Image
poele-bois-surface-logement
Rédigé par Sébastien M. - À jour le 20/01/2021

Quel poêle à bois pour quelle surface ?

Vous avez décidé d’installer un poêle à bois chez vous ? Excellente idée, cela vous permettra de faire des économies d’énergie ! Toutefois, pour choisir le bon appareil, il convient de bien dimensionner vos besoins en chauffage. Quel poêle à bois choisir pour quelle surface ? Quels autres critères entrent en jeu ? Monexpert fait le point avec vous.

Poêle à bois : quelle puissance pour quelle surface ? 

Un poêle à bois est bien souvent un chauffage d’appoint. Il entre en complément avec un système de chauffage central (gaz, fioul, etc.) ou électrique. En général, on l’installe dans une pièce à vivre comme un salon ou une cuisine. Le bois étant l’énergie de chauffage la plus économique, il permet de chauffer cette pièce et de moins faire appel à votre chaudière ou à vos radiateurs électriques

💡 Bon à savoir : 

La surface à chauffer et la qualité de l’isolation de votre maison permettent de déterminer la puissance du poêle dont vous avez besoin
. Selon Aäsgard, fabricant d’appareils de chauffage au bois, il faudra compter :

  • 1 kW de puissance pour chauffer 10 m² (logement classique)
  • 1 kW pour chauffer 20 m 2 dans un bâtiment basse consommation (BBC) construit après 2013. 

Ainsi, la plupart du temps, vous devrez opter pour un poêle d’une puissance de 5 kW pour chauffer 50 m2 et de 10 kW pour chauffer 100 m2

Choisir un poêle d’une puissance trop importante n'améliore pas votre confort de chauffe.

Au contraire, il aura tendance à surchauffer et à consommer plus de combustible (granulés ou bûches). À l’inverse, sous-dimensionner la puissance du poêle ne vous permettra que difficilement d’atteindre une température de consigne à 19°C. 

D’autre part, outre la surface de votre logement et l’isolation thermique, le climat joue un rôle essentiel dans votre choix de poêle à bois. Dans les régions les plus froides, il faudra bien souvent acheter un appareil plus puissant que dans le sud de la France

Rendement de l’appareil : le label Flamme Verte

Si la puissance est un premier indicateur, il faut également regarder le rendement de votre poêle à bois. Le rendement est défini comme le rapport entre l’énergie consommée et la chaleur produite. Afin d’être sûr de profiter d’un appareil avec un bon rendement vous pouvez vous baser sur le Label Flamme Verte

Mis en place avec le concours de l’Ademe, le label Flamme Verte vise à « promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes, sur laquelle s'engagent les fabricants ». 

En matière de rendement, pour bénéficier de ce label, les appareils doivent présenter les caractéristiques suivantes : 

  • Un rendement supérieur ou égal à 75% dans le cadre des poêles à bûches
  • Un rendement supérieur ou égal à 87 % pour les poêles à granulés

En vous fiant au label Flamme Verte, vous serez sûr de faire preuve d’un chauffage écologique et économique. Pour bien déterminer la puissance de votre poêle à bois, pensez à faire appel à un professionnel « reconnu garant de l’environnement » (RGE). Cela vous permettra également de demander les aides à la rénovation énergétique (Prime Énergie Monexpert, MaPrimeRénov’, TVA à 5,5%, etc.). Ces aides sont ouvertes à tous les ménages sans condition de revenus. 

L’importance de l’emplacement 

Outre la puissance et le rendement pour que le poêle puisse chauffer toute la surface d’une pièce, il faut trouver le meilleur emplacement. Choisissez d’abord une pièce à vivre (salon, salle à manger, cuisine, etc.) peu humide et si possible bien isolée. Une isolation vétuste favorise les échanges thermiques et aura tendance à faire augmenter la consommation de votre équipement. 

Pour optimiser la diffusion de la chaleur, il faut placer votre poêle au centre de la pièce ou contre une paroi, dans un endroit dégagé. Orientez le foyer vers l’intérieur de votre logement. Dans les petits espaces pour gagner de la place, vous pouvez le poser au niveau d’un angle. 

Afin de limiter les pertes de chaleur, vous pouvez installer des panneaux rayonnants derrière le poêle. Ils réfléchiront la chaleur et la renverront vers le centre de la pièce. Enfin, éloignez-le des fenêtres. En effet, il s’agit de ponts thermiques qui risquent d’influer sur les besoins en combustible du poêle.

💡 Bon à savoir : 

L’installation d’un poêle nécessite de répondre à certains critères de sécurité. Notamment, il implique d’évacuer des fumées, donc l’installation de conduits d’évacuation. C’est pourquoi, il convient de réaliser une visite technique avec un artisan RGE. Ce professionnel vous indiquera si l’endroit qui vous paraît le plus optimal permet de respecter ou non les normes de sécurité.

📋 En résumé : 

  • La puissance d’un poêle à bois dépend de la surface à chauffer. En général, dans une maison classique, on applique un ratio de 1 kW pour 10 m2
  • Le rendement du poêle à bois est un autre critère à regarder. Plus le rendement sera bon, moins il consommera de combustible
  • L’emplacement du poêle joue sur le confort thermique. Le choix de l’emplacement est donc primordial pour bien vous chauffer
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Sébastien M.

Passionné de nouvelles technologies et de bricolage, à mes heures perdues, je fabrique mes vélos électriques et autres objets connectés mais toujours dans une démarche écologique.