Image
Compteur kWh : augmentation tarif électricité
Rédigé par Sébastien M. - À jour le 16/06/2022

Comment limiter la montée du prix de l'électricité sur sa facture ?

Le bouclier tarifaire implique un gel des prix de l'électricité entre février 2022 et 2023. Pendant ces douze mois, les tarifs réglementés de vente (TRV) de l'électricité ne peuvent pas monter. Qu'en sera-t-il à l'issue de cette période ? Selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE), le Tarif Bleu d'EDF pourrait subir une hausse de 8% en 2023. Cela se traduira par 150 € supplémentaires en moyenne sur la facture des ménages. Monexpert fait le point. 

Electricité : une hausse à venir en 2023 ? 

Le bouclier tarifaire a permis de protéger le pouvoir d'achat des ménages. En effet, sans cette mesure, les tarifs réglementés auraient subi une hausse de 35% au lieu de 4%. Si le blocage dure un an, il devrait être suivi d'un rattrapage de 8% supplémentaires. 

Pour une famille dont la facture d'électricité est portée à 1 700 € à l'année, cela représentera 150 € de plus sur un an, soit 12,5 € par mois. Toutefois, rien ne dit que la hausse aura bien lieu. En effet, le gouvernement se veut rassurant. "Je veux être très clair, il n'y aura aucun rattrapage sur leur facture d'électricité. Les consommateurs français ne verront aucun rattrapage en 2023" a fait savoir Bruno Le Maire, Ministre de l'Economie et des Finances. 

Comment se prémunir des augmentations à venir ?

Difficile de savoir si les prix monteront réellement ou non en 2023. Quoi qu'il en soit, la facture d'énergie reste un sujet préoccupant pour la majorité des ménages. Selon le baromètre du médiateur national de l'énergie 2021, 84 % des ménages se disent inquiets concernant leurs dépenses d'énergie. 

💡 Changer de fournisseur d'électricité et de gaz

En choisissant le bon fournisseur de gaz et d'électricité, les ménages peuvent faire des économies. Pour trouver le fournisseur le plus adapté, il est possible de comparer les offres d'énergie

💡 Mettre en place des écogestes

Les écogestes sont des habitudes à prendre au quotidien en faveur des économies d'énergie. Il s'agit par exemple  de : 

  • Réduire la température du radiateur d'un degré. Ce faisant on peut faire jusqu'à 7% de gain sur la facture de chauffage. 
  • Programmer le lave vaisselle en mode éco et en heures creuses, quand le prix du kWh est plus avantageux ;
  • Dégivrer le réfrigérateur régulièrement. En empêchant le givre de se former, on évite jusqu'à 30% de surconsommation de l'appareil. 
  • Couper les appareils en veille. Selon l'Ademe, cela induit jusqu'à 10% d'économies d'énergie. 

Il ne s'agit la que petits exemples. En fonction des caractéristiques de votre logement, d'autres gestes peuvent s'appliquer. 

💡 Réaliser des travaux de rénovation énergétique  

Enfin, pour réduire la consommation du logement, le mieux reste d'entamer des travaux de rénovation énergétique. En renforçant l'isolation et en optant pour un dispositif de chauffage plus vertueux, il est possible de diminuer drastiquement vos factures d'énergie. D'après la Fondation Abbé Pierre induit une amélioration de la performance énergétique du logement pouvant aller jusqu'à 60%

  • Améliorez l’isolation de votre maison en réduisant les pertes de chaleur permises par l’enveloppe de votre habitation. Votre maison est très mal isolée ? Songez à isoler votre toiture ou vos combles. Vous envisagez de ravaler la façade de votre habitation ? Misez sur l’isolation des murs par l’extérieur. Enfin, si vous comptez refaire votre décoration d’intérieur, profitez-en pour réaliser une isolation de vos murs par l’intérieur.
  • Changez votre mode de chauffage en installant un système moins énergivore ou utilisant une autre énergie que l’électricité. Un chauffage au bois ou une pompe à chaleur peuvent s’avérer particulièrement économiques. Si votre maison est grande et que vous êtes relié au réseau du gaz naturel, pensez aussi à cette possibilité. Les chaudières gaz à condensation présentent aujourd’hui des niveaux de performances très intéressants pour vos économies d’énergie.
  • N’oubliez pas non plus vos équipements de production d’eau chaude : le chauffe-eau solaire individuel ou le chauffe-eau thermodynamique sont de bonnes alternatives à votre chauffe-eau électrique.
  • Optez pour des équipements de régulation. Pour réduire votre consommation de chauffage et donc votre facture d’électricité, vous pouvez aussi compter sur les appareils de régulation et/ou de programmation comme le thermostat programmable, la sonde extérieure de température ou encore le robinet thermostatique.

Financez vos travaux grâce à des aides dédiées

Sachez que tous vos travaux de rénovation énergétique (isolation, achat d’un équipement de chauffage performant et/ou écologique, installation d’appareils de régulation…) peuvent être éligibles aux aides financières disponibles telles que :

 

💸 Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' et la Prime Énergie Monexpert pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie Monexpert, alors lancez-vous !

Demander ma prime

📝 En résumé : 

  • La facture d'électricité des ménages pourrait subir un rattrapage de 8% l'an prochain ; 
  • Cela représente en moyenne 150 € supplémentaires ;
  • Pour réduire la facture d'énergie, on peut mettre en place des stratégies : 
    • Changer de fournisseur ;
    • Adopter des écogestes ; 
    • Réaliser des travaux d'efficacité énergétique. 
  • Pour appuyer les familles dans leurs travaux de rénovation thermique, il existe des programmes d'aides.
Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

Pourquoi l'électricité augmente ?

Le prix de l'électricité a augmenté fortement ces dernières années du fait de plusieurs éléments conjoints comme la maintenance des centrales nucléaires, le développement d'infrastructures renouvelables, la hausse des cours sur les marchés de gros, par exemple. 

Bien souvent, c'est votre dispositif de chauffage. La facture de chauffage représente environ 60% des dépenses énergétiques d'un ménage selon l'Ademe. Dans un logement à l'isolation vétuste, cette part peut monter à 75%. 

Il s'agit du chauffage au bois. Le bois présente un prix du kWh compris entre 0,036 € et 0,07 € contre 0,1740 € pour le kWh d'électricité (au Tarif Bleu d'EDF, en option base). 

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Sébastien M.

Passionné de nouvelles technologies et de bricolage, à mes heures perdues, je fabrique mes vélos électriques et autres objets connectés mais toujours dans une démarche écologique.

Avez-vous trouvé votre réponse ?