Image
chauffe eau solaire
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 19/07/2021

Chauffe-eau solaire individuel (CESI)

La production d’eau chaude constitue 12,1 % de la facture d’énergie d’un foyer, d’après l’Ademe. Afin de réaliser des économies d’énergie, il est possible d’installer un chauffe-eau solaire individuel (CESI). Comment ce système fonctionne-t-il ? Quel est son coût ? Quelles aides sont mises en place pour les ménages ? Monexpert fait le point.

Chauffe-eau solaire individuel (CESI) : fonctionnement

Le chauffe-eau solaire permet de produire de l’eau chaude grâce à l’énergie du soleil. Il fonctionne grâce à des panneaux thermiques installés sur la toiture. Ces capteurs thermiques solaires chauffent l’eau d’un réservoir. 

Lorsque le soleil ne peut fournir l'énergie nécessaire pour chauffer l'eau, une résistance électrique prend le relais. Ainsi, les ménages ne sont jamais susceptibles de manquer d'eau chaude pour la douche ou pour la vaisselle. 

CESI : quelles économies d’énergie ?

En fonction de l’ensoleillement de votre région, le chauffe-eau solaire est plus ou moins efficace. Globalement, il assure 60 % à 80% des besoins en eau chaude sanitaire d’un ménage. L'énergie du soleil étant gratuite, vous faites baisser votre facture d'électricité drastiquement. 

Selon l'INSEE, la facture d'électricité moyenne d'un logement est portée à 960 euros par an (chiffres 2016). Cela représente 116,16 euros d'électricité utilisée pour chauffer l'eau de votre maison ou appartement. Avec un CESI, vous pouvez porter votre facture d'eau chaude entre 23,2 € et 47 €. C'est donc efficace pour faire des économies. 

Chauffe-eau solaire individuel : quel prix ?

Le chauffe-eau solaire thermique est un appareil de production d’eau chaude parmi les plus chers. Il faudra compter entre 5 000 € et 7 000 € pour s’équiper. Heureusement, pour faire baisser le montant du chantier, il existe des aides à la rénovation thermique.

Les limites du chauffe-eau solaire 

Malgré ses avantages, le chauffe-eau solaire présente quelques inconvénients. Tout d'abord, ce système nécessite la présence d'un toit à exploiter. Dans le cas inverse, impossible d'installer les capteurs thermiques. Il n'est donc pas adapté à la vie en appartement. 

En outre, il ne peut pas produire de l'eau chaude via le solaire quand le soleil se cache. Ce dispositif est météo-dépendant. Dans les régions à faible ensoleillement, cela reste donc un appareil peu recommandé. 

Enfin, le chauffe-eau solaire reste un système cher. Toutefois, son prix peut être contrebalancé par les aides à la rénovation énergétique et les économies d'énergie réalisables. 

Les alternatives au CESI 

Si votre logement ne se prête pas à l'installation d'un CESI, vous pouvez opter pour un dispositif différent. Quelles sont les options qui s'offrent à vous ? 

Le chauffe-eau thermodynamique 

Le chauffe-eau thermodynamique est un chauffe-eau à accumulation sur lequel est greffée une pompe à chaleur (PAC). La PAC utilise les calories de l'air extérieur ou du sol (géothermie) pour chauffer l'eau. Ainsi, le ménage évite de dépenser de l'énergie.

Comme pour le CESI lorsque la PAC n'est pas assez performante, une résistance s'allume pour réaliser la production d'eau chaude sanitaire. 

Il faut compter environ 2500 € pour un ballon de 300 litres. Ce système permet de bénéficier des aides à la rénovation thermique. 

Attention, le chauffe-eau thermodynamique implique de disposer d'un espace de 10 m2 pour être rentable. Il n'est donc pas indiqué dans des biens immobiliers de petite taille. 

Le cumulus électrique classique

Le ballon d'eau chaude électrique peut aussi faire l'affaire dans de nombreux logements. Moins cher, vous devrez débourser environ 800 € pour vous équiper. Ce dispositif s'actionne via une résistance.

