Image
zoom sur un pommeau de douche
Rédigé par Sébastien M. - À jour le 17/08/2022

Quel système de production d’eau chaude sanitaire choisir ?

Selon l’Ademe, la production d’eau chaude représente 12,1 % de la facture d’énergie d’un ménage. C’est donc un poste de dépense important. Pour réduire ses dépenses en énergie, on peut opter pour un chauffe-eau thermodynamique ou un chauffe-eau solaire individuel (CESI). Il s'agit des meilleurs dispositifs. Quels sont les avantages de ces systèmes ? Quels autres dispositifs existent ? A quel prix s'équiper ? Quelles sont les aides pour faire baisser la facture ? Monexpert vous dit tout. 

Les différents systèmes de production d'eau chaude

En fonction des besoins d'un ménage, différents systèmes peuvent être mis en place. 

⚡️Le chauffe-eau électrique : un système énergivore

Le chauffe-eau électrique ou ballon d’eau chaude présente de nombreux avantages qui le rendent populaire dans les foyers français : 

  • Un coût faible 
  • Une installation facile et rapide 
  • Sa petite taille qui lui permet d’être installé dans de petits espaces

Cependant, en termes d’économies d’énergie, ce n’est pas une solution idéale. Avec un chauffe-eau électrique, les pertes de chaleur sont importantes et l’électricité est une énergie de plus en plus chère. 

C’est pourquoi, pour faire baisser votre facture énergétique vous pouvez changer de système de production d’eau chaude. Voici les options qui s’offrent à vous. 

🌬Le chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique fonctionne de la même manière qu’une pompe à chaleur. En effet, il capte l’énergie se trouvant : 

  • dans l’air (aérothermie)
  • dans la terre (géothermie)

Puis, il se charge de la transmettre à votre ballon d’eau chaude. Dans le cas d’un chauffe-eau thermodynamique aérothermique, il convient d’installer une solution de production d’eau chaude sanitaire d’appoint chargé de prendre le relais l’hiver, lorsque les températures sont au plus bas. 

Si vous désirez installer un chauffe-eau thermodynamique, pensez que celui-ci doit disposer d’espace. Il aura besoin de pouvoir puiser les calories présentes dans un volume d'air de 20m³ a minima. C’est pourquoi, il doit être installé dans une pièce d’au moins 10m² de surface.

Plus performant, le chauffe-eau thermodynamique géothermique est plus coûteux et plus contraignant en termes d’installation. Une grande surface de terrain est nécessaire pour installer les capteurs enterrés dans le sol. 

☀️ Le chauffe-eau solaire individuel (CESI)

Le chauffe-eau solaire est une méthode économique et écologique. Grâce à des capteurs thermiques solaires installés sur votre toit, le chauffe-eau solaire individuel (CESI) utilise l’énergie gratuite du soleil. Il s’en sert pour chauffer l’eau du réservoir. Cela permet de répondre à 60 à 80 % de votre demande en eau chaude sur toute l’année

Si vous vivez dans le sud de la France ou dans une région particulièrement ensoleillée, vous pouvez espérer réduire par 2 ou 3 vos dépenses dédiées à l’eau chaude avec ce type de système à énergie renouvelable. 

Attention, les capteurs solaires ne peuvent vous assurer 100% de vos besoins. Pour pouvoir assurer la production d’eau chaude l’été comme l’hiver, votre chauffe-eau solaire individuel nécessite donc une solution d’appoint, comme une chaudière mixte, par exemple. 

🪵 La chaudière mixte à bois ou à gaz

La chaudière mixte, aussi appelée « à double service », assure à la fois le chauffage de votre maison et la production d’eau chaude sanitaire. Il peut s’agir d’une chaudière : 

  • Biomasse qui fonctionne au bois (avec des granulés ou des bûches)
  • Gaz. Dans ce cas-là, il faudra opter pour une chaudière à condensation. Ces chaudières à haute performance énergétique récupèrent les vapeurs d’eau produites par la combustion du gaz pour chauffer l’eau du circuit de chauffage. Sachez qu'à l'heure actuelle, l'Etat n'encourage pas l'installation de chaudière à gaz, c'est même interdit dans le neuf depuis le 1er janvier 2022.

