Image
remplacer-chaudiere
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 22/11/2021

Quand faut-il changer sa chaudière ? Voici les conseils de nos experts

La chaudière, un élément indispensable à notre bien-être puisque c’est grâce à cet équipement qu’est produite la chaleur dans notre logement et même l’eau chaude sanitaire (ECS) dans certains cas. Il s’agit d’une installation importante, souvent onéreuse et à laquelle il faut prendre soin. Mais vient un moment où le changement est inéluctable. Monexpert vous explique quand changer votre chaudière et les avantages de la remplacer.

Remplacer la chaudière : des signes qui ne trompent pas

En cas de dysfonctionnement, votre système de chauffage n’hésitera pas à vous envoyer différents signes. Plusieurs indicateurs peuvent vous mettre la puce à l’oreille et vous orienter vers un entretien ou le remplacement de votre chaudière.

L’âge de la chaudière

La durée de vie d’une chaudière est comprise entre 15 et 25 ans. Si votre chaudière à 15 ans ou plus, il faudra commencer à être plus vigilant. Cet équipement peut effectivement vivre plusieurs années de plus. Pour en prolonger la longévité, il faudra bien l’entretenir et faire régulièrement des vidanges. 

Les pannes 

Ces dernières peuvent avoir lieu à répétition et peuvent prendre plusieurs formes : 

  • arrêts brusques et fréquents
  • redémarrage difficile
  • fuites 
  • ou encore production de chaleur et/ou d’eau chaude qui fluctue et à une température moindre 

Ces pannes peuvent avoir un coût important, d’autant plus si elles se répètent. Outre les interventions du chauffagiste, il faudra compenser le manque de confort par un radiateur d’appoint. 

Des bruits de tuyauterie

Les bruits nouveaux ou inexpliqués peuvent également vous indiquer que votre chaudière a un problème. Ils peuvent indiquer que de l’air est coincé dans le système de chauffage. Cela peut s’accompagner de corrosion dans les tuyaux. Sur le long terme, la chaudière rouille progressivement et risque de surconsommer avant de ne plus fonctionner du tout. 

Une facture de chauffage qui explose 

Contrôlez vos factures de chauffage. Si celles-ci augmentent de manière significative alors que vous n’avez pas changé vos habitudes, cela doit vous alerter. Une consommation exceptionnelle de votre chaudière peut indiquer un défaut de fonctionnement. 

Pourquoi remplacer sa chaudière ?

Changer sa chaudière n’est jamais une partie de plaisir. En effet, cela nécessite quelques travaux et représente un coût. Pourtant il est primordial de ne pas attendre la panne pour effectuer ce changement. En effet, attendre ne va faire qu’aggraver les problèmes alors que vous pouvez tout simplement les éviter en prenant les devants. 

En remplaçant votre chaudière, vous serez gagnants sur plusieurs points :

  1. D’abord vous gagnerez en confort, un élément essentiel. Si votre chaudière était en fin de vie c’est certainement qu’elle était vieille et bien loin des nouvelles technologies. Ainsi en changeant, vous pourrez par exemple bénéficier de nouvelles options, comme le pilotage à distance par exemple.
     
  2. Deuxième point non-négligeable : les économies d’énergie. En effet, les vieux modèles sont plus énergivores que les nouveaux. Finies les factures salées. Vous pouvez, de plus, choisir des technologies qui vont accentuer vos économies : la pompe à chaleur ou l’énergie solaire par exemple.
     
  3. Et qui dit économies d’énergie veut aussi dire protection de l’environnement. Un nouveau modèle de chaudière sera moins polluant, dégagera moins de CO2. Bonus pour vous et pour la planète !
     
  4. Autre avantage plus insoupçonné : la valorisation de votre bien immobilier. En effet, si vous comptez vendre votre logement, même dans plusieurs années, une chaudière neuve ou nouvelle génération fera moins peur aux nouveaux acquéreurs. Cela fera toujours moins de travaux pour eux et donc moins d’investissement. 

Remplacement de chaudière : les critères qui doivent vous guider

Si vous avez découvert que votre chaudière a un problème ou si elle a déjà rendu l’âme, vous pouvez remplacer cet équipement par de nombreux modèles. Vous pouvez même changer d’énergie, par rapport à votre ancien modèle. 

Le prix à l’achat

Le choix d’une nouvelle chaudière dépend de votre budget. Le chauffage aux granulés de bois est, par exemple, économique à l’utilisation mais son coût d’installation est plus élevé que les autres systèmes de chauffe. Il faudra compter environ 20 000 € pour une chaudière biomasse

Le prix d’une chaudière à gaz débute en général à 2 500 € mais peut atteindre jusqu’à 10 000 € suivant la technologie choisie (à condensation ou à micro-cogénération par exemple). 

