Image
chaudiere-gaz-condensation
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 05/02/2021

Chaudière gaz condensation : tout savoir pour bien se chauffer

D’après l’Ademe, 42% des ménages français se chauffent au gaz. Il s’agit d’une énergie de chauffage très plébiscitée par les consommateurs. Économique, elle garantit un grand confort de chauffe. Parmi les chaudières les plus performantes, on trouve la chaudière à condensation. Quel est son prix ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels avantages présente-t-elle ? A quelles aides financières est-elle éligible ?

Quel est le prix d’une chaudière à condensation ?

Le prix de votre chaudière dépendra de sa marque, de son modèle, de sa puissance et de son rendement. Globalement, il faudra compter en moyenne entre 3 000 € et 7 000 € pour s’équiper. Cela en fait un appareil de chauffage central relativement abordable. 

A titre de comparaison, il faudra débourser entre 6 000 et 8 000 € pour une chaudière fioul à condensation. A cela s’ajoute le montant de la cuve compris entre 500 € et 1 800 €.

Chaudière gaz à condensation : fonctionnement 

Une chaudière à gaz produit de la chaleur grâce à la combustion du gaz par un brûleur. Cela permet de chauffer un circuit d’eau chaude. Celle-ci arrive alors dans les radiateurs de la maison. Cela permet la diffusion de la chaleur. 

La combustion du gaz émet des fumées, de la vapeur d’eau. Dans le cas d’une chaudière classique, la vapeur est perdue. À l’inverse, la chaudière à condensation récupère ces fumées pour les transformer en chaleur. Ainsi, elles ont parfois un rendement supérieur à 100 %

Pour rappel, on nomme « rendement », le ratio entre énergie consommée et énergie produite. Plus celui-ci s'approche de 100%, moins il y a de combustible perdu. Si le rendement de votre chaudière à condensation est supérieur à 100%, cela veut dire qu’elle produit plus de chaleur qu’elle ne consomme de combustible. 

La consommation des chaudières à condensation est donc minime. C’est pourquoi, on les appelle aussi « chaudières à très haute performance énergétique ». 

Chaudière gaz à condensation : avantages et inconvénients 

La chaudière à condensation apparaît donc comme un mode de chauffage écologique et économique. Mais pour savoir si elle est adaptée à votre logement, il convient de faire un point sur les avantages et inconvénients de ce mode de chauffage. 

👍 Un appareil compétitif à l’achat et à l’usage

La chaudière à condensation fait partie des appareils au meilleur rapport qualité prix du marché. 

Compétitive à l’achat, c’est aussi un bon moyen de faire des économies sur la facture de chauffage. Le gaz est une énergie relativement bon marché. À titre d’exemple, le prix du kWh de gaz est deux à trois fois moins cher que le prix du kWh d’électricité

Enfin, grâce à un bon rendement, vous limitez la production de CO2. Il s’agit d’un gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. 

👎 Quid des inconvénients ?  

Malgré tous les atouts qu’elle présente, la chaudière à condensation fait preuve de certaines limites. Notamment, vous ne pouvez l’installer que dans les zones où le réseau de gaz circule. Dans certaines zones rurales, elle ne sera donc pas une option de chauffage possible. 

D’autre part, bien qu’elle en produise peu, elle rejette tout de même un peu de CO2. C’est pourquoi, elle sera interdite dans les constructions neuves à partir de l’été 2021. En effet, l’entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 (RE 2020) met un terme aux énergies fossiles dans les constructions neuves. 

Enfin, contrairement au chauffage électrique, la chaudière à condensation doit être révisée chaque année. La loi oblige les ménages à procéder à un entretien annuel de la chaudière. Cela permet de prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, un gaz toxique incolore et inodore. Cet entretien doit être réalisé par un professionnel compétent en la matière. Il vous coûtera entre 80 € à 150 € chaque année

Toutefois, il est rapidement rentabilisé. En effet, selon Engie, fournisseur historique de gaz, l’entretien d’une chaudière induit jusqu’à 12% d’économies d’énergie.

Vers qui se tourner pour l’installation ?  

L’installation d’une chaudière nécessite de faire appel à un artisan de confiance. C’est pourquoi, il est conseillé de se tourner vers un professionnel « Reconnu Garant de l’environnement » (RGE). Les professionnels RGE disposent d’une certification reconnue par l’État. 

En ayant recours à un professionnel RGE, vous pourrez aussi bénéficier d’aides à la rénovation énergétique. Vous ferez ainsi baisser le prix de la pose de la chaudière à condensation et vous éviterez d’éventuels litiges sur les travaux

Image

Trouvez un professionnel certifié
dans votre région en quelques clics !

Quelles aides pour une chaudière à haute performance énergétique ? 

Pour vous aider à diminuer le montant du chantier, il existe des aides à la rénovation thermique. Elles peuvent servir à financer une grande partie de l’achat de la pose de votre nouvelle chaudière. 

🔹 La Prime Énergie Monexpert 

Lancée dans le cadre des Certificats d’Economies d’Énergie (CEE), la Prime Énergie Monexpert est une aide à la rénovation énergétique. Elle permet aux ménages français d’installer une nouvelle chaudière à moindre frais et/ou d’isoler leur logement. 

Ouverte à tous, son montant dépend de : 

  • Vos revenus 
  • Votre lieu de résidence 
  • Du type de travaux engagés
Image

Estimez le montant de votre Prime Énergie Monexpert gratuitement et sans engagement !

🔹 MaPrimeRénov’ 

Cumulable avec la Prime Énergie, MaPrimeRénov’ est une subvention distribuée par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Auparavant réservée aux ménages modestes, elle a été ouverte à tous les ménages en octobre 2020

Le montant de MaPrimeRénov’ n’est pas fixe, il varie en fonction de : 

  • Votre revenu fiscal de référence 
  • Votre lieu de résidence 
  • Des travaux envisagés 

💡 Bon à savoir

Pour cumuler la Prime Énergie Monexpert et MaPrimeRénov', il faut impérativement demander la Prime Énergie Monexpert en premier. En effet, vous devrez joindre certains documents relatif à cette dernière pour votre démarche MaPrimeRénov'.

🔹 L’Eco-PTZ 

Prêt bancaire à taux nul, l’écoprêt à taux zéro (Eco-ptz) est réservé aux travaux de rénovation thermique. Il concerne tous les ménages sans condition de revenus. D’un montant maximal de 30 000 euros, il peut être remboursé sur 15 ans. Pour le demander, il faut se tourner vers une banque ayant signé une convention avec l’État. Il s’agit souvent des grandes banques nationales (BNP Paribas, Banque Postale, CIC, Crédit Agricole, etc.). 

🔹 La TVA à Taux réduit 

Enfin, lorsque vous faites appel à un professionnel RGE, vous avez le droit à un taux de TVA réduit à 5,5%. Ce taux de TVA concerne le matériel ou la main-d’œuvre. Il sera directement appliqué sur la facture par l’artisan. Vous n’avez donc rien à faire pour le demander. 

📋 En résumé : 

  • La chaudière à condensation est une chaudière à gaz extrêmement performante
  • Abordable à l’achat, elle est aussi très économique sur le long terme. En effet, elle témoigne d’un bon rendement 
  • Pour l’installer, il faut faire appel à un professionnel RGE
  • Cela permet aussi de bénéficier des aides à la rénovation thermique
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.