Image
isolation-cave-sous-sol
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 19/02/2021

Isoler sa cave pour gagner en confort thermique

L’isolation est souvent perçue comme un moyen de réaliser des économies sur la facture de chauffage. Si c’est le cas, il ne faut pas perdre de vue que l’objectif principal du chauffage est avant tout d’améliorer le confort thermique. Si l’isolation des combles ou des greniers est souvent prise en compte, celle des caves et des sous-sols est trop souvent oubliée.  Comment bien isoler sa cave ? Explications de Monexpert.

Les principaux inconvénients des caves pour votre confort thermique

L’isolation de la cave peut paraître inutile, dans le sens où cet espace non chauffé n’a pas vocation à être habité. Cependant, les caves ou les sous-sols présentent parfois des caractéristiques qui en font une gêne pour votre confort thermique.

La cave ou le sous-sol sont très souvent exclus des travaux d’isolation. D’après l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), la majorité des pertes de chaleur dans un logement se font par : 

  • le toit (25% à 30%)
  • les murs (20% à 25%)
  • Les fenêtres (10% à 15%) 

Cependant, une fois que vous avez déjà effectué ces travaux d’isolation, l’isolation du sol devient une des priorités. En effet, les planchers bas constituent 7% à 10% des pertes énergétiques

Cela se traduit par une déperdition de chaleur qui peut s’élever à 2-3 C° dans la pièce située au-dessus de votre cave. De plus, si elle n’est pas isolée, la cave est aussi source de courants d’air. C’est particulièrement le cas si l’accès à votre cave est vétuste ou mal isolé : la présence d’un filet d’air froid à proximité doit vous alerter. 

L’entrée d’air froid dans votre logement est une mauvaise nouvelle, car elle fait baisser la température. Cela crée des courants d’air et diminue également le confort thermique puisqu’elle entraîne une sensation de froid désagréable sur la peau. 

Enfin, les caves sont aussi des lieux plus humides que le reste du logement en moyenne. La plupart du temps, ce n’est pas un problème, car l'humidité dans un lieu non chauffé cause moins de dégât. Un taux d’humidité de 70% à 80% pour une température de 15 C° est tout à fait normal. Cependant, des signes montrent que votre cave est trop humide comme : 

  • Une odeur de renfermé persistante 
  • De la condensation sur les murs
  • des traces de salpêtre
  • Un pourrissement des cartons, etc.

Dans ce cas, cela peut avoir un impact sur votre logement. En effet, la remontée capillaire de l’humidité par les murs va toucher les pièces de vie situées au-dessus de la cave. Ce peut être à l’origine d’une dégradation des murs plus ou moins importante, mais l’humidité s’infiltre également dans votre logement. 

Ces problèmes peuvent sembler secondaires à l’échelle d’un logement, mais leur traitement est bien souvent simple et peu onéreux. En effet, des travaux d’isolation permettent de les résoudre assez facilement. 

Comment l’isolation de la cave améliore-t-elle le confort thermique ?

D’après l’ADEME, il y a 3 facteurs essentiels à prendre en compte pour améliorer le confort thermique d’un logement : 

  • La température des murs et des planchers, qui impactent la température ressentie
  • La présence de courants d’air, qui entraîne une sensation de froid et d’inconfort
  • Un taux d’humidité supérieur à 60%, inconfortable et qui diminue l’efficacité de votre chauffage

Une isolation de la cave ou du sous-sol permet ainsi d’impacter positivement ces trois facteurs, puisque ces espaces peuvent être source de nuisances dans les trois domaines. En fonction de votre situation, les travaux pourront aller du bricolage simple au chantier conduit par un professionnel. Mais tout d’abord, voyons comment les travaux d’isolation peuvent améliorer votre confort thermique. 

Pour commencer, si votre cave crée des courants d’air dans votre logement, il est essentiel de les éliminer. Contrairement aux dispositifs de ventilation et d’aération, ces courants d’air ne contribuent pas à assainir votre logement. Si c’est l’accès à votre cave qui en est la source, il est essentiel d’agir. Rideau, tapis ou même remplacement de la porte ou de la trappe : l’étanchéité de l’accès aux espaces non chauffés est essentielle pour votre confort thermique. 

Ensuite, la perte de chaleur par le sol peut être très largement limitée par l’isolation. En effet, dans la plupart des logements les sols ne sont pas isolés. Et même si c’est le cas, la présence d’une cave non isolée donne très souvent lieu à un pont thermique. En plus de la perte de la chaleur, un sol ou des parois froides diminuent la température ressentie de façon significative. 

