Image
chauffage-sol-guide
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 08/06/2022

Chauffage au sol : avantages, inconvénients, prix, aides

Le chauffage au sol est une installation qui peut être utilisée pour chauffer votre intérieur. Elle existe depuis les années 1960 et a été très populaire, d’abord aux États-Unis avant de faire son arrivée en Europe et en France. Aujourd’hui plus de 5 millions de foyers seraient équipés d’un tel système de chauffe. Plusieurs types de chauffage au sol existent, avec un fonctionnement différent. Ce système présente plusieurs avantages mais aussi quelques inconvénients, qu’il convient de connaître avant de se lancer dans une telle installation. Monexpert vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage au sol.

Qu’est ce que le chauffage au sol ?

Comme son nom l’indique, le chauffage au sol permet de chauffer votre habitation par le sol. Pour fonctionner, un circuit est installé sous le revêtement de sol que vous avez choisi (parquet, carrelage ou même moquette). On parle aussi de plancher chauffant

Le chauffage au sol électrique

Pour fonctionner, un circuit de résistances électriques est installé, recouvert par des plaques isolantes puis votre revêtement. Le système est relié à une installation électrique classique, comme celle qui pourrait faire fonctionner des convecteurs électriques par exemple.

Le chauffage au sol hydraulique

Dans ce cas, de l’eau chaude dans un réseau de tubes hydrauliques, recouvert d’une chape. Ce dernier est directement relié à votre chaudière ou votre pompe à chaleur, par exemple. Un collecteur d’eau doit être installé pour lui permettre de fonctionner. 

Les avantages et inconvénients

Ce système de chauffe est assez prisé, notamment parce qu’il présente plusieurs avantages. Attention tout de même aux inconvénients, qui pourraient ne pas convenir à votre projet ou votre situation.

👍 Un système compatible avec de nombreux dispositifs de chauffage

Pour faire fonctionner votre chauffage au sol, vous pouvez utiliser tout type de chaudière (gaz, biomasse, électrique, etc.). 

Une pompe à chaleur (PAC) peut également alimenter votre plancher chauffant, qu’elle fonctionne par géothermie ou par aérothermie (PAC Air / Eau)

👍 Un confort de chauffe

Le second avantage réside dans le confort thermique apporté par le chauffage au sol. Car ce dernier apporte une chaleur douce, constante et homogène. En plus, le sol est ainsi tiède, un vrai plus lorsque vous avez du carrelage notamment !

👍 Un gain de place

Physiquement, le chauffage est sol est tout aussi agréable puisqu’il est invisible. L'espace n'est plus grignoté par des radiateurs. C'est donc un système idéal pour les petites surfaces

👍 Une possibilité de rafraichissement 

Il est possible de choisir un plancher chauffant réversible (ou plancher rafraichissant) qui apportera de la fraîcheur à votre intérieur l’été. Cela est possible avec un chauffage au sol hydraulique. Ainsi, ce n’est plus de l’eau chaude mais de l’eau froide qui circule sous vos pieds !

👎 Un prix élevé 

Mais attention, tout n’est pas parfait avec le chauffage au sol. Tout d’abord son prix de départ, qui est élevé. Il est plus cher qu'une installation « classique » avec des radiateurs placés dans chaque pièce. Malgré le confort promis, cet investissement peut rebuter.

👎 Des réparations compliquées

S’il est discret, le chauffage au sol est difficilement atteignable. Pas facile donc d’intervenir en cas de problème comme une fuite. Une intervention de professionnels peut être plus difficile et plus coûteuse que pour un système de chauffe classique. 

👎 Une installation compliquée en rénovation

En outre, le chauffage au sol est difficile à installer en rénovation. En effet, il nécessite un rehaussement du sol, ce qui peut engendrer d’autres interventions (déplacement des prises, rabotage des portes ou encore le déplacement de certains appareils électriques qui pourraient se trouver au sol). En construction en revanche, cela ne pose aucun problème.

👎 Un usage plutôt réservé aux résidences principales

Le chauffage au sol est peu adapté à une utilisation ponctuelle. Évitez, par exemple, de l’installer dans une résidence secondaire.

Quel prix pour cette installation ?

Le prix du chauffage au sol va dépendre de plusieurs éléments, notamment de la technologie choisie (électrique ou hydraulique), des options (réversible ou non), mais également de la surface concernée.

Évidemment, le prix sera différent s’il s’agit d’un studio de quelques mètres carrés ou une maison de plusieurs centaines de mètres carrés. Il est donc plus simple de raisonner en terme de prix au mètre carré. Ainsi il faudra compter :

  • Entre 40 et 50 € par m² pour l’installation d’un chauffage au sol électrique
  • Environ 100 € par m² pour un chauffage au sol hydraulique et entre 100 € et 150€ le m² pour un chauffage au sol réversible.

Ces prix ne prennent évidemment pas en compte l’énergie utilisée pour faire fonctionner votre chauffage au sol. Il faudra également ajouter le prix de la révision annuelle.

Des aides pour le chauffage au sol ?  

Il n'existe pas d'aides directes pour le plancher chauffant. Toutefois, s’il n’est pas possible de demander MaPrimeRénov’ uniquement pour un chauffage au sol, vous pouvez à bénéficier de ce dispositif pour l’installation d’une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse, qui va alimenter votre chauffage au sol. Il en va de même pour la Prime Énergie Monexpert. 

Seul Monexpert vous propose :

⭐ une vérification de votre devis de travaux d'isolation avant engagement des travaux
⭐ une protection juridique gratuite
⭐ un versement de la prime en 5 à 10 jours seulement

Je demande ma prime

📋 En résumé :

  • Le chauffage au sol permet de chauffer votre intérieur via le plancher. Il apporte un important confort thermique, avec une chaleur douce et homogène et permet également de faire baisser vos factures énergétiques.
  • Plusieurs types de chauffage au sol existent, soit électrique ou hydraulique et même réversible. Leurs installations diffèrent.
  • S’il s’agit d’un système onéreux, le chauffage au sol est éligible à certaines aides. Il est d’autant plus intéressant en construction si vous installez une pompe à chaleur (PAC) ou une chaudière à condensation ou à bois, par exemple.
Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

Quelle est la température maximale pour un plancher chauffant ? 

Depuis 1978, la température des planchers chauffants ne doit pas dépasser un certain plafond. Elle ne peut pas être au-dessus de 28°C, afin d’éviter des désagréments liés à la circulation sanguine notamment. En effet, trop fort, il provoque des sensations de jambes lourdes. 

La longévité d'un chauffage au sol est d'environ 30 ans. C'est un bon investissement sur le long terme.

Le chauffage au sol demande très peu d'entretien. Toutefois, il peut être bon de procéder à un désembouage tous les 5 ans. Il s'agit d'une opération visant à débarrasser le circuit des boues qui s'y sont formées. 

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.

Avez-vous trouvé votre réponse ?