Image
isolation murs extérieurs
Rédigé par Sébastien M. - À jour le 17/11/2022

Bardage extérieur : tout savoir sur ce revêtement pour bien isoler

Changer le revêtement extérieur de sa maison peut passer par la pose d’un bardage. Différents matériaux ou types de poses existent et peuvent totalement transformer l’esthétique d’un bâtiment. Le bardage extérieur a également des avantages, notamment en matière d’isolation thermique par l’extérieur et de protection des murs. Il peut coûter entre 30 € et 200 € au m² carré. Qu'est-ce qui fait varier le prix du bardage extérieur au m2 ? Quelles sont les aides qui existent ?

Prix au m² d'un bardage extérieur : les différents modèles

Différents types de bardage existent pour recouvrir une façade. Ils diffèrent par le matériau utilisé : bois, métal ou composite, par exemple. Suivant les choix effectués, la maison pourra totalement changer de style et même devenir unique en son genre ! 

Le matériau choisi influera également sur le prix du bardage. Il faudra compter entre 30 € à parfois plus de 200 € le m² selon le type de modèle. 

Type de bardage  Prix au m2
Bois 65 €
PVC 32 €
Composite  65 €
Métallique  60 € à 200 € 
Pierre  75 €
Ardoise 72 € à 132 €
Brique 145 € à 195 €

🔹 Le bardage en bois

Il s’agit d’un des bardages extérieurs les plus répandus. C’est notamment son apparence naturelle qui a su convaincre ainsi que son aspect chaleureux.

Différents types de bardages en bois existent :

  • à clins
  • en panneaux
  • ou en bardeaux

Différentes sortes de bois peuvent être utilisées comme par exemple du bois massif, du contrecollé ou un dérivé du bois. Pour faire varier le style de son revêtement, il est possible de choisir des finitions différentes ainsi que des traitements variés, comme peindre son bardage.

Enfin, plusieurs systèmes de fixation existent. Certains sont plus faciles que d’autres et, bien qu’il soit conseillé de faire appel à un professionnel, il est possible de s’occuper seul de la pose. 

Attention tout de même, suivant le bois choisi, certaines essences peuvent griser avec le temps. Si cela peut être esthétique, comme un bardage en châtaigner par exemple, ce n’est pas forcément l’aspect qui était recherché au départ. Certaines essences peuvent nécessiter un entretien spécifique et régulier. 

💶 Pour un bardage extérieur en bois, il faut compter en moyenne 65 € au m². Le prix minimum sera de 10 € au m2 pour des lames brutes non traitées. L’essence du bois et les éventuels traitements peuvent rapidement faire grimper le prix.

🔹 Le bardage en PVC

Il s’agit d’un des bardages extérieurs les moins onéreux en plus d’être facile à poser. Le PVC est également très résistant. Le matériel prend souvent l’aspect du bois, lisse ou veiné, sans défaut. Il demande moins d’entretien.

Quelques inconvénients subsistent tout de même : le PVC ne vieillit pas toujours bien et peut perdre son éclat. Il n’est pas toujours très esthétique.

💶 Le prix d’un bardage en PVC est en moyenne de 32 € au m2. Il s‘agit d’une alternative économique, bien que son prix puisse atteindre environ 60 € le m².

🔹 Le bardage extérieur métallique 

Il est plus rare de voir un bardage métallique sur une maison individuelle, mais ce revêtement peut être utilisé pour les immeubles ou sur les bâtiments industriels par exemple. Il s’agit d’un matériau qui protège bien les façades.

Son étanchéité est importante et permet donc de protéger contre la pluie et autres intempéries. Il a également une durée de vie intéressante et peut être recyclé à l’infini, lorsqu’il n’est pas traité. S’il peut donner un aspect plus moderne à une façade, le bardage en métal n’est pas apprécié de tous.

Il est, par ailleurs, important de se renseigner auprès de sa mairie avant de poser un tel revêtement car il n’est pas accepté par toutes les villes.

💶 Le prix d'un bardage métallique peut osciller 60 et 200 € le m² suivant le matériel ou la pose choisie.

🔹 Le bardage en composite

Le bardage en composite peut être réalisé à partir de résine, fibrociment, béton ou même terre cuite. Il peut prendre un aspect imitant le bois à la perfection, sans les inconvénients des traitements réguliers.

Ce revêtement a l’avantage d’être un bon isolant thermique, de résister aux intempéries et de s’adapter à tous les supports. Le bardage en composite permet également de laisser libre cours à son imagination puisque de nombreux coloris et/ou finitions sont disponibles. Attention tout de même à son coût, qui peut être important.

💶 Le bardage extérieur en composite a un coût moyen équivalant à celui du bois : environ 65 € le m². Le prix peut varier suivant le matériau composite choisi, bois ou ciment par exemple et le ou les traitements appliqués.

