naturel comme n’importe quelle autre chaudière traditionnelle.
  • Deuxièmement, en faisant passer l’eau issue des fumées de la combustion de vapeur à l’état liquide, elle réussit à capturer l’énergie latente qui se dégage lors de la condensation d’une vapeur en récupérant la vapeur d'eau rejetée lors de la combustion pour préchauffer l'eau de la chaudière.

Un système qui permet des économies considérables sur la quantité de combustible utilisé.

Quels travaux prévoir pour installer une chaudière THPE ?

Lors de l'installation, la chaudière à très haute performance énergétique doit être raccordée au réseau des eaux usées (pour l'évacuation des produits de condensation).

Il faudra également prévoir un raccordement vers l’extérieur, appelé ventouse.

Le combustible est généralement stocké dans des citernes, des cuves ou est assuré par le réseau de gaz.

Quant à l'entretien de la chaudière, l’entretien annuel est obligatoire et doit être réalisé par un professionnel qualifié.

Rendement d’une chaudière : ce qu’il faut savoir pour réduire votre consommation d’énergie

Qu’est-ce que le rendement d’une chaudière ?

Le rendement, dit nominal ou utile, d’une chaudière correspond au rapport entre l’énergie qu’elle produit (pour vous chauffer ou produire de l’eau chaude sanitaire) et l’énergie qu’elle consomme pour assurer son propre fonctionnement.

Comment connaître le rendement d’une chaudière ?

Le rendement de l’appareil est indiqué dans ses caractéristiques techniques. Il s’exprime en pourcentage. Plus le pourcentage est élevé et plus la chaudière est performante. En d’autres termes, pour choisir une chaudière favorisant vos économies d’énergie, vous devez viser le plus haut rendement possible.

Quelle chaudière à gaz choisir pour avoir le meilleur rendement ?

Avec les avancées technologiques, il n’est pas rare de voir des chaudières à très haute performance énergétique ayant un rendement supérieur à 100 %. C’est généralement le cas avec les chaudières à condensation qui ont un mode de fonctionnement favorisant les économies d’énergie puisqu’elles récupèrent de l’énergie dans la vapeur d’eau produite lors de la combustion du gaz. Ainsi, elles consomment 15 à 20 % d’énergie en moins qu’une chaudière standard.

Qu’est-ce que l’efficacité énergétique saisonnière (ETAS) d’une chaudière ? 

Tandis que le rendement traduit le niveau de performance de la chaudière lorsque le brûleur est en état de fonctionnement, l’efficacité énergétique saisonnière est une notion plus globale, mais tout aussi intéressante. En effet, elle prend en compte le rendement de la chaudière durant tout son cycle de chauffe, même lorsque le brûleur n’est pas actif (mode veille, périodes d’inactivité…). Cet indicateur est donc plus représentatif des conditions réelles d’utilisation de votre appareil. 

Comment connaître l’ETAS d’une chaudière ?

Comme le rendement, l’ETAS s’exprime en pourcentage. Là encore, plus il est élevé et plus vous êtes assuré de réaliser des économies d’énergie. Il est affiché dans les caractéristiques techniques de votre appareil. Les fabricants de chaudières sont obligés de faire figurer cette indication sur leurs produits.

Quel est le prix d’une chaudière à très haute performance énergétique ?

La chaudière à très haute performance énergétique est plus chère à l'achat que d’autres chaudières classiques. En effet, il s'agit d'un système plus sophistiqué et plus performant.

Son coût varie entre 3 000 € et 7 000 €.

Toutefois, sachez que vous avez le droit à des aides dédiées pour financer votre projet de chauffage.

Quelles aides financières pour l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique ?

La chaudière à très haute performance énergétique est éligible à la quasi-totalité des aides financières. Pour les obtenir, vous devez respecter différentes exigences (votre logement doit être construit depuis plus de 2 ans, l’installation doit être réalisée par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement …). Parmi les conditions nécessaires à l’obtention de ces aides, on retrouve aussi un indicateur de performance : l’ETAS. 

Depuis le 8 mars 2019, votre nouvelle chaudière éligible aux aides financières disponibles doit en effet disposer d’une efficacité énergétique saisonnière supérieure ou égale à 92 % pour le chauffage.

La prime énergie

La prime énergie permet de compléter le remboursement de vos travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage, ventilation, régulation). Versée par Monexpert, la prime énergie peut être bonifiée en fonction de vos revenus.

    L’éco-prêt à taux zéro (ECO-PTZ)

    L’éco-prêt à taux zéro, est un emprunt traditionnel dont les intérêts sont payés par l’Etat. Pour profiter de cet éco-prêt à taux zéro, il faut se rapprocher d’une banque partenaire, ayant signé une convention avec l’Etat.

      La TVA à réduit

      La TVA à 5,5% au lieu de 20% est directement appliquée par votre installateur. Vous n’avez aucune démarche à entreprendre pour en bénéficier !

      Image
      homme a lunette

      À propos de l'auteur : Matthieu H.

      Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.