Image
renovation-salle-de-bain
Rédigé par Quel est le prix d'une rénovation de salle de bain ? - À jour le 16/08/2022

Quel est le prix d'une rénovation de salle de bain ?

Rénover sa salle de bain permet de gagner considérablement en confort et de réduire votre budget chauffage. En isolant, en changeant le chauffage et en investissant dans un bon système de ventilation, vous en ferez une pièce très agréable au quotidien. Quoi de mieux que de se laver dans une pièce saine, bien isolée et bien chauffée ? Dans cet article nous vous parlerons essentiellement des travaux de rénovation énergétique que vous pouvez réaliser dans votre salle de bain. Ceux-ci sont en effet éligibles aux aides de l'Etat, contrairement aux simples travaux d'embellissement (finitions, sols). Le prix d'une rénovation globale de la salle de bain sera d'un peu moins de 10 000 euros environ. Monexpert vous en dit plus et vous parle du prix et des aides.

🧻 Isolation de la salle de bain : quel prix ? 

L’isolation de la salle de bain est primordiale pour que vous vous y sentiez bien. En supprimant les fuites thermiques, vous perdrez moins de chaleur et ne laisserez pas le froid rentrer.

L'isolation des murs

L'isolation des murs par l'intérieur peut être réalisée en plaquant des panneaux d'isolant sur le mur ou en soufflant un isolant entre une cloison et une contre-cloison. Le prix dépendra avant tout de l'isolant choisi. Elle coûte entre 50 € et 90 € le m2. Pour vous faire une idée, vous pouvez consulter les meilleurs isolants pour les murs dans le tableau ci-dessous.

Isolant Caractéristiques Prix hors pose
Liège
  • Isolant écologique. Peu épais.
  • Bonnes performances d'isolation acoustique et thermique.
  • Propriétés de régulation de l'humidité
30 € / m²
Laine de roche
  • Issue de la montée en température d'une roche volcanique, le basalte.
  • Bonnes performances thermiques. 

5 à 20 € / m² 

Laine de verre
  • Isolant minéral issu du recyclage du verre.
  • Bonnes performances thermiques. 

3 à 20 € / m² 

Ouate de cellulose
  • Isolant écologique
  • Résistant à l’humidité et aux insectes nuisibles
  • Bon isolant acoustique
  • Bon déphasage thermique (isolation contre la chaleur)
20 € / m²
Chanvre
  • Isolant écologique
  • Résistant à l’humidité et aux insectes nuisibles
15 à 20 € / m²

Installation de fenêtres double vitrage

Les fenêtres peuvent représenter jusqu'à 15% des pertes de chaleur. Pour les ouvertures, pensez au double vitrage ! Il évitera les déperditions thermiques et vous isolera du bruit de l'extérieur pour vous sentir comme dans un cocon. Comptez entre 70 € à plus de 350 € selon la fenêtre choisie et son format.

🔥 Améliorer le système de chauffage

Le chauffage est essentiel dans une salle de bain, pour que vous vous y sentiez bien.

Le sèche-serviette

Vous pouvez opter pour un sèche-serviette qui chauffera également la pièce. Celui-ci peut être électrique ou à eau, raccordé à votre chaudière ou mixte. Le prix va dépendre de la taille de la pièce et de la puissance souhaitée. Vous pouvez trouver des modèles à moins de 100 € comme d’autres à plus de 1 500 €.

Le radiateur électrique 

Vous pouvez également installer des radiateurs électriques, comme ceux que vous avez peut-être installés dans le reste de votre habitation. Vous pouvez opter pour :

  • des panneaux rayonnants qui allient chauffage par convection et par rayonnement infrarouge ; 
  • un radiateur à inertie qui conserve la chaleur et qui la diffuse de manière homogène. 

Pour un panneau rayonnant, il faudra compter entre 90 € et 150 €. Pour un radiateur à inertie, prévoyez environ 385 €.  

Les radiateurs à eau 

Les radiateurs à eau diffusent une chaleur douce et agréable. Ils sont combinés à un système de chauffage central, comme une chaudière à gaz, une chaudière biomasse ou encore une pompe à chaleur air-eau. Comptez entre 45 € à plus de 350 € en fonction du modèle choisi. 

