Image
Pompe-à-chaleur chauffage
Rédigé par Juliette S. - À jour le 15/06/2021

Pompe à chaleur : tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer

La pompe à chaleur (PAC) est un dispositif qui se base sur les énergies renouvelables (air, eau ou terre) pour produire de la chaleur. Elle est très recommandée pour ses performances énergétiques et écologiques. Quels sont les différents modèles de PAC ? Comment fonctionnent-elles ? Combien coûte une PAC ? Quelles sont les aides pour l’installation d’une pompe à chaleur ? Monexpert fait le point.

 

Une pompe à chaleur, qu’est-ce que c’est ? 

Appelée aussi thermopompe, la pompe à chaleur est un système de chauffage qui utilise l’énergie naturelle et renouvelable présente dans l’eau, l’air ou la terre, pour la transformer en énergie thermique à diffuser pour chauffer l’habitation. Son principe est de prélever les calories contenues dans l’énergie ambiante pour les transformer en chaleur. Grâce aux procédés successifs d’un évaporateur, d’un compresseur puis d’un condenseur l’énergie pompée est ensuite diffusée dans le logement pour le chauffer et chauffer l’arrivée d’eau sanitaire.

PAC Air / Air 

La pompe à chaleur air/air, prélève de l’énergie provenant des calories présentes dans l’air grâce à un dispositif placé sur une façade extérieure du bâtiment, tandis qu’un autre dispositif  à l’intérieur, redistribue l’énergie thermique pour chauffer le logement grâce à un ventilo-convecteur. 

La PAC air/air n’est pas reliée au circuit d’eau servant à chauffer un plancher chauffant ou des radiateurs à eau.  

PAC Air /eau 

La pompe à chaleur air/eau, prélève également de l’énergie des calories de l’air extérieur mais redistribue l’énergie thermique dans le circuit d’eau du logement pour alimenter le chauffage central et l’arrivée d’eau chaude

PAC géothermique 

La pompe à chaleur géothermique extrait de l’énergie provenant du sol grâce à des capteurs, et injecte ensuite l’énergie transformée dans le circuit du chauffage central. 

PAC Eau / Eau 

La pompe à chaleur eau/eau puise l’énergie dans les nappes phréatiques et la transforme grâce au procédé d’aquathermie. L’énergie thermique est ensuite injectée dans le circuit du chauffage central ou du chauffe-eau du logement.

Les avantages de la pompe à chaleur  

Les pompes à chaleur présentent toutes de nombreux avantages écologiques et économiques. Selon le modèle, les PAC sont pilotables à distance grâce à la domotique et peuvent aussi être une alternative moins énergivore à la climatisation en été. Voyons cela plus en détail. 

Une solution économique et écologique  

Quel que soit le type de système, les pompes à chaleur utilisent toutes de l’énergie inépuisable, renouvelable et disponible gratuitement. Par rapport aux chaudières à fioul ou à gaz, la PAC est un choix de chauffage écologique et économique. On considère que remplacer une chaudière à fioul par une PAC permet de réduire la facture de chauffage d’un ménage de 50%

Enfin, c’est également une alternative aux radiateurs électriques. Comme l’explique Engie, fournisseur de gaz et d’électricité « si toutes les pompes à chaleur chauffent électriquement l’énergie puisée à l’extérieur, elles restent toutefois beaucoup moins gourmandes qu’un chauffage électrique, et ce, quelle que soit la puissance de vos radiateurs électriques.»

Confort de chauffage et climatisation

Certaines pompes à chaleur sont réversibles. Il s’agit d’une option idéale pour chauffer le logement en hiver et le refroidir en été sans utiliser une climatisation classique, qui est elle très énergivore, très chère et très polluante. Le principe est le même que les PAC classiques mais inversé : l’énergie naturelle provenant de l’air, de l’eau ou du sol est transformée pour alimenter et refroidir le circuit d’air ou d’eau du logement. 