On distingue plusieurs modes de production d’eau chaude sanitaire avec une chaudière. En fonction de vos besoins et de la place disponible dans votre habitation, elle peut être :

  • Instantanée : l’eau est produite à la demande. 
  • À mini ou micro-accumulation : la chaudière stocke une réserve d’eau chaude. 
  • À accumulation : la chaudière est reliée à un ballon d’eau chaude.

L’avantage de la chaudière mixte permet de n’avoir d’un seul appareil pour la production d’eau chaude et le chauffage. Toutefois, il faudra faire attention à l’entretien. Les chaudières à combustible doivent faire l’objet d’un entretien annuel réalisé par un professionnel. Cela fait partie des obligations légales de l’occupant du logement qu’il soit propriétaire ou locataire.

💡 Bon à savoir :

Les chaudières à bûches sont les moins chères à l’achat et à la pose. Mais, elles impliquent d’avoir de l’espace de stockage pour les bûches de bois. Elles ne sont pas à préconiser dans les petits espaces. 

Pourquoi changer son système de production d’eau chaude ?

1. Réduire ses factures d’énergie 

En optant pour un système moins énergivore, on peut faire baisser ses factures d’eau chaude. Par exemple,  un chauffe eau solaire individuel induit jusqu’à 80% d'économies d'énergie par rapport à un cumulus classique. 

2. Adapter le système de production d’eau chaude aux besoins du ménages 

Arrivée d’un enfant, installation à deux, la composition de votre foyer peut changer. Dans ce cas là, vos besoins en eau chaude vont évoluer. Il peut être pertinent de changer de système à ce moment là afin de bien le dimensionner à la consommation de la famille. 

3. Réduire son empreinte carbone

Moins consommer d’énergie, c’est émettre moins de CO2. En changeant votre dispositif de production d’eau chaude, on peut donc réduire son empreinte carbone et rendre son logement plus écologique

4. Améliorer son DPE

Un bien immobilier qui consomme peu d’énergie aura tendance à améliorer son étiquette énergie au diagnostic de performance énergétique (DPE). Dans une optique de revente, cela constitue un argument supplémentaire. 87% des ménages prêtent attention aux performances énergétiques des logements avant un achat. 

Chauffe-eau écologique : quel prix ? 

Pour vous aider à faire le bon choix entre toutes les solutions de production d’eau chaude proposées, voici un tableau vous présentant les prix des différents équipements. Vous saurez alors vers quel système vous tourner pour quel budget. 

Comparaison des prix des systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Comparaison des prix des systèmes de production d’eau chaude sanitaire

Chaudière biomasse

Modèle à granulés : 7 000 à 20 000 €

Modèle à bûches : 1 500 à 10 000 € 

Chaudière à condensation 

Entre 3 000 € à 7 000 €

Chauffe-eau thermodynamique

Environ 2 550 € (pour un ballon d’un volume de 300L)

Chauffe-eau solaire individuel

Entre 5 000 € et 7 000 € 

Quel artisan pour l'installation ? 

Pour installer un nouveau chauffe-eau, il faudra vous tourner vers un plombier-chauffagiste. Ce professionnel vous indiquera la meilleure solution pour votre logement

💡 Bon à savoir :

Pour disposer des aides, pour réaliser les travaux vous devrez vous tourner vers un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Ces professionnels sont reconnus par l’État.

Les aides à la rénovation pour la production d'eau chaude

Outre les économies d’énergie réalisables, choisir une solution de production d’eau chaude performante vous permet de bénéficier de certaines aides financières lors de votre investissement. Voyons cela ensemble. 

🔹 La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert est une aide issue du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Ils ont été lancés dans le cadre de la loi POPE après le protocole de Kyoto. 

La Prime Énergie aide à financer une partie des travaux de rénovation thermique des ménages. En cela, elle peut intervenir pour l’achat et la pose d’un système de production d’eau chaude performant.

