Image
Maison en herbe verte
Rédigé par Sébastien M. - À jour le 06/09/2022

5 travaux qui augmentent le prix de vente de votre logement

Vous envisagez de vendre votre maison ou votre appartement prochainement ? Saviez-vous que le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) de votre habitation peut avoir un impact sur son prix ? Monexpert vous en dit plus et vous donne des conseils pour augmenter la valeur verte de votre logement.

La performance énergétique d'un bien : un argument de vente

Les acheteurs sont de plus en plus sensible à la performance énergétique des biens immobiliers. En effet, selon le site Seloger.com, 87% des acheteurs immobiliers souhaitent opter pour un logement écologique

Certaines professionnels de l'immobilier comme les notaires appelle cela la "valeur verte". Cette valeur verte définit l’augmentation de sa valeur engendrée par sa bonne performance énergétique et environnementale. Elle permet donc de valoriser votre bien lorsqu’il est sur le marché immobilier.

Pour la mesurer, on utilise le diagnostic de performance énergétique (DPE). D’après les chiffres d’une étude statistique réalisée par les Notaires de France (1), la valeur verte d’une habitation est une donnée bien réelle. En 2017, les maisons anciennes disposant d’une étiquette énergie au DPE "A ou B" se sont vendues en moyenne 6 % à 14 % plus cher que celles ayant une étiquette D. Même constat pour les appartements anciens vendus 6 % à 22 % plus cher lorsqu’ils disposaient d’une étiquette énergie A ou B.

Les projets de rénovation pour augmenter la valeur de votre logement

La valorisation de votre logement passe par sa rénovation énergétique. Découvrez quelques projets à envisager pour garantir une amélioration de sa performance énergétique. 

1. Améliorer l’isolation de votre habitation

La bonne performance énergétique de votre habitation dépend énormément de son niveau d’isolation. Envisager des travaux pour l’améliorer est souvent nécessaire lorsqu’il est question de la valorisation verte d’un logement. Sur une maison mal isolée, datant d’avant 1974, les travaux d’isolation à envisager en priorité sont, dans l’ordre : 

  • L’isolation de la toiture ou des combles. Selon l'Ademe, le toit peut représenter jusqu'à 30% des déperditions thermiques ;
  • L’isolation des murs (jusqu'à 25% des pertes de chaleur) ; 
  • L'isolation des sols (jusqu'à 10% des pertes énergétiques). 

2. Changer les fenêtres 

L’isolation des fenêtres est primordiale pour le confort des occupants. En remplaçant des vitrages simples par des fenêtres à double-vitrage, on peut réaliser jusqu'à 15% d'économies d'énergie. 

3. Penser à un système de ventilation efficace

Si vous envisagez de réaliser des travaux d’isolation, n’oubliez pas de les coupler à un système de ventilation performant comme une VMC double flux. Ainsi, vous améliorez la qualité de l’air de votre intérieur. En effet, une bonne isolation sans ventilation rend votre logement hermétique. Cela peut générer des problèmes d'humidité. 

4. Opter pour un système de chauffage économique et performant

Votre système de chauffage a lui aussi son importance lorsque vous envisagez de développer la valeur de votre logement. En effet, un système de chauffage électrique, fait gonfler votre facture d’énergie. De la même manière, un chauffage au fioul, très polluant, peut avoir un impact négatif sur les performances énergétiques globales du bien. 

De nombreuses alternatives, plus économes et moins polluantes, existent. Pensez à privilégier les énergies renouvelables comme le chauffage au bois, et la pompe à chaleur

5. Choisir un système de production d'eau chaude écologique

La production d'eau chaude sanitaire représente 12% des dépenses d'un ménage. 

Pour réduire les factures d'énergie deux solutions possibles :

Grâce à ses dispositifs, un ménage peut réduire parfois jusqu'à 4 fois ses dépenses en eau chaude.

Bon à savoir : 

Le chauffe-eau solaire individuel ne peut s'installer qu'en toiture. En appartement, vous ne pourrez pas opter pour ce dispositif. 

Peut-on bénéficier d'aides pour les travaux de rénovation ? 