Enfin, les remontées d’humidité peuvent être limitées grâce à l’isolation : certains isolants sont hydrophobes, et empêchent donc l’eau de s’infiltrer. Néanmoins, si vous avez des problèmes visibles d’humidité dans votre cave, il faudra sans doute les traiter séparément. 

Comment isoler sa cave? 

L’isolation d’une cave n’est pas très différente de celle des autres pièces de votre logement. Le but n’est pas tellement de préserver la chaleur de la pièce, mais bien de l’empêcher de refroidir le reste de votre logement

Isoler plafond et murs

Les caves peuvent uniquement être isolées par l’intérieur grâce à l’application d’une couche d’isolant sur le mur ou le plafond. Si la surface est régulière, vous pourrez placer directement une plaque d’isolant dessus (liège, polystyrène, etc.). C’est efficace et permet de préserver l’espace.

Si les parois font preuve d’irrégularité ou d’humidité, vous devrez créer une ossature sur laquelle vous installerez des panneaux. Entre le plafond et le faux plafond ou la paroi et la contre-paroi, vous pourrez alors souffler un isolant comme de la laine de verre ou de la laine de roche. Cette solution vous fera perdre un peu d’espace. 

Bien penser à la ventilation

Enfin, une bonne ventilation est nécessaire pour bien isoler la cave et éviter l’humidité. Il est possible d’y installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) afin de renouveler l’air. En faisant sortir l’air vicié, vous faites baisser le taux d’humidité. 

Pour cela, pensez à faire appel à un professionnel compétent en la matière. Pour plus de sécurité, il est recommandé de passer par un artisan « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Les professionnels RGE sont des entrepreneurs spécialisés dans les travaux de rénovation énergétique. Ils bénéficient d’une certification reconnue par l’État. Cela vous donnera le droit de prétendre à des aides à la rénovation thermique. 

Quelles aides pour isoler la cave ? 

L’isolation de la cave donne lieu à des aides financières. Quelles sont-elles ? À qui s’adressent-elles ? Voyons cela ensemble. 

🔹 La Prime Énergie Monexpert 

Issue du dispositif des Certificats d'Économies d'Énergie (CEE), la Prime Énergie Monexpert est destinée à tous les ménages français désirant réaliser des travaux dans un logement construit depuis plus de deux ans. Il peut s’agir d’une résidence principale ou secondaire.

Son montant varie en fonction : 

  • du revenu du ménage 
  • des travaux engagés 
  • de l’emplacement de votre bien immobilier. 

Il est possible d’en estimer le montant en faisant une simulation avec Monexpert. 

Image

Recevez jusqu'à 20 € de Prime Énergie par m² avec Monexpert pour refaire l'isolation de vos sols ! La demande est gratuite, sans engagement et ouverte à tous !

🔹 MaPrimeRénov’

Auparavant réservée aux ménages modestes, MaPrime Rénov' est désormais ouverte à tous. Elle vient remplacer :

  • le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE)
  • le programme “Habiter Mieux Agilité” de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) 

Cumulable avec la Prime Énergie, il est possible de la demander pour des travaux dans une résidence principale. Celle-ci doit se trouver en France et être construite depuis plus de deux ans. Son montant dépend de :

  • votre revenu fiscal de référence 
  • votre lieu de résidence 
  • des travaux réalisés 

💡 Bon à savoir :

Dans les immeubles d’habitation, il est possible de procéder à une isolation des caves via MaPrimeRénov’ Copro. Cela permet de faire baisser les charges des copropriétaires. Pensez à en faire part à votre gestionnaire ou syndic de copropriété. 

🔹 L’Eco-PTZ

L'Éco-Prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ) est un crédit avec un taux d’intérêt à 0%. D’un montant maximal de 30.000 €, il est remboursable sur 15 ans. 

Il permet de financer des travaux dans un logement principal construit depuis plus de 2 ans sur le sol français. Pour le demander, il suffit de se rendre dans une banque ayant signé une convention avec l’État. 

🔹 La TVA à taux réduit à 5,5% 

Enfin, faire appel à un professionnel RGE vous donne le droit de bénéficier d’un taux de TVA à 5,5% au lieu de 20%. Ce taux est appliqué directement sur les factures.

📋 En résumé : 

  • L’isolation des caves permet d’améliorer le confort thermique de toute la maison
  • Cela aide aussi à limiter la propagation de l’humidité. Ainsi, on évite l’apparition de moisissures et champignons 
  • Pour isoler sa cave, il faut isoler le plafond et les murs par l’intérieur
  • La ventilation est aussi à prendre en compte pour renouveler l’air intérieur 
  • Pour vous aider à financer les travaux, vous pouvez bénéficier d’aides à la rénovation thermique
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.