Image
chaudiere-bois-chauffage
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 24/05/2022

🔥 La chaudière à bois, une installation économique et écologique

Dans le cadre d’une rénovation ou pour remplacer un appareil vieux/défectueux, vous allez peut-être vous pencher sur les différents modes de chauffage. Un nouvel élément pourrait bien vous aiguiller dans vos choix : les récentes augmentations des prix de l’énergie. Vous n’avez peut-être pas envie de vous tourner vers le gaz, le fioul ou l’électricité. Heureusement, une alternative existe ! Il s’agit de la chaudière à bois. Celle-ci permet de produire du chauffage mais également de l’eau chaude sanitaire (ECS). Monexpert vous en dit plus sur cette installation.

Le fonctionnement de la chaudière à bois

La chaudière à bois, appelée aussi chaudière biomasse, a un fonctionnement simple. La combustion du bois créée de la chaleur qui permet de chauffer l’eau du système de chauffage central, qui va ensuite alimenter les radiateurs ou le plancher chauffant.

La chaudière peut aussi produire l’eau sanitaire. L’évacuation des fumées doit se faire par un conduit spécial, tout comme les cendres. 

Différents combustibles

Plusieurs types de combustibles existent pour une chaudière à bois. Notez que l’appareil a besoin d’une recharge manuelle, qui peut être facilitée suivant les options choisies. Ainsi vous pouvez opter pour plusieurs modèles distincts. 

👉 La chaudière à bûches de bois

Celle-ci fonctionne à la manière d’un poêle à bûches. Elle demande une alimentation régulière de la chambre de combustion. Les bûches pouvant être imposantes, vous devez nécessiter d’un certain espace de stockage.

👉 La chaudière à granulés

La chaudière à granulés, comme son nom l’indique, fonctionne avec des granulés de bois ou pellets. Ceux-ci proviennent de sciure ou de copeaux de bois compressés. À la différence de la chaudière à bûches classique, vous pouvez installer un silo pour le combustible, qui sera automatique injecté dans la chaudière suivant les besoins. 

👉 La chaudière automatique à plaquettes

Elle fonctionne comme celle précédemment évoquée, sauf qu’elle est alimentée par des plaquettes de bois, soit du bois déchiqueté et compressé.

💡 A noter

la qualité du combustible est essentielle. Cela pourrait avoir un impact sur l’encrassement de votre chaudière à bois. Des normes NF « bois de chauffage » ou encore NF « granulés » existent. Le choix du bois est également important, tout comme son conditionnement : celui-ci doit être bien sec pour la combustion. 

Des avantages et des inconvénients

La chaudière à bois a plus d’un tour dans son sac pour vous séduire. Ses avantages sont nombreux. Reste qu’elle possède quelques défauts. Faisons le point.

✅ Une installation économique

Le bois est le combustible le moins cher du marché. Un vrai plus en cette période de hausse continue des prix de l’énergie, comme le gaz ou l’électricité par exemple.

✅ Un équipement écologique

Il s’agit également d’une ressource renouvelable et non fossile, présente en nombre dans notre pays. L’utilisation de granulés ou plaquette permet également une valorisation des déchets de bois.

💡 Pensez à installer un modèle au label Flamme Verte

Le Label Flamme Verte a été créé en 2000 garanti un bon niveau de performance tout en réduisant le niveau de gaz à effet de serre. Meilleur pour vous et pour l’environnement !

✅ Un rendement important

L’avantage de la chaudière à bois est également son rendement énergétique, généralement supérieur à 85%. Cela signifie que 85% du bois consommé se transforme en chaleur. 

❌ Un prix élevé 

Le principal défaut de la chaudière à bois reste son prix. En effet, cette installation demande un investissement important. Toutefois des aides peuvent vous aider à la rendre plus abordable.

❌ Un besoin d'espace 

Cette chaudière demande, en plus, une place importante. Encore plus si vous installez un silo. Prévoyez également de la place pour stocker les bûches, pellets ou autre… 

❌ Un entretien régulier

Comme de nombreuses chaudières, celle au bois demande un entretien régulier. Celui-ci est même obligatoire et doit être réalisé tous les ans, par un professionnel certifié. Un nettoyage de l’appareil de chauffe, ou ramonage, est ainsi effectué tout comme des vérifications. Cette opération vous garantie plus de sécurité mais augmente également le rendement de l’appareil.

Quel prix pour une chaudière à bois ?

Comme indiqué plus haut, installer une chaudière à bois peut représenter un coût conséquent. Il peut être supérieur à d’autres modèles de chaudières, fonctionnant avec d’autres combustibles. Mais n’oubliez pas que ce type de chaudière est censé vous faire faire d’importantes économies à terme. 

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour définir le prix d’une chaudière à bois, notamment le combustible utilisé ou le rendement. Options, marque ou encore puissance auront également un impact.