Les possibilités de pilotage à distance

Grâce à la domotique, la pompe à chaleur peut être programmée automatiquement en se basant sur les habitudes quotidiennes grâce aux données de consommation du logement collectées par un thermostat programmable connecté. De plus, les pompes à chaleur reliées à un thermostat connecté sont pilotables depuis un smartphone ou une tablette. Ce système de commande à distance permet d’ajuster les besoins ponctuels en chauffage ou en refroidissement de la maison.  Ainsi, la technologie alliée à la pompe à chaleur permet d’optimiser au maximum les dépenses énergétiques et la facture d’électricité.  

Les inconvénients de la pompe à chaleur  

Le choix du système de pompe à chaleur est très important car les différents types de PAC ne conviennent pas à tous les types de logements.  D’abord le type de dispositif de diffusion intérieure du logement est déterminant. Si vous avez des radiateurs à eau ou un plancher chauffant, il sera plus simple d’installer une PAC air/eau ou sol/eau. En revanche, une PAC air/air sera plus indiquée pour remplacer un chauffage électrique. 

De plus, la région d’habitation est à prendre en compte : 

  • la température extérieure est un facteur essentiel pour les PAC air/air ou air/eau ;
  • la qualité de la terre est importante pour les performances des PAC géothermiques ;
  • et l’accès aux nappes phréatiques est indispensable pour les PAC eau/eau

PAC air/air ou air/eau et nuisances sonores

Le principal inconvénient des pompes à chaleur aérothermiques (air/air ou air/eau), est la nuisance sonore causée par le dispositif extérieur. En effet, le bruit généré par la PAC peut être désagréable pour les habitants du logement comme pour les voisins. Le choix de l’emplacement du dispositif extérieur est donc important : 

  • éloigner des ouvertures, portes et fenêtres de l’habitation ainsi que celles des voisins ; 
  • éviter les lieux avec de l’écho ; 
  • opter pour une exposition en hauteur pour minimiser le bruit. 

Cela limitera les potentiels problèmes de voisinage liés au bruit de ventilation de la PAC.  

Un système peu adapté aux régions froides 

La température ambiante du dispositif extérieur des PAC aérothermiques est également à prendre en compte : 

  • Mieux vaut placer le dispositif extérieur sur un mur exposé sud pour optimiser la chaleur de l’énergie réceptionnée par le dispositif ; 
  • Dans les régions très froides, la PAC aérothermique n’est pas la meilleure option étant donné qu’au-delà de -10° les performances de la PAC sont moindres ; 

Pour pallier cela, l'installation d’un chauffage d’appoint sera sûrement nécessaire, comme un poêle à bois dans le salon, par exemple. 

PAC géothermique ou hydrothermique : démarches administratives et forage 

La pompe à chaleur géothermique implique l’installation de capteurs enterrés qui réceptionnent les calories présentes dans le sol. Ces capteurs peuvent être elliptiques ou verticaux pour les petits ou moyens jardins, ou horizontaux pour les terrains importants et/ou pentus. 

Les PAC hydrothermiques font partie de la catégorie des captages verticaux, bien qu’il n’y ait pas de capteurs à installer, car le forage de deux trous est nécessaire pour l’aspiration et la restitution des eaux captées. Il faut savoir que le captage vertical est plus cher mais aussi plus performant. Les forages doivent être autorisés avant travaux, et réalisés par des professionnels RGE (Reconnus Garants de l'Environnement)

L’installation de capteurs horizontaux doit faire l’objet d’une autorisation municipale et être conforme aux arrêtés préfectoraux. L’installation de capteurs verticaux, considérés comme des forages, nécessite d’être déclarée auprès de la Direction régionale de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement (DRIRE) régionale, et de faire l’objet d’une déclaration d’ouvrage au moins un mois avant le début des travaux. 

Un prix parfois élevé

Les coûts d’achat et d’installation d’une pompe à chaleur varient selon les prestataires et dépendent du type et de la puissance de la PAC utilisée comme de la surface à chauffer.  

Pour avoir une idée globale, il faut compter avec l’installation :

  • PAC air/air : entre 6.000 et 15.000 € ;
  • PAC air/eau : 7.000 à 15.000 € ;
  • PAC géothermique : 7.000 à 20.000 € ;
  • PAC hydrothermique : 20.000 à 40.000 €. 

