Image
choisir son isolant
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 20/10/2022

Quel est le meilleur isolant thermique ? Notre comparatif

L’isolation thermique : l’un des postes clés pour faire des économies d’énergie. Mais les types d’isolants sont multiples : minéraux, naturels ou encore synthétiques. Monexpert vous propose d’en apprendre plus sur les différents isolants, leurs prix mais également sur les aides auxquelles vous avez le droit. Vous ferez ainsi le meilleur choix pour allier confort et économies d’énergies chez vous !

Trois critères pour bien choisir son isolant 

Pas toujours évident de faire un choix parmi tous les isolants proposés sur le marché. Pourtant, trois critères essentiels sont à prendre en compte : 

  1. La conductivité thermique représente la capacité d’un matériau à conduire la chaleur. Ainsi plus la conductivité thermique est faible, plus le matériau est isolant.
  2. La résistance thermique définit la capacité d’un matériau à isoler pour une épaisseur donnée. Plus la résistance thermique est élevée, plus la paroi est isolante.
  3. Le déphasage thermique, soit le temps que va mettre la chaleur à traverser un matériau, ou sa capacité à retenir la pénétration de la chaleur. Plus cet indicateur est élevé, plus l’isolant choisi pourra retenir la chaleur et évitera donc les échanges thermiques.

Si ces trois critères sont les plus importants pour une bonne isolation thermique, d’autres éléments sont à prendre en compte comme la résistance aux insectes et aux rongeurs ou encore au feu. La facilité d’installation ou encore l’isolation phonique peuvent terminer de vous convaincre, tout comme le prix.

💸 Le saviez-vous ?

Quel que soit le choix de votre isolant, vous pouvez bénéficier de la prime énergie pour isoler : 

✅ Votre toiture
✅ Vos murs
✅ Vos planchers bas

Demander ma prime

Voici notre comparatif pour choisir le meilleur isolant thermique

Il existe une grande variété d’isolants. Chaque famille de produits présente des avantages et des inconvénients à prendre en compte. De même, leur pose et leur utilisation ne sont pas adaptées à tous les projets.

Les isolants synthétiques : le meilleur choix si votre budget est restreint

Les isolants synthétiques sont issus de l’industrie pétrochimique. Ils peuvent être composés de polystyrène ou de polyuréthane. Leurs principaux défauts : leur impact environnemental négatif et le fait qu’ils ne soient pas recyclables.

Pose, avantages et inconvénients d'un isolant synthétique

La plupart du temps, les matières synthétiques sont posées sous forme de panneaux isolants, comme le polystyrène par exemple. D’autres peuvent être mis en place par injection comme le polyuréthane. Ce dernier se trouve alors sous forme liquide et peut être injecté sur la surface à isoler. Ce matériau peut être utilisé pour :

Les isolants synthétiques présentent quelques avantages et inconvénients, comme le montre le tableau suivant. 

Les avantages
Ils offrent une bonne performance thermique
Leur coût est faible
Ils sont imputrescibles, ils résistent bien à l’humidité et leur durée de vie est importante
Les isolants synthétiques peuvent être utilisés pour de nombreux usages
Ils sont souvent de faible épaisseur et prennent donc peu de place
Les inconvénients
Ils limitent la capacité de respiration des parois isolées
Ils ne sont pas issus d’une ressource renouvelable, contiennent des polluants et ne sont pas recyclables
Leur production nécessite une consommation d’énergie importante
Leur effet sur la santé sont mauvais, tant au moment de la pose qu'en cas d'incendie

Les isolants minéraux : le meilleur choix si vous cherchez un isolant performant et abordable à la fois

Il s’agit des isolants les plus utilisés en France. Les isolants minéraux sont produits à partir de la fusion de matières minérales comme le sable ou la roche volcanique. Il existe notamment de la laine de verre, de la laine de roche, de la perlite expansée ou du verre cellulaire. Ces isolants proviennent de produits naturels, qui sont transformés pour devenir isolants.

Pose, avantages et inconvénients d'un isolant minéral

Les isolants minéraux peuvent être posés par panneaux, par rouleaux, par blocs, mais aussi par projections. Utilisée en vrac, la laine peut être soufflée pour mieux se déposer sur toutes les surfaces. 

La perlite expansée et le verre cellulaire conviennent particulièrement à l’isolation des toitures terrasses et des murs. Les laines de roche ou de verre sont largement utilisées pour tous les travaux d’isolation de la toiture, des combles ou des planchers.