Pour payer moins cher, les ménages ont tendance à programmer leur chauffe-eau en heures creuses. Ainsi, il fonctionne uniquement lorsque le prix du kWh est moins élevé.

Les aides à la rénovation pour installer un chauffe-eau solaire

🔹 La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert est une aide créée dans le cadre du mécanisme des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), suite au protocole de Kyoto. Cette aide peut servir à l’achat et la pose d’un système de production d’eau chaude écologique. En cela, elle permet de financer un chauffe-eau solaire individuel.

Tous les ménages peuvent y prétendre qu’il s’agisse d’une résidence permanente ou secondaire. Le logement doit simplement :

  • Être situé dans l’Hexagone
  • Avoir été construit depuis plus de deux ans

Le montant de la Prime Énergie Monexpert varie en fonction de :

  • Vos revenus
  • Du type de travaux engagés

Elle peut être cumulée avec MaPrimeRénov’ dans les logements principaux.

🔹 MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov' est une aide à la rénovation thermique. Elle a été généralisée à tous les ménages français depuis octobre 2020. Elle concerne les résidences principales situées en France et achevées depuis plus de 2 ans.

Son montant est établi par l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH), selon le code couleur MaPrimeRénov’.

Plafonds de ressources île-de-France

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 20 593 € < 25 068 € < 38 184 € > 38 184 €
2 < 30 225 € < 36 792 € < 56 130 € > 56 130 €
3 < 36 297 € < 44 188 € < 67 585 € > 67 585 €
4 < 42 381 € < 51 597 € < 79 041 € > 79 041 €
5 < 48 488 € < 59 026 € < 90 496 € > 90 496 €
Par personne 
supplémentaire
+ 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

 

Plafonds de ressources pour les autres régions

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 14 879 € < 19 074 € < 29 148 € > 29 148 €
2 < 21 760 € < 27 896 € < 42 848 € > 42 848 €
3 < 26 170 € < 33 547 € < 51 592 € > 51 592 €
4 < 30 572 € < 39 192 € < 60 336 € > 60 336 €
5 < 34 993 € < 44 860 € < 69 081 € > 69 081 €
Par personne 
supplémentaire
+ 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

 

Afin de bien appréhender les montants maximaux auxquels vous pouvez prétendre en cumulant MaPrimeRénov' avec la Prime Energie Monexpert, notre équipe vous a préparé des grilles selon les codes couleurs de MaPrimeRénov’.

 

Les cumuls possibles de MaPrimeRénov' avec la Prime Énergie Monexpert

Chauffe-eau solaire individuel (CESI) Revenus très modestes Revenus modestes Revenus standards Revenus élevés
MaPrimeRénov' 4 000 € 3 000 € 2 000 € -

Prime Énergie Monexpert (montant maximal)

240 € 126 € 120 € 120 €
Total des primes à cumuler 4 420 € 3 126 € 2 120 € 120 €
Image

Vous souhaitez installer un chauffe-eau performant ? Demandez votre Prime Énergie avec Monexpert. La demande est gratuite, sans engagement et ouverte à tous !

🔹 L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un crédit bancaire présentant un taux d’intérêt nul. D’un montant maximal de 30 000 euros remboursables 15 ans, il peut servir à financer un chauffe-eau solaire. Pour le demander, les ménages doivent se tourner vers une banque ayant signé un partenariat avec l’Etat.

🔹 La TVA à 5,5%

Pour être éligible aux aides à la rénovation thermique il est essentiel de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Ces professionnels disposent d’une certification reconnue par l’État. Cela vous permet notamment de bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 %.

📋 En résumé :

  • Le chauffe-eau solaire permet de produire votre eau chaude de manière écologique et économique
  • Il peut assurer la majorité des besoins en eau chaude d’un logement
  • Le prix d’un chauffe-eau solaire est compris entre 5 000 € et 7 000 €
  • Si votre logement ne s'y prête pas, vous pouvez opter pour un chauffe-eau thermodynamique ou un ballon classique 
  • Il existe des aides à la rénovation thermique pour installer un chauffe-eau solaire.
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.