🔹 Le bardage en pierre

Il s’agit certainement d’un des bardages les moins répandus. Malgré un très bel effet esthétique, le bardage en pierre reste cher et technique.

Il peut être réalisé en pierres naturelles, en basalte ou en marbre. Il est même possible d’utiliser de la pierre reconstituée. En plus de son prix, ce type de bardage présente un autre inconvénient : son pouvoir isolant qui n’est pas optimal.

💶 Un bardage extérieur en pierre sera le plus onéreux. Il faudra compter en moyenne 75 € le m² mais le prix peut s’envoler et même atteindre 200 € / m². Là aussi, différents matériaux et finitions peuvent être appliqués.

🔹 Le bardage en brique

Le bardage en brique permet de donner à une maison un côté loft industriel. C'est donc un matériau tendance. Performant, il confère plus d'esthétisme au bâtiment. Il se présente sous plusieurs couleurs. Il est donc possible de choisir un coloris adapté à l'environnement dans lequel se trouve le bâtiment. 

Résistante thermiquement, la brique est aussi très performante au niveau de l'isolation acoustique. 

💶 Le bardage en brique n'est pas des plus économiques. Côté prix, il faudra prévoir entre 145 € et 195 € du m2. 

🔹 Le bardage en ardoise 

Très design le bardage en ardoise peut présenter plusieurs couleurs. Solides, les ardoises sont résistantes aux intempéries, notamment à la pluie. Légères, elles peuvent facilement être fixées sans créer un poids supplémentaire sur la façade. 

💶 Peu chère, vous devrez compter entre 72 € et 132 € du m2 pour un bardage en ardoise.

Les différentes poses de bardage extérieur

Une fois le matériel choisi pour son bardage extérieur, il faut ensuite choisir sa pose. Celle-ci aura un effet sur le style de bâtiment. Toutes peuvent être appliquées, quelle que soit l’ossature. Il faudra compter entre 30 € et 70 € par m² pour la pose par un artisan. On distingue trois techniques différentes. 

➡️ La pose verticale

Un bardage posé à la verticale permet d’apporter de la hauteur au bâtiment. Il s’agit également d’une pose facile puisque toutes les lames utilisées sont de la même longueur et peuvent s’adapter facilement aux angles.

Autre avantage : la pose verticale permet une meilleure évacuation des eaux de pluie, qui vont ruisseler dans le sens des lames.

➡️ La pose horizontale 

Un bardage extérieur peut également être posé de manière horizontale. Il s’agit même de la pose la plus répandue. Bien qu’elle soit très esthétique, cette technique peut être plus difficile à appliquer si les murs à recouvrir sont grands, d’autant que le prédécoupage est presque impossible. Les angles de la bâtisse doivent être particulièrement protégés, afin d’éviter les infiltrations d’eau.

➡️ La pose en diagonale 

Mais la palme de la pose la plus complexe pour un bardage extérieur revient à la pose en diagonale. Si elle est appréciée pour le style qu’elle peut apporter, cette pose est plus complexe en raison de la découpe des lames et le temps d’installation requis. Autre problème : le ruissellement des eaux, bien moins efficace. 

Les différents rôles du bardage extérieur

La pose d’un bardage extérieur peut être un choix purement esthétique, pour modifier l’aspect de sa maison ou lui donner un coup de jeune. Mais ce revêtement possède également des propriétés, notamment en terme d’isolation et de protection du bâti. 

Le bardage, une technique de rénovation facile et esthétique

En plus d’apporter une touche esthétique, le bardage extérieur a plusieurs utilités. En effet, ce revêtement permet une rénovation plus simple, notamment grâce à son pouvoir de dissimulation : trous, fissures ou lézardes… Tous les petits défauts peuvent être cachés. Un petit plus en cas de vente, par exemple ! 

Renforcer l'isolation des murs par l'extérieur

En effet, installer un bardage extérieur a un réel effet sur l’isolation thermique mais également phonique. Avec ce revêtement, les murs extérieurs perdent moins de chaleur l’hiver et conservent mieux la fraîcheur l’été. Un réel confort ! Et, cela va avoir un impact sur votre consommation d’énergie. Votre facture devrait s’en trouver allégée. 

En plus, comme il s’agit d’une couche d’isolation par l’extérieur, vous ne perdrez pas de surface habitable, comme cela peut être le cas avec l'isolation des murs par intérieur.

Autre avantage : vous pouvez continuer d’occuper votre logement pendant les travaux !

Protéger le bâtiment contre les intempéries

Le bardage extérieur apporte une protection supplémentaire pour un bâtiment. Les murs sont ainsi protégés des chocs mais aussi des phénomènes météorologiques : la pluie, le gel, la grêle et même le soleil.