Les avantages
Les isolants minéraux sont efficaces tant sur le plan thermique que phonique
Ils sont composés de moins de produits chimiques que les isolants synthétiques
Ils présentent des petits prix
Ils s’adaptent à tous types de travaux et de structures.
Ils sont imputrescibles et résistent au feu
Les isolants minéraux ont une bonne résistance au froid
Ils s’adaptent à tous types de travaux et de structures
Les inconvénients
Les isolants minéraux peuvent être irritants pour la peau, les yeux et les voies respiratoires. Leur pose nécessite un équipement adapté
Ce sont des matières difficilement recyclables
Leurs qualités isolantes diminuent au fil du temps, car la matière a tendance à se tasser
Ces matériaux craignent l’eau et doivent donc être traités

Les isolants naturels : le meilleur choix si vous voulez une isolation performante et écolo à la fois

Ces isolants sont d’origine animale ou végétale, issus de la nature. Il s’agit de matériaux qui sont utilisés depuis toujours. Plusieurs types d’isolants naturels existent, tels que : 

Pose, avantages et inconvénients d'un isolant naturel

Selon le matériau utilisé, les isolants naturels peuvent être posés de différentes manières : en vrac, en panneau ou en rouleau. Ils peuvent quasiment tous être utilisés pour l’isolation des murs, de la toiture, des combles ou du sol et du plancher.

Les avantages
Ils sont très performants d’un point de vue thermique et même phonique
Ce sont des matériaux issus de ressources renouvelables et peuvent être réutilisés
Ils n’ont pas d’effet négatif sur la santé
Ils rendent la maison plus « verte »
Ils sont généralement faciles et rapides à installer
Les inconvénients
Leur coût est plus élevé que les autres isolants
Bien que naturels, certains d’entre eux doivent subir des traitements, contre le feu ou l’humidité par exemple

Quels sont les isolants les plus écologiques ? 

Pour vous donner une idée des isolants les plus écologiques pour votre maison, voici un tableau recensant leurs performances thermiques et acoustiques

 

Comparatif des principaux isolants thermiques

Isolants

👍 Avantages

Inconvénients 👎

Liège

  • Ignifuge, il ne brûle pas en cas d'incendie
  • Résistant à l’humidité, permet d'éviter la formation de moisissures et de condensation
  • Peu épais, pas de perte d'espace en cas d'isolation des murs par l'intérieur
  • Résistant aux nuisibles 
  • Il s’agit également d’un bon isolant phonique
  • Coût important

Fibres de bois

  • Grande résistance et régulation d'humidité
  • Bon isolant phonique 
  • Prix abordable. 
  • Sujettes aux attaques des termites et autres insectes xylophages 
  • Peu résistant au feu 

Chanvre ou fibre de lin 

  • Bon déphasage thermique, protection contre la chaleur l'été 
  • Grande résistance aux nuisibles ainsi qu'à la moisissure
  • Peu cher
  • Inflammable (possibilité de traitement pour rendre les matériaux résistants au feu).

Ouate de cellulose

  • Produit recyclé
  • Ignifuge 
  • Résistant à l’humidité, aux insectes et à la moisissure
  • Bon isolant phonique
  • Craint la mérule 
  • Risque de tassement sur la durée : perte des propriétés isolantes

Quel est le prix d’un isolant thermique ?

En fonction de leurs propriétés, les gammes de prix des isolants varient. Pour vous donner une idée des prix, voici un tableau comparatif.

Comparatif des prix des principaux isolants thermiques

Isolants

Prix

Verre cellulaire

10 à 50 € /m² 

Laine de roche

5 à 15 € environ /m² 

Laine de verre

3 à 20 € / m² 

Perlite

190 € / m3

Polystyrène expansé

15 à 25 € / m²

Liège

15 à 25 € / m²

Fibres de bois

20 €/m² 

Chanvre

15 à 20 € / m²

Fibres de lin

15 € / m²

Laine de mouton

15 à 25 € / m²

Plumes de canard

15 à 25 € / m²

Ouate de cellulose

25 € / m²

Laine de coton

15 à 20 € / m²

💡 À noter

Les prix peuvent varier en fonction de l’épaisseur choisie ou du type de conditionnement : vrac, panneaux, rouleaux…

Les aides financières pour isoler votre logement

L’isolation de votre habitation améliore l’efficacité énergétique de votre logement. C’est pour cette raison que votre projet d’isolation peut être éligible à plusieurs aides financières.

À noter : pour bénéficier de ces aides, vous devez impérativement faire réaliser vos travaux par un artisan RGE. Les caractéristiques techniques de l’isolant mis en place doivent aussi permettre d’atteindre un certain niveau de performance thermique.