Tous les ménages peuvent y prétendre. Il suffit simplement que le logement réponde aux critères suivants : 

  • Être situé en France 
  • Être achevé de construire depuis plus de 2 ans

Le montant de la Prime Énergie Monexpert dépend de vos revenus et des travaux engagés. 

Seul Monexpert vous propose :

⭐ une vérification de votre devis de travaux d'isolation avant engagement des travaux
⭐ une protection juridique gratuite
⭐ un versement de la prime en 5 à 10 jours seulement

Je demande ma prime

🔹 MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov' est une aide à la rénovation thermique. Destinée d’abord aux ménages modestes, elle a été ouverte à tous les foyers en octobre 2020. Elle est destinée aux résidences principales situées en France et construites depuis plus de 15 ans. 

Cumulable avec la Prime Énergie, son montant dépend d’un barème mis en place par l’ANAH. Pour faciliter la lecture des ménages, un code couleur a été établi selon les plafonds de revenus et le lieu d’habitation des ménages.

MaPrimeRénov’ est cumulable avec La Prime Energie Monexpert. Afin de bien appréhender les montants maximaux auxquels vous pouvez prétendre, notre équipe vous a préparé des grilles selon les codes couleurs de MaPrimeRénov’.

🔹 MaPrimeRénov' Sérénité 

MaPrimeRénov' Sérénité est aussi une aide de l'ANAH. Elle est venue remplacer Habiter Mieux Sérénité. Réservées aux ménages modestes, elle prend en charge un bouquet travaux pour permettre un gain de performance thermique d'au moins 35%.  

Elle est distribuée selon les modalités suivantes : 

  • 15 000 € maximum pour les ménages très modestes et dans la limite de 50% HT du chantier pour les ménages très modestes.  
  • 10 500 € maximum pour les ménages très modestes, dans la limite de 35% du montant HT des travaux. 

Depuis le mois de 2022, vous pouvez la cumuler à la Prime Énergie Monexpert

🔹 L’éco prêt à taux zéro 

L’écoprêt à taux zéro (éco-PTZ) est un crédit bancaire avec un taux d’intérêt à 0%. Il permet aux ménages d’emprunter jusqu’à 50 000 euros sur 20 ans pour leurs travaux de rénovation thermique. Un bon moyen de financer le changement d’un système de production d’eau chaude ! 

🔹 Le chèque énergie 

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes. Elle permet de payer des factures d'énergie domestique ou de régler un artisan RGE. Son montant est compris entre 48 € et 277 €. 

🔹 La TVA à 5,5% 

Les travaux de rénovation énergétique vous donnent le droit de bénéficier d’une TVA à taux réduit (5,5 %). Ce taux s'applique sur l'achat du chauffe-eau et la main d'oeuvre. 

📋 En résumé : 

  • L’eau chaude représente 12% de votre facture d’énergie
  • Pour faire des économies, on peut changer de système de production d’eau chaude et opter pour : 
    • Une chaudière mixte à bois ou à gaz 
    • Un chauffe-eau thermodynamique
    • Un chauffe-eau solaire
  • Ces appareils vous permettent de prétendre à des aides à la rénovation thermique. Cela vous aidera à faire diminuer les frais d’achat et d’installation.
Image
question-prime-energie

❓ Questions fréquentes

Peut-on produire de l'eau chaude avec des panneaux solaires photovoltaïques ?

Non. Les panneaux solaires photovoltaïques servent à produire de l'électricité. Cette électricité, en revanche, pourra servir à alimenter votre cumulus. 

Il faut régler le chauffe-eau sur 55°C environ. A cette température, on peut éviter la prolifération de bacilles de légionnelles dans la cuve. Ces bacilles peuvent entraîner la légionellose. Au delà de 60°C vous risquez de surconsommer et de vous brûler. 

Pour une famille de 4 personnes (2 adultes + 2 enfants), il faudra prévoir une cuve d'une capacité minimale de 200 litres. Pour plus de confort, privilégiez un réservoir de 250 litres.

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Sébastien M.

Passionné de nouvelles technologies et de bricolage, à mes heures perdues, je fabrique mes vélos électriques et autres objets connectés mais toujours dans une démarche écologique.

Avez-vous trouvé votre réponse ?