Image
confort-interieur
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 11/01/2022

Quelle est la température recommandée dans une maison ?

Avec l’arrivée du froid, rallumer son chauffage va vite devenir obligatoire. Sauter le pas est souvent difficile, notamment par crainte de voir les factures énergétiques augmenter. Cela pourrait notamment être le cas si vous êtes une personne frileuse. Mais savez-vous réellement quelle température est idéale dans les différentes pièces de votre intérieur ? En plus de vous apporter du confort, un bon réglage peut vous permettre de faire des économies d’énergie et donc faire baisser votre facture d'énergie. Monexpert vous en dit plus sur ces bonnes températures.

Quelle température dans les pièces de vie ?

Les pièces de vie sont celles où l’on passe le plus de temps, tout au long de la journée. Le salon, la salle à manger, la cuisine… Il est important de s’y sentir bien ! Dans ces pièces, l’Ademe, l’agence de la transition écologique, recommande de maintenir une température située entre 19 et 21°C.

infographie-temperature


Si c’est votre consommation énergétique qui vous inquiète, sachez qu’en baissant la température de seulement 1°C, vous pouvez réduire votre consommation d’énergie de 7%

Cela peut passer par l’installation d’un thermostat programmable, un thermostat connecté, ou d’une sonde de température extérieure. Si vous êtes absent une bonne partie de la journée, vous pouvez baisser la température et programmer pour qu’elle remonte quand vous rentrez chez vous ! Là aussi les économies seront au rendez-vous.

À noter : adaptez ces températures à votre ressenti

Ces températures ne sont que des indications. Vous pouvez ajuster votre système de chauffage comme vous le souhaitez et surtout l’adapter à votre situation : enfants, problème de santé, isolation vétuste… 

Dormir dans une chambre confortable

S’il y a bien une pièce où trouver la bonne température est important, c’est bien la chambre. L’Ademe conseille ici de régler son chauffage de manière à maintenir une température de 17°C. Cela permet notamment de ne pas dessécher les voies respiratoires et les muqueuses. Vous trouverez ainsi plus facilement le sommeil, qui sera aussi de meilleure qualité.

« Une chambre entre 16 et 18°C va à la fois favoriser le sommeil et faciliter la respiration » indiquait le Dr Alain Muzet, dans un rapport de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), datant de 2013.

Si vous avez froid, vous pouvez opter pour un pyjama chaud, une bonne couette et même des chaussettes ! Pensez également à bien fermer les volets et rideaux, pour conserver un maximum de chaleur.

Régler la température de la chambre d'un bébé

Attention, les conseils prodigués au-dessus s’appliquent à une chambre occupée par des adultes. Pour les plus jeunes, la température change ! Cela concerne notamment les bébés, qui sont plus fragiles. Pour eux, la température idéale de la chambre se situe entre 18 et 20°C.

Cela s’explique notamment par le fait qu’un nourrisson est un peu moins couvert qu’un adulte : il ne dispose pas de couette mais souvent d’une turbulette. Un nouveau-né a également plus de mal à réguler sa température. 

Les températures dans les pièces moins utilisées

Certaines pièces de votre habitation ont besoin d’être un peu moins chauffées, notamment parce qu’elles sont moins utilisées. C’est notamment le cas de la salle de bain, dont l’utilisation est particulière.

Quelle température dans la salle de bain ?

En effet, la salle de bain est une pièce de passage. Néanmoins, il s’agit d’une pièce où l’on a besoin d’avoir un bon système de chauffe, notamment parce que nous y sommes dénudé et/ou mouillé. Ainsi, l’Ademe recommande une température de 22°C dans cette pièce, lorsqu’elle est utilisée. 

La température de cette pièce peut être baissée le reste de la journée et réglée à 16 ou 17°C. Pour ne pas avoir à y penser, vous pouvez opter pour un chauffage réglable et ainsi activer la chauffe avant votre arrivée le matin ou en fin de journée. Vous consommerez ainsi moins le reste de la journée et ferez des économies d’énergie. Vous pouvez également opter pour un système de chauffe rapide, comme les radiateurs soufflants par exemple.

La température de 16-17°C peut être également choisie pour d’autres pièces peu utilisées comme les WC ou les dégagements.

Quelle température minimum dans une maison inoccupée ?

Bien que cela puisse paraître surprenant, il est important de chauffer une maison même vide d’occupants. Cela s’applique notamment aux résidences secondaires. 

Lors d'une absence courte  

Vous pouvez laisser le chauffage à environ 15°C. Cela reste une température plus basse que celle habituellement choisie dans votre maison lorsqu’elle est occupée. Vous pourrez déjà faire des économies d’énergie.

En cas d’absence prolongée

Vous ne devez pas couper totalement votre chauffage ! En effet, en cas de froid vos canalisations pourraient geler et/ou s’endommager si aucune eau chaude n’y passe. En maintenant les radiateurs en marche, vous évitez également les incidents et de mauvaises surprises le jour où vous souhaitez les remettre en route.

L’idéal est de mettre vos radiateurs sur la position hors-gel (ou absent), qui assurera un fonctionnement minimum, sans faire flamber vos factures de chauffage. Vous pouvez, là aussi, opter pour un système de chauffe intelligent : programmable à distance, détecteur de présence… 

💡 À noter : La température de votre intérieur est liée à la température extérieure 

Le froid se ressent davantage en cas de mauvaise isolation. La raison ? Une présence de ponts thermiques ! Comme l’explique l’Ademe, ce n’est pas parce que votre chauffage est réglé sur 20°C qu’il va faire cette température chez vous, notamment s’il fait 0°C dehors. Cela s’explique notamment par la température intérieure du mur, qui va rester fraîche ! On appelle cela l'effet "paroi froide". Pour lutter contre cette sensation de froid, il faudra entamer des travaux d'isolation. Vous pouvez financer ces travaux par des aides à la rénovation énergétique.

En savoir plus

📋 En résumé :

  • Il n’est pas conseillé de régler à la même température toutes les pièces de votre intérieur. Pour la chambre ou certaines pièces de passages, comme la salle de bain, la température doit être adaptée.
  • Ces mesures s’appliquent également aux habitations inoccupées, comme les résidences secondaires par exemple. Là, le chauffage ne doit pas être totalement éteint, au risque de créer des dommages.
  • Si ces conseils sont prodigués pour votre confort thermique avant tout, ils peuvent vous permettre de faire des économies d’énergie et donc faire baisser vos factures. Vous pouvez, pour vous aider, vous équiper d’appareils programmables ou possédant un détecteur de présence par exemple.
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.