🔹 La Prime Énergie Monexpert 

Pour l’isolation de votre habitation, vous pouvez bénéficier de la Prime Énergie Monexpert. Celle-ci entre dans les cadres des CEE (Certificats d’Économies d’Énergie). 

La Prime Énergie est ouverte à tous les ménages. Elle s’adresse à tous dans le cadre d’une résidence principale ou secondaire. Son montant variera en fonction de vos revenus et des travaux engagés. 

🔹 MaPrimeRénov'

Vous pouvez cumuler la Prime Énergie Monexpert avec MaPrimeRénov’ pour faire baisser davantage le coût de vos travaux. Cette aide est désormais ouverte à tous les ménages mais son montant dépend des revenus du foyer. 

👉 Voici quelques exemples de montants cumulés.

💸 Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' et la Prime Énergie Monexpert pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie Monexpert, alors lancez-vous !

Demander ma prime

🔹 L'éco-prêt à taux zéro 

D’une valeur de 50 000 euros maximum, l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)  permet de financer des travaux d’isolation et de rénovation réalisés par un professionnel RGE. Il est ouvert à tous les consommateurs. Il suffit de le demander dans une banque ayant signé un partenariat avec l’Etat. 

🔹 La TVA travaux

Une TVA à taux réduit à 5,5% s’applique sur les travaux de rénovation énergétique. Il n’y a aucune démarche à faire pour en profiter. Celle-ci est appliquée directement par l’artisan sur la facture. 

Comment demander les aides à la rénovation thermique ? 

Pour demander la Prime Énergie et MaPrimeRénov’, il suffit de respecter certaines étapes : 

  1. Réaliser une simulation de travaux d’isolation sur la Prime Énergie Monexpert et MaPrimeRénov' avant de signer un devis avec un artisan
  2. Contacter un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) et établir un devis sans le signer
  3. Envoyer votre devis non signé à l’équipe de Monexpert et MaPrimeRénov'
  4. Après avoir reçu les validations nécessaires de votre devis, vous pouvez lancer les travaux.

À la fin des travaux, vous devrez envoyer certaines pièces justificatives (factures, devis et attestation sur l’honneur). Vous recevrez votre Prime Énergie sous 5 à 10 jours après la validation du dossier. 

Quels sont les avantages d’une bonne isolation ?

Bien isoler sa maison, ce n’est pas seulement bien filtrer l’air froid venu de l’extérieur et limiter les pertes de chaleur. En effet, en réalisant des travaux d’isolation vous pourrez par la même occasion :

  • Réaliser des économies d'énergie. En effet, l’air chaud restera chez vous, et vous n’aurez plus besoin de monter le thermostat. Votre consommation est optimisée et vos factures diminuent ! 
  • Gagner en confort thermique. Fini les gros pulls en hiver, les changements de températures d’une pièce à l’autre, la température restera homogène dans toute la maison et durant toute l’année. 
  • Valoriser votre logement. Un bien immobilier bien isolé présente une meilleure étiquette au Diagnostic de Performance Energétique (DPE).  C'est un argument de vente important. 
  • Réduire son empreinte carbone. En consommant moins, vous réduisez vos émissions de gaz à effet de serre (GES). Un petit plus pour vous et un grand geste pour la planète. 

Quels travaux d’isolation privilégier ? 

D’après l’Ademe, les principales sources de déperditions thermiques dans les logements individuels sont le toit et les murs extérieurs :

  • La toiture représente 25 à 30 % des pertes de chaleur 
  • Les murs représentent environ 20 % 
  • Les fenêtres ou parois vitrées représentent environ 15 %
  • Les planchers bas représentent 10 % 
  • Les autres ponts thermiques représentent environ 5 % à 10 % 

Ce sont donc ces travaux qu'il faut mener et souvent dans cet ordre. Pour déterminer un plan de travaux efficace, le mieux reste de réaliser un bilan thermique.

Quelle pièce ou zone isoler en premier ?

Dans une maison, c'est l'isolation des combles qui est prioritaire. Suite à celle-ci, les premières pièces à rénover sont celles exposées à proximité des combles perdues ou aménageables.

Dans un appartement, privilégiez l’isolation des fenêtres pour gagner en confort thermique. 

3 points de vigilance 

Une isolation optimale s’accompagne de la bonne étanchéité des fenêtres et murs, mais aussi d’un système de ventilation efficace. Voici les points de vigilance à regarder au moment d'isoler.