Il permet également d’éviter les infiltrations. Mais le choix du modèle et de la matière sont donc importants afin d’avoir une bonne résistance, qui dure dans le temps. 

❗ La modification extérieure d’un bâtiment requiert une déclaration préalable de travaux ainsi que, dans certains cas, la demande d’un permis de construire. Attention, car selon la construction certaines exigences s’appliquent. Elles peuvent être relatives au Plan d’occupation des sols (POS) ou au le Plan local d’urbanisme (PLU). 

Des aides à la rénovation pour le bardage extérieur 

Si lors de la pose du bardage, vous en profitez pour isoler les murs par l'extérieur, vous pouvez bénéficier d'aides à la rénovation énergétique. Le montant de ces aides peut varier suivant le type de travaux réalisé mais aussi et surtout suivant les revenus du foyer. Pour obtenir ces subventions il est nécessaire, dans la majorité des cas, de faire appel à un professionnel « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE).

🔹 La Prime Énergie Monexpert

Cette aide est basée sur le dispositif CEE (Certificats d’Economie d’Energie). Elle prend en charge une partie du montant de vos travaux de rénovation dans une maison principale ou une résidence secondaire de plus de 2 ans. 

Le montant varie en fonction des économies d’énergie réalisées et de vos ressources. Pour en bénéficier, vous devez passer par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). 

Image
logo monexpert

Recevez votre Prime Énergie avec Monexpert pour isoler vos murs ! La demande est gratuite, sans engagement et ouverte à tous !

🔹 MaPrimeRénov’ 

Mis en place par l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) MaPrimeRénov' permet de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Son montant dépend de vos revenus et des travaux engagés. Destinée aux logements principaux de plus de 15 ans, elle est cumulable avec la Prime Énergie Monexpert

Le cumul de MaPrimeRénov' et de la Prime Énergie Monexpert peut aller jusqu'à 117 € du m2. Pour savoir quel montant de prime vous sera allouée, voici des grilles de simulation du cumul de la Prime Énergie avec MaPrimeRénov’.

🔹 MaPrimeRénov' Sérénité 

MaPrimeRénov' Sérénité est réservée aux ménages modestes. Elle a vocation à financer un bouquet de travaux pour améliorer l'efficacité énergétique d'un bien immobilier d'au moins 35%.  

Elle est versée selon les modalités suivantes : 

  • Jusqu'à 50% HT du montant total du chantier pour les ménages très modestes, dans la limite de 15 000 €.  
  • Jusqu'à 35% du chantier HT, dans la limite de 10 500 €. 

Depuis l'été 2022, on peut la cumuler à la Prime Énergie Monexpert.

🔹 L’Eco-PTZ 

D’un montant maximum de 50 000 €, ce crédit bancaire avec 0% d'intérêt est remboursable sur 20 ans. Il peut être utilisé pour des travaux d’amélioration énergétique. Tous les ménages peuvent demander l'éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) dans une banque ayant signé un partenariat avec l'Etat. 

🔹 Le chèque énergie : entre 48 et 277 €

Réservé aux ménages modestes, le montant du chèque énergie oscille entre 48 € et 277 €. Il permet de prendre en charge des travaux menés par un professionnel RGE ou de régler une facture d'énergie domestique (électricité, gaz, fioul, etc.). 

🔹 Une TVA réduite à 5,5% 

Sur les travaux réalisés par un professionnel, une réduction du taux de TVA réduit à 5,5% s'applique sur l’achat et la pose du matériel. Pour cette aide, le professionnel n'a pas besoin d'avoir la certification RGE. 

📋 En résumé : 

  • Il existe plusieurs types de bardage : en bois, en PVC, en métal, etc. 
  • Des aides à la rénovation thermique permettent de minimiser le coût de l'installation d'une isolation extérieure
  • Le bardage peut servir de revêtement extérieur lors d'un ravalement de façade
  • Il sert d'isolation des murs par l'extérieur. 
Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

Quel artisan pour poser un bardage ?

La pose d'un bardage peut être réalisée par plusieurs types de professionnels. En général, on fait appel à un façadier, un charpentier ou un menuisier. Pour l'isolation, il faudra faire intervenir un étanchéiste ou étancheur.

Il s'agit du bardage en PVC. En effet, ce matériau reste le moins cher à installer sur votre façade. En revanche, il n'est pas très écologique. Comptez environ 33 € à plus de 60 € le m2. 

Matériau biosourcé, le bois est très préconisé pour rendre un logement écologique. Pour un bardage qui ne grise pas, privilégiez des bois comme le cèdre, le douglas ou encore le mélèze.

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Sébastien M.

Passionné de nouvelles technologies et de bricolage, à mes heures perdues, je fabrique mes vélos électriques et autres objets connectés mais toujours dans une démarche écologique.

Avez-vous trouvé votre réponse ?