Image
choisir son isolant
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 25/09/2020

Comment choisir un bon isolant ?

Vous êtes sur le point de réaliser des travaux d’isolation et vous vous posez des questions sur l’isolant à choisir pour votre projet ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les isolants utilisés en rénovation.

Les indicateurs pour choisir un bon isolant

Pour bien choisir son isolant, il y a plusieurs critères à comparer comme la conductivité thermique, la résistance thermique, la résistance aux moisissures, l’isolation phonique, etc.

  • La conductivité thermique représente la capacité d’un matériau à conduire la chaleur. Ainsi plus la conductivité thermique est faible, plus le matériau est isolant
  • La résistance thermique définit la capacité d’un matériau à isoler pour une épaisseur donnée. Plus la résistance thermique est élevée, plus la paroi est isolante

Après ces 2 principaux critères, on peut également vérifier des critères tels que la résistance aux moisissures, aux insectes et aux rongeurs ou encore au feu. De même que la facilité d’installation, l’isolation phonique et bien sûr le prix.

Quels sont les différents types d’isolants ?

Il existe une grande variété d’isolants. Chaque famille de produits présente des avantages et des inconvénients à prendre en compte. De même, leurs poses et leurs utilisations ne sont pas adaptées à toutes les situations. 

Pour faire le meilleur choix lors de vos travaux d’isolation, nous vous conseillons de faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il vous aidera à trouver l’isolant le plus adapté à votre projet et réalisera vos travaux de manière à favoriser l’efficacité énergétique de votre maison.

Les isolants synthétiques

Ces types d’isolants sont issus de l’industrie pétrochimique. Ils sont composés de polystyrène ou de polyuréthane.

Poses et usages d’un isolant synthétique

La plupart du temps, les matières synthétiques sont posées sous forme de panneaux isolants. Le polyuréthane peut quant à lui être mis en place par projections. C’est-à-dire qu’il est injecté sous forme liquide sur la surface à isoler. Les isolants synthétiques peuvent être utilisés dans de nombreux cas, tels que l’isolation du sol, des murs, de la toiture ou des combles habitables.

Les avantages
Ils offrent une bonne performance thermique.
Leur coût est faible.
Ils sont imputrescibles.
Les isolants synthétiques peuvent être utilisés pour de nombreux usages.
Les inconvénients
Ils limitent la capacité de respiration des parois isolées.
Ils ne sont pas issus d’une ressource renouvelable et ne sont pas recyclables.
Leur production nécessite une consommation d’énergie importante.

Les isolants minéraux

Les isolants minéraux sont produits à partir de la fusion de matières minérales comme le sable ou de roche volcanique. On obtient alors de la laine de verre, de la laine de roche, de la perlite expansée ou du verre cellulaire. Ce sont généralement les isolants les plus utilisés.

Poses et usages d’un isolant minéral

Les isolants minéraux peuvent être posés par panneaux, par rouleaux, par blocs, mais aussi par projections. Utilisée en vrac, la laine peut être soufflée pour mieux se déposer sur toutes les surfaces. La perlite expansée et le verre cellulaire conviennent particulièrement à l’isolation des toitures-terrasses et des murs, tandis que les laines de roche ou de verre sont largement utilisées pour tous les travaux d’isolation de la toiture, des combles ou des planchers.

    Les avantages
    Ils demandent peu d’investissement. 
    Ils sont imputrescibles.
    Les isolants minéraux ont une bonne résistance au froid.
    Ils s’adaptent à tous types de travaux et de structures.
    Les inconvénients
    Ils peuvent être irritants pour la peau, les yeux et les voies respiratoires.
    Ce sont des matières difficilement recyclables.
    Leurs qualités isolantes diminuent au fil du temps, car la matière a tendance à se tasser.

    Les isolants biosourcés ou recyclés

    Ces isolants sont d’origine animale ou végétale. Il existe notamment des isolants à base de ouate de cellulose (issu du recyclage du papier), de fibre de bois, de chanvre, de laine de mouton ou de fibres de textiles recyclés.

    Poses et usages d’un isolant biosourcé ou recyclé

    Selon le matériau utilisé, les isolants naturels peuvent être posés de différentes manières : en vrac, en panneau ou en rouleau. Ils peuvent quasiment tous êtes utilisés pour l’isolation des murs, de la toiture, des combles ou du sol et du plancher.

      Les avantages
      Ils sont très performants d’un point de vue thermique.
      Ce sont des matériaux issus de ressources renouvelables et peuvent être réutilisés.
      Ils n’ont pas d’effet négatif sur la santé. 
      Ils rendent la maison plus « verte.
      Ils sont généralement faciles et rapides à installer.
      Les inconvénients
      Leur coût est élevé.

      Les aides financières accordées pour l’isolation de votre maison

      L’isolation de votre habitation améliore l’efficacité énergétique de votre logement. C’est pour cette raison que votre projet d’isolation peut être éligible aux aides financières, telles que :

      Pour bénéficier de ces aides, vous devez impérativement faire réaliser vos travaux par un artisan RGE. Les caractéristiques techniques de l’isolant mis en place doivent aussi permettre d’atteindre un certain niveau de performance thermique.

        Pour aller plus loin, découvrez également ces articles :

        Image
        homme a lunette

        À propos de l'auteur : Matthieu H.

        Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.