L’hygrométrie 

L’hygrométrie correspond à la gestion du taux d’humidité dans le logement. En effet, pour que l’isolation soit efficace, vous devez vous assurer que les parois de votre logement soient bien étanches, sans humidité et qu’elles sèchent rapidement. Cette particularité doit permettre de faciliter l’évacuation de l’humidité vers l’extérieur et garantir un équilibre entre étanchéité de l’air et respiration des murs. 

La ventilation 

Sans un bon système de ventilation, l’air vicié ne pourra être renouvelé correctement, ce qui provoquera une accumulation d’humidité, et surtout aura un impact sur la qualité de l’air (et donc sur votre santé). Or, si votre logement est bien isolé, il ne permettra pas les « fuites » d’air vicié. Pour compenser cela, il est indispensable d’accompagner vos travaux d’isolation de la pose d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Il contribuera à votre bien-être thermique été comme hiver. 

L’artisan 

Il est important de demander plusieurs devis avant de choisir le professionnel qui réalisera vos travaux. Consultez les avis et surtout assurez-vous de choisir un artisan certifié RGE afin de pouvoir bénéficier des aides financières à la rénovation.  

Comment savoir si une pièce est bien isolée ? 4 indices

Avant d’isoler une pièce au hasard, quelques indicateurs doivent vous mettre la puce à l’oreille quant à la bonne isolation de celle-ci :

  • Vous y ressentez une sensation de fraîcheur même avec le chauffage allumé ;
  • Les murs de votre maison sont froids. On appelle cela l'effet paroi froide
  • Il y a de l’humidité et cela se manifeste par l'apparition de condensation sur les fenêtres ou de moisissures ; 
  • Les hivers sont très froids

Pour savoir où se situe avec précision les ponts thermiques, là encore, il faut mener un audit énergétique. 

Isoler pour un meilleur confort d'été

On l’oublie souvent, mais l’isolation ne sert pas seulement à conserver la chaleur durant l’hiver. L’été aussi, une bonne isolation vous permettra de passer les vagues de chaleur sans suffoquer. 

Le déphasage thermique pour faire barrière à l’air chaud venu de l’extérieur

Un isolant dont le déphasage thermique est élevé va pouvoir freiner la pénétration des rayons du soleil durant la journée. L’idéal est de miser sur un déphasage de 8 heures au moins, afin que la chaleur emmagasinée durant la journée puisse entrer dans votre logement à la tombée de la nuit. Ainsi les écarts de températures entre jour et nuit sont réduits, et votre confort amélioré !

Quels isolants contre le chaud ? 

Contre la canicule, les isolants biosourcés et/ou écologiques sont les plus efficaces. La laine de bois possède par exemple un déphasage de 15 heures ! Eté comme hiver, c’est un excellent isolant. Ensuite, le liège, la laine de coton ou encore la ouate de cellulose figurent parmi les meilleurs isolants. Ils contribuent à l’inertie thermique du logement, qui vous permet de conserver la fraîcheur ou la chaleur chez vous. 

📋 En résumé :

  • L’isolation thermique de votre maison est très importante, tant pour votre confort que pour vos factures énergétiques.
  • Plusieurs types d’isolants existent : naturels, synthétiques ou encore minéraux. Tous ont des caractéristiques différentes, qui pourraient être plus adaptées à votre projet.
  • Eté comme hiver, l’isolation vous permet de gagner en confort thermique. 
  • Les déperditions de chaleur passent principalement par la toiture : il est recommandé de commencer ses travaux par l’isolation des combles. 
  • Vous pouvez bénéficier de plusieurs aides pour entreprendre l’isolation de votre logement. Certains dispositifs sont même cumulables entre eux !
Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

Quel est le matériau le plus isolant ?

A l'heure actuelle, on considère que la ouate de cellulose et le liège sont les matériaux les plus isolants. Ces matériaux écologiques sont efficaces thermiquement mais présentent aussi d'excellentes propriétés d'isolation phonique. 

En général, la laine de verre est la plus plébiscitée lorsque l'on cherche un isolant mince. Elle présente une conductivité thermique de 0,03 contre une moyenne de 0,04 pour le reste des isolants. En général, on a seulement besoin de 14 cm d'épaisseur de laine de verre contre 18 cm pour une résistance thermique équivalente avec un autre matériau.

Cela dépend de l'épaisseur de choisie et des isolants comparés. La laine de verre étant le meilleur isolant mince, c'est elle qui présentera souvent le meilleur ratio isolation / épaisseur. 

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.

Avez-vous trouvé votre réponse ?