Image
diagnostic energetique
Rédigé par Juliette S. - À jour le 29/04/2021

Tout savoir sur le Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) fait partie des pièces obligatoires pour mener une transaction immobilière (vente ou location). Quel est ce document ? A quoi sert-il ? Comment le calcule-t-on ? Monexpert fait le point.

Qu’est-ce qu’un DPE ?

Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est une analyse technique de la consommation et de l’efficacité énergétique d’un bien. Elle est menée par un professionnel certifié. Un DPE est valable 10 ans, sauf cas exceptionnels.

Le DPE se mesure grâce à deux étiquettes énergie complémentaires :

  • la classe énergie, ou étiquette énergie, dont l’indice de mesure est le kWh/m²/an
  • la classe GES (gaz à effet de serre), ou étiquette climat, dont l’indice de mesure est le kg équivalent CO2/m²/an

Quand le DPE est-il obligatoire ?

La réalisation du DPE est obligatoire dans les cas suivants :

  • location d’un bien immobilier ;
  • mise en vente d’un bien immobilier.

A l’heure actuelle, ce document est purement informatif. Cela a vocation à changer. Suite au décret de janvier 2021, le DPE va devenir opposable dès le 21 juillet 2021. Cela signifie que le propriétaire ou le bailleur engage sa responsabilité via le diagnostic. Concrètement, si le DPE n’est pas valide ou qu’il est erroné, le locataire ou futur propriétaire peut entamer une action en justice contre son bailleur ou l’ancien propriétaire. En cas d’erreur avérée, ce dernier pourra être condamné à réaliser des travaux de rénovation énergétique pour limiter la consommation du bien.

Combien coûte un DPE ?

L’ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), estime le prix d’un DPE entre 100 et 250 euros. Il est fortement conseillé de faire établir plusieurs devis, afin d’éviter de payer trop cher.

Propriétaire ou locataire : qui doit réaliser le DPE ?

Le paiement du DPE revient au propriétaire des lieux. Le diagnostiqueur qui réalisera le DPE ne doit avoir aucun lien avec le propriétaire, le futur bailleur, ou encore l’agent immobilier, afin d’assurer l'impartialité. Le diagnostiqueur doit également être certifié par le COFRAC (Comité français d’accréditation).

Bon à savoir : Dans le cadre d’une construction neuve, c’est au maître d’ouvrage qu’incombe la réalisation du DPE.

Comment est calculé le DPE d'une maison ?

Il existe deux méthodes pour calculer un DPE :

  • La méthode 3CL (ou conventionnelle). On prend en compte les caractéristiques du logement (qualité de l’isolation, matériaux, fenêtres, mode de chauffage et de production d’eau chaude, etc.) pour déterminer la consommation du logement et pouvoir la comparer avec d’autres.
  • La méthode par relevé de consommation ou « méthode des factures ». On regarde les consommations réelles des habitants du logement sur les 3 dernières années d’occupation en se basant sur leur facture de gaz, électricité, bois, fioul, etc. Cela donne une idée de la consommation du logement. Toutefois, chaque ménage ayant ses habitudes de consommation, cette méthode est jugée moins fiable.

Bon ou mauvais DPE : comment comprendre la note finale

Les logements les plus économes en énergie appartiennent à la classe A tandis que les plus énergivores font partie de la classe G, selon ce classement :

A

excellente performance énergétique

consommation inférieure à 50 kWh/m²/an

émission des GES inférieure à 5 kg équivalent CO2/m²/an

B

très bonne performance énergétique

consommation comprise entre 51 et 90 kWh/m²/an

émission des GES comprise entre 6 et 10 kg équivalent CO2/m²/an

C

bonne performance énergétique

consommation comprise entre 91 et 150 kWh/m²/an

émission des GES comprise entre 11 et 20 kg équivalent CO2/m²/an

D

bonne performance énergétique

consommation comprise entre 151 et 230 kWh/m²/an

émission des GES comprise entre 21 et 35 kg équivalent CO2/m²/an

E

performance énergétique moyenne

consommation comprise entre 231 et 330 kWh/m²/an

émission des GES comprise entre 36 et 55 kg équivalent CO2/m²/an

F

performance énergétique faible

consommation comprise entre 331 et 450 kWh/m²/an

émission des GES comprise entre 56 et 80 kg équivalent CO2/m²/an


Il faut faire la différence entre l’énergie finale (celle que l’on consomme) et l’énergie primaire (celle qui permet la production de cette énergie). La note du DPE se base sur l’énergie primaire, donc celle qui autorise la production de l’énergie.

En résumé, si le DPE indique une note inférieure à la classe C, cela ne signifie pas toujours que le montant de la facture d’énergie sera élevé. Toutefois, en général, cela reste un bon indicateur sur la consommation de chauffage.

Audit énergétique, étude thermique, DPE : quelles sont leurs différences ?

Le diagnostic de performance énergétique ne doit pas être confondu avec l’étude thermique et l’audit énergétique. Ces deux autres documents ont d’autres fonctions.

L’étude thermique est une analyse qui intervient en amont du chantier. Dans le cadre d’une construction neuve, elle vient apporter des informations sur la consommation d’énergie du futur bâtiment. Elle fait partie des pièces obligatoires à déposer lorsque l’on demande un permis de construire.

L’audit énergétique ou bilan thermique est une étude bien plus poussée que le DPE. À l’aide d’une caméra thermique, un ingénieur thermicien vient mettre en relief tous les ponts thermiques de la maison. Puis, il réalise un plan d’action visant à améliorer l’isolation de votre logement.

Image

Faites un diagnostic rapide de votre logement gratuitement pour découvrir les travaux prioritaires réaliser dans votre logement !

📋 En résumé : 

  • Le DPE permet d’évaluer la performance énergétique d’un bien, via plusieurs classes énergétiques de A à G.
  • Si votre bien est classé A, B, C, D, il est économe en énergie. S’il est classé E, F ou pire G, il est considéré comme énergivore, voire comme une passoire thermique.
  • Le DPE est obligatoire dans le cadre de la mise en vente ou de la location d’un bien immobilier.
  • A partir du 1er juillet 2021, le DPE devient opposable. Ainsi, en cas d’erreur sur le diagnostic, le particulier pourra mener une action en justice contre le bailleur ou l’ancien propriétaire.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.