Vous pouvez également opter pour une pompe à chaleur, dont le prix est compris entre 6 000 et 40 000€, en fonction de l’énergie : air/air, air/eau, géothermique… 

Pour savoir vers quelle énergie vous tourner, le mieux est de demander conseil à un professionnel RGE. 

Le prix de l’énergie

Le choix du combustible est un critère supplémentaire à prendre en compte. Pour l’Ademe, le bois reste l’énergie de chauffage la moins chère. Le gaz apparaît également comme compétitif. Le prix du kWh de gaz est plus économique que le prix de l’électricité. 

💡 Bon à savoir :

Le prix du fioul est souvent très onéreux. En outre, ce combustible est très polluant. C’est pourquoi, il sera interdit d’installer des nouvelles chaudières à fioul dans un logement dès 2022. 

Des options pratiques 

Vous pouvez, en plus de choisir une chaudière nouvelle génération, opter pour des technologies intelligentes. Cela peut être un thermostat, un régulateur, une sonde extérieure ou même une chaudière qui se pilote à distance.

💡 À noter :

Suivant la chaudière ou le nouveau système de chauffe que vous avez choisi, vous ne serez pas forcément obligés de changer votre système de chauffage/radiateurs. Mais renseignez-vous avant de choisir un modèle, pour être certain que celui-ci s’adapte à vos équipements. Il est, par ailleurs, conseillé de profiter du changement de chaudière pour effectuer un entretien complet et un nettoyage du circuit de chauffage.

Quelles aides pour acquérir une nouvelle chaudière ? 

Si vous décidez de remplacer votre ancienne chaudière par un système similaire, mais plus récent, vous allez pouvoir bénéficier de certaines aides. 

🔹 MaPrimeRénov’

L’aide MaPrimeRénov concerne les travaux de rénovation énergétique. Elle remplace le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et l’aide Habiter Mieux Agilité de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). 

Le dispositif est désormais ouvert à tous les foyers. Son montant est calculé en fonction des revenus du ménage. Cette aide peut concerner l’achat d’une chaudière à granulés, d’une chaudière à bûches ou d’une chaudière à gaz à haute performance, entre autres. Les poêles à bois et pompes à chaleur sont également concernés.

🔹 La Prime Énergie Monexpert

Il est également possible de bénéficier de la Prime Énergie Monexpert. Cette dernière fait partie des primes CEE (Certificats d’économies d’énergie). Ce dispositif permet de bénéficier d’un coup de pouce financier pour vous aider à réaliser des travaux de rénovation énergétique, qui vont réduire votre consommation mais également vous permettre de gagner en confort. Cette aide est cumulable avec d’autres, comme MaPrimeRénov’. 

💸 Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' et la Prime Énergie Monexpert pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie Monexpert, alors lancez-vous !

En savoir plus

🔹 L’Éco-prêt à taux zéro

L’Éco-prêt à taux zéro (ou Éco-PTZ) est un dispositif permettant d’emprunter de l’argent sans intérêt, pour financer ses travaux. Il est possible d’obtenir jusqu’à 30 000€, remboursables en 15 ans maximum. Cette aide permet notamment de financer l’installation ou le remplacement d'un chauffage ou d'une production d'eau chaude sanitaire.

🔹 Un taux de TVA réduit

Pour l’achat d’une nouvelle chaudière vous pouvez également bénéficier d’un taux de TVA réduit. Ce dernier passe de 20% à 5,5%. Le dispositif concerne les chaudières à haute performance énergétique, peu importe l’énergie utilisée (gaz, bois…). Cette aide est également cumulable avec d’autres.

🔹 Utiliser son chèque énergie

Si vous êtes bénéficiaire du chèque énergie, vous pouvez utiliser celui-ci pour financer certains travaux. Ce chèque, d’un montant compris entre 48 et 277€, peut être cumulé pendant trois ans et être utilisé pour financer les travaux d’installation de votre chaudière par exemple. Les chaudières mixtes, à condensation, à micro-cogénération au gaz, bois et/ou solaire peuvent être financées ainsi, par exemple.

💡 À noter

Pour bénéficier de la plupart de ces aides, vos travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement).

En savoir plus

📋 En résumé :

  • Il est important de surveiller sa chaudière, notamment lorsque celle-ci a une dizaine d’années, et d’anticiper son changement. Une chaudière neuve vous apportera beaucoup, tant en confort qu’en économies d’énergie et même en valorisation de votre maison grâce à une notre plus élevée au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). 
  • Des radiateurs tièdes, des pannes à répétition, certains signes vont vous avertir qu’il est temps de remplacer votre chaudière.
  • Différents modèles et différentes options existent. Votre choix peut dépendre de l’énergie, des options ou de votre budget. Heureusement, des subventions sont mises en place pour vous aider à supporter le coût d’un remplacement de chaudière.
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.