Ainsi, les premiers prix se situeront autour de 2 000 € pour une chaudière bois à combustion montante, qui ont généralement un rendement assez faible.

Si vous optez pour une chaudière au bois à haute performance énergétique, il vous faudra débourser au minimum 10 000 €. Un montant qui peut même atteindre le double. Une chaudière à pellets, elle, peut valoir jusqu’à 25 000 €.

Pour vous aider à faire le point, voici un tableau récapitulatif des prix.

Type de combustible compatible

Prix moyen du combustible

(euros/kWh) 

Prix moyen de la chaudière biomasse

Bûches 

(chargement manuel)

0,015 à 0,04

2 000 à 10 000€ 

Granulés

(chargement manuel)

0,04 à 0,06

3 000 à 10 000€ 

Granulés 

(chargement automatique)

 

0,04 à 0.06

 

7 000 à 25 000€

Plaquettes forestières

(chargement automatique)

 

0,015 à 0,03

 

7 000 à 15 000€

5 aides à la rénovation pour la chaudière à bois

Le prix d'une chaudière à bois peut décourager les ménages de procéder à l'installation. Pour les engager à effectuer des travaux de rénovation énergétique, il existe des programmes d'aides.  

💸 La Prime Énergie Monexpert

Lancée dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE), la Prime Énergie Monexpert  finance des travaux de rénovation énergétique dans des logements construits depuis plus de 2 ans. Elle concerne les résidences principales et les résidences secondaires. Ouverte à tous, son montant est calculé selon le chantier et les revenus du foyer. 

💸 MaPrimeRénov’

Lancée en janvier 2020, MaPrimeRénov' est également ouverte à tous les ménages pour :  

  • Les logements principaux ;
  • Construits de puis plus de 15 ans. 

Le montant de la prime dépend du niveau de revenus du foyer. Pour  

On peut cumuler avec la Prime Énergie Monexpert. Pour vous donner une idée du montant du cumul des aides, voici un tableau récapitulatif. 

🔥 MaPrimeRénov' : une relavorisation de 1 000 € dès 15 avril 2022

Le barème de MaPrimeRénov' sera rehaussé de 1000 € dès le 15 avril 2022 pour les opérations de travaux visant à remplacer une chaudière fioul ou de chaudière gaz. Les primes pour les chaudières à bois seront donc revalorisées !

💸 Le chèque énergie

Réservé aux ménages modestes, le chèque énergie permet de financer les dépenses liées aux frais d’énergie, comme le chauffage. Il peut servir à payer des factures ou à régler des travaux menés avec un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Son montant est compris entre 48 € et 277 €. 

💸 L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) 

L'éco-PTZ est un prêt avec 0% de taux d'intérêt pour les ménages. Il est accordé par des banques partenaires de l'Etat. Son montant est de 7 000 € pour une seule opération de travaux. Il peut monter jusqu'à 50 000 € dans le cadre d'un bouquet de travaux. 

💸 La TVA à 5,5%

Sur les travaux de rénovation énergétique, on applique un taux de TVA réduit de 5,5% sur le matériel et la main d'œuvre. Contrairement au reste des aides, vous n'avez pas besoin de faire appel à un professionnel certifié RGE pour en bénéficier. 

📋 En résumé :

  • Vous pouvez opter pour une chaudière à bois pour chauffer votre intérieur et produire votre eau chaude sanitaire (ECS). Différents modèles existent, fonctionnant avec différents combustibles (bûches de bois, granulés de bois ou encore plaquettes.
  • La chaudière à bois présente de nombreux avantages. Il s’agit notamment d’un appareil économique et plus écologique que de nombreuses autres chaudières.
  • Si son coût d’installation est important, vous pouvez bénéficier de nombreux dispositifs d’aides financières. À terme, vous devriez faire d’importantes économies d’énergie et réduire vos factures.
Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

Quel est le prix d'un kWh de bois ? 

Cela dépend sous quelle forme vous l'achetez. Il faudra compter : 

  • 0,04 € à 0,06 € par kWh pour les granulés de bois
  • 0,015 € à 0,04 € pour les bûches de bois
  • 0,015 € à 0,03 € pour les plaquettes

A titre de comparaison, un kWh de gaz vaut 0,0873 € au tarif réglementé d'Engie (au 1er avril 2022, en zone 1 pour une option B1). 

Cela dépend de la surface de votre maison, de la qualité de l'isolation et du combustible utilisé. Si vous utilisez le bois comme chauffage principal; il faudra compter en moyenne : 

  • 5 et 10 stères de bûches de bois
  • 2 à 3 tonnes de granulés
  • 7,5 à 15 m3 de plaquettes

Si la surface de votre logement ne vous permet pas d'installer une chaudière à bois, vous pouvez vous tourner vers un poêle à bois. Plus petit, il se prête bien aux petits espaces et permet de faire des économies. 

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.

Avez-vous trouvé votre réponse ?