Les travaux de rénovation peuvent paraître cher au premier abord. C'est pourquoi, il existe des aides à la rénovation. Voici les principales. 

🟢 MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide de l’ANAH (Agence Nationale de l'Habitat). Ouverte à tous, elle est concerne les travaux menés dans une résidence principale de plus de 15 ans (ou 2 ans dans le cadre du remplacement d'une chaudière fioul). 

Le montant de l’aide est définie en fonction :

  • des revenus du foyer ; 
  • de votre lieu d'habitation ;
  •  du chantier envisagé.

Les plafonds de ressources et les barèmes sont définis par l'ANAH.

🟢 La Prime Énergie Monexpert 

La Prime Énergie Monexpert a été lancée dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Elle est ouverte à tous les ménages qui veulent lancer des travaux de rénovation dans un logement construit depuis plus de deux ans. 

Son montant varie selon : 

  • Les travaux à mener ; 
  • Les revenus du ménage.  

Elle peut être cumulée avec MaPrimeRénov'. 

💸 Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' et la Prime Énergie Monexpert pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie Monexpert, alors lancez-vous !

Demander ma prime

🟢 L’éco-PTZ

Pour compléter, les particuliers peuvent bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ). Ce crédit bancaire avec un taux de 0% leur permet d’emprunter jusqu’à 50 000 € sur 20 ans, dans le cadre d'un bouquet de travaux. Pour le demander, il faut se tourner vers une banque ayant signé une convention avec l'État. 

🟢 MaPrimeRénov' Sérénité 

MaPrimeRénov' Sérénité est une aide de l'ANAH destinée aux ménages modestes. Elle permet de financer un bouquet de travaux permettant un gain énergétique d'au moins 35%.  Ce chantier peut aller jusqu'à 30 000 € HT. Elle est octroyée selon les modalités suivantes : 

  • jusqu'à 50% HT du chantier pour les ménages très modestes (plafond : 15 000 €) ;
  • jusqu'à 35% du chantier HT pour les ménages modestes (plafond : 10 500 €) .

Depuis l'été 2022, on peut la cumuler à la Prime Énergie Monexpert.

🟢 Le chèque énergie : entre 48 et 277 €

Réservé aux ménages modestes, le chèque énergie est compris entre 48 € et 277 €. Il permet de régler un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour des travaux ou de payer une facture d'énergie (électricité, gaz, fioul, etc.)

🟢 Une TVA réduite à 5,5% 

Les travaux de rénovation permettent d'obtenir d’une réduction du taux de TVA réduit à 5,5% sur l’achat et la pose du matériel. Pour cette aide, le professionnel n'a pas besoin d'avoir la certification RGE. 

📝 En résumé

  • Améliorer la performance énergétique de votre logement permet de le vendre mieux et plus cher ; 
  • Les points à améliorer en priorité sont : 
    • L'isolation ; 
    • les travaux de chauffage ;
    • Les travaux de production d'eau chaude ; 
    • la ventilation. 
  • Vous pouvez bénéficier d'aides pour engager vos travaux de rénovation. 
Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

DPE et audit thermique : quelles différences ?

Obligatoire pour tous les logements destinés à la vente ou à la location, le diagnostic de performance énergétique donne une indication sur l'efficacité énergétique du logement. Il peut être complété par un audit thermique. Ce document peut s’avérer très utile lorsque vous envisagez de vous lancer dans des travaux de rénovation. Ce bilan énergétique, réalisé par un thermicien indépendant, vous permet en effet d’identifier les projets à réaliser en priorité (isolation, changement de système de chauffage…).

Non. Cette aide n'existe plus depuis le mois de juillet 2021. En revanche, vous pouvez cumuler les aides à la rénovation pour bénéficier d'un reste à charge très faible. 

Oui, à condition de faire des travaux. En effet, à l'achat ces logements énergivores présenteront un prix plus bas que la moyenne. Il faudra rénover la passoire thermique pour améliorer son DPE et votre confort thermique au quotidien. 

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Sébastien M.

Passionné de nouvelles technologies et de bricolage, à mes heures perdues, je fabrique mes vélos électriques et autres objets connectés mais toujours dans une démarche écologique.

Avez-vous trouvé votre réponse ?