Il faut savoir  que c’est un investissement sur la longue durée. En moyenne, une PAC dure 20 ans environ. 

Entretien de la  PAC  

L’entretien de sa PAC est obligatoire afin d’éviter des fuites de liquide frigorigènes toxiques et pour limiter tout dysfonctionnement qui entraînerait une augmentation inutile de la consommation. 

  • Une visite de contrôle biannuelle (tous les deux ans) doit être réalisée au niveau légal ;
  • L’entretien des PAC aérothermiques consiste avant tout à nettoyer et dépoussiérer régulièrement les dispositifs intérieurs et extérieurs afin de ne pas obstruer l’entrée et la sortie de l’air, et pour permettre une diffusion d’air de qualité ; 
  • Le remplacement du fluide présent dans les radiateurs et le plancher chauffant est conseillé tous les 5 ans afin d’optimiser les performances de chauffage ;
  • Le coût de l’entretien des pompes à chaleur va de 100 à 300 €, selon les prestataires et le contrat de maintenance souscrit. 

Installer une pompe à chaleur : quelles aides à la rénovation ? 

L’Etat encourage les particuliers à améliorer les performances énergétiques de leur logement, notamment en remplaçant leur chaudière au fioul ou à gaz par une pompe à chaleur. Pour cela des aides à la rénovation thermique sont mises en place.   

La Prime Énergie Monexpert 

La Prime Énergie Monexpert a été lancée dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Ce mécanisme impose aux fournisseurs de gaz et d’électricité et aux vendeurs de carburant de faire des économies d’énergie. Elle est ouverte à tous les foyers dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Cela comprend donc l’achat d’une pompe à chaleur. Son montant varie selon : 

  • La situation géographique du logement ; 
  • Les travaux à mener ; 
  • Les ressources du ménage.  

Afin de connaître le montant de votre prime, n’hésitez pas à faire une simulation.

Image
logo monexpert

Estimez dès maintenant le montant de votre Prime Energie Monexpert

Ils ont fait confiance à Monexpert

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une subvention de l'État. Ouverte depuis octobre 2020 à tous les ménages français, elle a remplacé le crédit d’impôt sur la transition énergétique (CITE) et l’aide “Habiter mieux agilité” de l’ANAH. Elle est valable dans le cadre de l’achat et de la pose d’une pompe à chaleur. Le montant de l’aide est définie en fonction des revenus du foyer, de votre lieu d'habitation et du chantier envisagé. 

l’Eco-PTZ

Toujours dans le cadre des travaux de rénovation énergétique, les particuliers peuvent bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ). Ce crédit bancaire leur permet d’emprunter jusqu’à 30 000 € sur 15 ans, avec un taux de 0%

Pour le demander, vous devrez vous rendre dans une banque ayant signé une convention avec l'État français

Une TVA réduite à 5,5% 

Les travaux doivent être réalisés par des professionnels « reconnus garants de l’environnement » (RGE). Cela permet également de bénéficier d’une réduction du taux de TVA réduit à 5,5% sur l’achat et la pose du matériel. 

Bon à savoir
MaPrimeRenov’, la Prime Energie Monexpert sont cumulables entre elles et avec l’Eco-PTZ et la TVA à 5,5%. Le coût final des travaux est donc largement abaissé. Pour bénéficier de ces aides, il faut en faire la demande avant le début des travaux et avancer le paiement. Le versement des primes se fait une fois les travaux terminés.

📋 En résumé

  • En matière de chauffage, la PAC est un système économique et respectueux de l’environnement ; 
  • Elle coûte entre 6 000 et 40 000 € en fonction du modèle choisi mais peut être financée par des aides à la rénovation thermique ; 
  • Une visite d’entretien d’une pompe à chaleur (PAC) doit être réalisée tous les deux ans (PAC réversible) ; 
  • L’installation d’une PAC eau/eau ou sol/eau nécessite un forage ce qui demande des démarches administratives.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.