Image
isolant-mince-multicouche
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 23/11/2021

Isolant minces multicouches : sont-ils vraiment performants ?

Parmi tous les isolants présents sur le marché, l’un d’entre eux fait débat : l’isolant mince multicouches. Connu sous différents noms, ce matériau peut, selon certains, être utilisé seul en isolation alors que d’autres préconisent de l’utiliser uniquement en complément. Pourtant, cet isolant présent de nombreux avantages. Il pourrait totalement vous convenir si vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation énergétique, par exemple. Monexpert vous propose d’en apprendre plus sur l’isolant mince multicouches.

🤔 Qu’est-ce que l’isolant mince multicouches ? 

L’isolant mince multicouches est un matériau qui peut être utilisé pour l’isolation thermique des murs, du sol, de la toiture ou encore des combles. Il peut également porter le nom d’isolant mince, de produit mince réfléchissant (PMR) ou d’isolant thermo-réflectif. Cet isolant est souvent présenté en rouleaux, composés de plusieurs couches d’aluminium assemblées entre elles.  

Certains comprennent des couches d’autres matériaux isolants comme de la laine animale ou végétale, du feutre, de la mousse… C’est le nombre de ces couches qui va avoir un impact sur les performances thermiques de votre isolation.

💡 À noter :

Pour certains, l’isolant mince multicouches ne peut être utilisé qu’en complément d’isolation. Deux avis s’opposent :  

  • celui de l'organisme britannique BM TRADA Certification (dont les avis sont reconnus en France) qui certifiait en 2011 que 3,4 cm d’isolant mince multicouches équivalait à 20 cm de laine de verre ; 
  • celui de l’ADEME, l’Agence de la transition écologique, qui s’appuie sur plusieurs études et qui considère que 2 cm d'épaisseur d’un isolant mince équivalent à 6 cm d’isolant classique, soit, insuffisant pour répondre aux exigences réglementaires. 

Quelles performances pour ce matériau ?  

Cet isolant fonctionne grâce au réfléchissement du rayonnement thermique, d’où son nom d’isolant réflecteur, et limite ainsi les échanges. La résistance thermique des isolants minces multicouche varie de 0,1 à 1 m²/K/W, soit une résistance relativement faible. Il gagne en intérêt s’il est associé à un autre isolant.

Attention : il est conseillé de poser correctement ce produit, pour s’assurer d’avoir les meilleurs résultats possibles.  

Concernant l’isolation phonique ou acoustique, ses performances sont, là aussi, relativement faibles. Ce matériau aurait même des performances 5 à 20 fois plus faibles que les isolants classiques. 

Avantages et inconvénients de l’isolant mince multicouches  

Sur le papier, l’isolant mince multicouches présente de nombreux avantages. Mais ces derniers pourraient ne pas convenir à votre projet d’isolation. Certains de ces défauts pourraient même totalement vous rebuter. 

✅ Quels avantages pour ce matériau ?

En effet, cet isolant thermique possède plusieurs avantages. Parmi eux : 

  • Il s’agit d’un isolant mince. Cela veut dire que vous perdrez moins de place et donc que vous gagnerez en surface habitable grâce à cet isolant. 
     
  • Facile à installer. Cet isolant est léger, souple et facile à manier. Pas de grosse main-d’œuvre nécessaire, vous pouvez même vous en charger seul avec un cutter et de quoi l’agrafer correctement. Il peut ainsi être utilisé pour les surfaces qui sont difficilement isolables. Attention tout de même à le poser correctement, pour être sûr de son efficacité 
     
  • Ce matériau est résistant : au feu, à l’humidité et aux rongeurs. Il n’est donc pas fragile et, en plus, n’est pas toxique, ne représente pas de danger pour la santé. Cet isolant résiste, en plus, à la vapeur d’eau. 
     
  • Un dernier avantage, qui peut être un inconvénient : son utilisation en tant que complément d’isolation. Super si vous souhaitez faire des travaux de rénovation énergétique facilement. 

⛔ Les inconvénients  

L’isolant mince multicouches présente également quelques défauts : 

  • Comme indiqué juste au-dessus, ce matériau peut être utilisé en complément d’isolation, car ses performances thermiques ne sont pas optimales. Parfait pour isoler la porte de garage ou encore à placer sous du carrelage. Mais ses performances ne sont pas assez importantes pour garantir une bonne isolation de toute votre maison.  
     
  • Comme expliqué plus haut, ses performances en matière d’isolation phonique sont également très limitées.  
     
  • Il s’agit également d’un matériau qui peut se dégrader avec le temps, notamment à cause de l’accumulation de poussière. En effet, cette dernière a un impact sur son pouvoir thermo-réfléchissant, soit un impact sur tout son fonctionnement.  

💰 Quel prix pour un isolant mince multicouches ?

L’isolant mince multicouches n’est pas vendu à un prix très élevé. Il faudra, en moyenne, compter entre 5 et 30 € le m². Ce prix ne comprend pas la pose, si vous souhaitez faire appel à un professionnel. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des différents fournisseurs et à faire des devis auprès de différents professionnels pour la pose.  

💡 À noter :

le prix au m² de cet isolant est proche de celui d’autres matériaux, comme la traditionnelle laine de verre, par exemple (entre 3 et 15 € le m2). Or, ce dernier a un pouvoir d’isolation bien plus important. Attention donc à faire le bon choix ! 

😰 Pas d’aides financières pour cet isolant 

Vous pouvez, bien évidemment, faire appel à un professionnel RGE pour effectuer vos travaux. Néanmoins, cela ne vous garantira pas un accès aux aides financières proposées par l’État, dans le cadre d’une rénovation énergétique.  

En effet, MaPrimeRénov’ ou encore les dispositifs CEE (certificats d’économie d’énergie) comme la Prime Énergie Monexpert ne pourront vous être versées. Les isolants minces multicouches ne respectent pas les exigences prévues par la RT 2012, la réglementation thermique lorsqu’ils sont utilisés seuls. 

📋 En résumé : 

  • Les isolants minces multicouches sont un matériau utilisé en isolation. Comme son nom l’indique il n’est pas épais et constitué de plusieurs couches d’aluminium auxquelles peuvent s’ajouter d’autres matériaux. 
  • Cet isolant présente de nombreux avantages. Il est notamment facile à installer et peu onéreux. Mais attention, il est recommandé de l’utiliser en complément d’isolation, tant sa résistance thermique est faible. Il s’agit également d’un isolant phonique assez médiocre. 
  • Son prix n’est pas très élevé, mais l’isolant mince multicouche ne peut pas permettre de bénéficier d’aides financières comme MaPrimeRénov’ ou la Prime Énergie Monexpert. En effet, ce matériau ne respecte pas les exigences de la RT 2012.  
Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Monexpert. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.