Le plancher chauffant

Il est possible d’opter pour un chauffage au sol, ou plancher chauffant. Il s’agit d’un système de chauffage très confortable, qui libère de la place au niveau des murs mais son installation est complexe. Il faudra en effet refaire complètement le sol et peut être le ragréer si celui-ci n'est pas parfaitement droit. Le chauffage au sol peut être électrique ou hydraulique, avec un prix moyen de 38  € à 55 € le m2 pour le premier et 70 à 115 € le m2 pour le second. 

Des systèmes de régulation de chaleur existent 

Gros point positif pour cette pièce, vous pouvez opter pour plusieurs systèmes de régulation de la chaleur. Cela peut passer par l’installation d’un thermostat programmable, qui permet d’allumer le chauffage dès que le capteur lui indique, suivant la température de la pièce ou encore l'heure de la journée. Ainsi, vous vous laverez toujours dans une salle de bains à la température confortable, finis les matins à grelotter !

Le thermostat peut en plus être connecté : ainsi vous pouvez allumer et contrôler votre chauffage à distance, via votre smartphone par exemple. Pour un thermostat, les premiers prix débutent à 10 € et peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros.

💧 Rénovation de la salle de bain : quel prix pour le chauffe-eau ? 

Pour le chauffe-eau, plusieurs éléments sont à prendre en compte, notamment vos besoins en eau chaude sanitaire (ECS) et la place dont vous disposez. Ces informations vont vous permettre de bien dimensionner votre chauffe-eau. Et si certains modèles sont plus chers à l’achat, ils peuvent vous faire réaliser des économies d’énergie.

Le chauffe-eau solaire 

Le chauffe-eau solaire individuel fonctionne grâce à des panneaux solaires thermique mis en place sur votre toiture. Il utilise l'énergie du soleil pour produire de l'eau chaude sanitaire. En moyenne, il peut couvrir entre 60 et 80% des besoins en eau chaude d'une famille de 4 personnes. Lorsque le soleil ne chauffe pas assez les capteurs thermiques, une résistance prend le relai. Ainsi, on ne manque jamais d'eau chaude. Son prix peut atteindre 6 800 €.

Le chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique peut également être installé. Il fonctionne comme un chauffe-eau classique avec lequel on aurait adjoint une pompe à chaleur. Il utilise les calories de l'air extérieur pour produire de l'eau chaude sanitaire. Son prix peut aller jusqu’à environ 2 800 € hors pose.

Le cumulus

Si vous n'avez pas la place d'installer un ballon thermodynamique ou un chauffe-eau solaire, des installations plus classiques peuvent être envisagées, comme un chauffe-eau à accumulation. Le cumulus présente un prix qui oscille entre 140 et 550 €.

💨 Une bonne ventilation 

Étant une pièce humide, la salle de bain doit bénéficier d’une bonne ventilation. Cela vous permettra de garder la pièce saine et d’éviter les moisissures ou problèmes liés à l’humidité et à la condensation, tels que de la buée sur les vitres et le miroir ou encore des joints noircis.

Vous pouvez opter pour une bonne VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), dont le rôle est d’évacuer l’air et de le renouveler. Elle peut être à simple flux ou à double flux. Le prix débute à 290 € et peut atteindre plus de 1 200 €, notamment pour une VMC hydroréglable qui s’adapte au taux d’humidité.

Un extracteur peut également être installé. Il fonctionne comme une VMC, en moins onéreux. Plusieurs types existent : intermittents, permanents ou ponctuels. Le prix d’un extracteur peut varier d’environ 20 € jusqu’à 225 €. Le type d’allumage, sa consommation ou encore son niveau sonore vont influer sur le prix.

📋 Exemple de devis pour la rénovation d'une salle de bain

Pour vous donner une idée, voici un exemple de devis pour la rénovation d'une salle de bain. Ce devis n'a pas de valeur contractuelle. Il fait office d'illustration. 

Exemple de devis de rénovation globale d'une salle de bain

Prestation  Prix en euros HT Prix en euros TTC
Rénovation
Isolation des murs avec du liège - 15 m2  900 € 949,5 €
Pose d'une fenêtre à double vitrage 200 € 211 €
Installation d'un chauffe-eau solaire 5 800 € 6 119 €
Peinture suite à la rénovation - 15 m2 750 € 791,25 €
Sous total rénovation avec TVA à 5,5% 7 650 € 8 070,75 €
Aménagement et embellissement
Installation d'un sèche serviette 100 € 120 €
Mise en place d'une baignoire 300 € 360 €
Installation d'une vasque avec évier et miroir 540 € 648 €
Sous total embellissement avec TVA à 20% 940 € 1 128 €
TOTAL TTC 17 180 9 198,75 €

💡 à noter : si vous faites appel à un artisan pour remplacer un radiateur électrique existant, alors le taux de TVA sera de 10%.

💸 Des aides financières pour rénover votre salle de bain

Si rénover une salle de bain peut faire peur question budget, notez que de nombreuses aides existent ! Attention, celles-ci ne vous permettront pas, dans la majorité des cas, d’effectuer des travaux esthétiques : pose d’un carrelage, d’une douche, baignoire ou lavabo ou encore des travaux de plomberie. Mais elles vous aideront à financer des travaux de rénovation énergétique tels que l'isolation, le chauffage ou encore la ventilation.

🔹 La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert fait partie des CEE (Certificats d’économie d’énergie). Il s’agit d’une aide financière qui permet de réaliser de nombreux travaux :

  • installation d’un système de chauffage performant (pompe à chaleur ou chaudière biomasse, par exemple);
  • l’isolation des murs et des combles ; 
  • La mise en place d'une VMC double flux, etc. 

Elle finance des travaux dans un logement construit depuis plus de 2 ans. 

💸 Votre prime énergie en toute sérénité

✅ Estimation simple et rapide de votre prime énergie
✅ Analyse gratuite de vos devis
✅ Protection juridique gratuite incluse pour 1 an

Je suis propriétaire Je suis locataire

🔹 MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov' permet de financer de nombreux travaux de rénovation énergétique, comme le chauffage ou l’isolation. Elle concerne les logements construits depuis plus de 15 ans qui servent de résidence principale. Ce dispositif est cumulable avec la Prime Énergie Monexpert citée juste au-dessus.

Découvrir les barèmes MaPrimeRénov'

🔹 L'éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

D'un montant maximal de 50 000 €, l'éco-prêt à taux zéro peut être remboursé sur 20 ans. Il s'agit d'un crédit avec un taux d'intérêt à 0%. Il agit donc comme une avance de trésorerie pour les ménages. Il concerne les résidences principales construite depuis plus de 2 ans. 

🔹 Le chèque énergie

Réservé aux ménages modestes, ce chèque permet de : 

  • régler une facture d'énergie domestique (Gaz, électricité, bois, fioul)
  • payer un artisan RGE pour réaliser des travaux dans son logement. 

Son montant est compris entre 48 € et 277 €. 

🔹 La TVA à taux réduit

Un taux de TVA réduit à 5,5% s'applique sur les travaux de rénovation énergétique ainsi que certains travaux induits (comme la peinture après l'isolation). Cela peut faire baisser le montant de votre rénovation de salle de bain.

🔹 Les aides locales

Certains collectivités donnent des subvention à la rénovation.  Renseignez-vous également auprès de vos collectivités territoriales pour savoir si elles ont mis en place des aides locales. 

💡 À noter : Faites appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour effectuer vos travaux. Ceci est obligatoire pour pouvoir bénéficier des aides (sauf la TVA à taux réduit). 

📋 En résumé :

  • La rénovation thermique d’une salle de bain peut vous apporter beaucoup de confort.
  • Plusieurs postes peuvent être travaillé : le chauffage, l’isolation, la ventilation.
  • Une rénovation complète peut représenter un certain budget mais des aides existent pour les particuliers.
Image
question-prime-energie

❓ Questions fréquentes

Les travaux d'embellissement sont-ils éligibles aux aides ?

Non les travaux d'embellissement ne permettent pas de profiter des aides à la rénovation énergétique. Toutefois, les travaux de peinture ou de revêtement des sols induits par une rénovation peuvent disposer d'un taux de TVA réduit à 5,5% ou de l'éco-PTZ. 

Oui, il existe des aides pour les seniors ou pour les personnes en situation de handicap. Elles permettent d'adapter le logement pour favoriser l'autonomie des personnes à mobilité réduite. Vous pouvez les demander pour rénover la salle de bain et l'ajuster à votre situation personnelle en mettant en place des WC surélevés, une barre de maintien dans la douche, une porte pour la baignoire, etc. 

Cela dépend des travaux à mener. Pour la plomberie, le chauffage et la production d'eau chaude et la mise en place de la VMC, vous pouvez vous tourner vers un plombier chauffagiste. Afin de refaire l'isolation, il faudra faire appel à un étanchéiste (ou étancheur) ou un plâtrier-plaquiste. 

Avez-vous trouvé votre réponse ?