Image
Rédigé par Comment isoler un mur intérieur humide ? - À jour le 18/04/2023

Comment isoler un mur intérieur humide ?

Vos murs sont humides et vous avez froid chez vous ? C'est un problème courant dans les logements anciens. Avant que l'humidité n'endommage la maison, il est important de réagir. Monexpert vous explique comment isoler un mur humide.

Isolation d'un mur humide : les 4 étapes à suivre

Un mur humide s'accompagne souvent de formation de condensation et de moisissure. Un trop fort taux d'humidité dans le logement peut s'avérer nocif pour la santé des occupants mais aussi pour la solidité de la charpente. L'humidité est généralement due à une mauvaise étanchéité à l'air de la maison et/ou d'une mauvaise ventilation. Voici les étapes à respecter pour remédier au problème.

1. Réaliser un diagnostic humidité

Avant de s'attacher à isoler le mur, il convient de voir d'où provient l'humidité. En effet, le traitement à y apporter ne sera pas le même en cas d'infiltration d'eau, de remontées capillaires ou simplement du fait d'une mauvaise ventilation.

Pour ce faire, il convient de faire appel à un professionnel afin qu'il puisse diagnostiquer la cause du trop plein d'humidité. Il vous expliquera ensuite comment s'en débarrasser.

2. Assainir le mur

Ensuite, si le mur a été endommagé par l'humidité, il faut procéder à un traitement spécifique. Pour cela, l'artisan va injecter au sein de la paroi un produit hydrofuge à base de silicone, la plupart du temps. Cela empêche l'eau de s'infiltrer dans le mur. 

Une fois ce traitement en profondeur réalisé, pensez à lessiver le mur avec du vinaigre blanc et de l'eau pour éliminer les moisissures.

3. Procéder à l'isolation du mur

Une fois que les parois sont saines, il est possible de procéder à l'isolation de votre mur. Pour cela 2 options s'offrent à vous : 

  1. Une isolation par plaquage. Un isolant est directement placé sur le mur puis masqué par un revêtement (enduit, peinture, papier peint, etc.) ;
  2. Une isolation par soufflage. Le professionnel souffle un isolant entre la paroi d'origine et une contre-ossature.

La deuxième option est souvent plus efficace. Toutefois, elle s'accompagne d'une perte d'espace plus importante. Elle ne convient donc pas aux petits logements.

4. Installer un dispositif de ventilation

Enfin, pour limiter la formation d'humidité, outre l'isolation des murs, il est nécessaire d'installer un dispositif de ventilation. Le plus efficace reste la ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux. Elle vient extraire l'air intérieur pour le remplacer par un air neuf. Munie d'un échangeur thermique, elle utilise les calories de l'air vicié pour chauffer l'air entrant et empêcher ainsi toute perte de chaleur.

Comment isoler un mur en pierre humide ?

Les murs en pierre, très présents dans les maisons en Bretagne ou dans le nord de la France, sont très sujets à l'humidité. Pour bien les isoler, il faut d'abord résoudre le problème d'humidité en injectant un produit hydrofuge dans la paroi.

Ensuite, il convient de procéder à une isolation par soufflage avec une contre-ossature. En laissant une lame d'air de quelques centimètres, une ventilation naturelle est assurée. Afin de former une barrière contre l'humidité, vous pouvez installer une membrane frein vapeur ou un pare-vapeur entre l'isolant et le placo.

Quel isolant choisir dans une pièce humide ?

Lorsque l'on veut procéder à l'isolation d'un mur humide, il est important de prêter une grande attention au choix de l'isolant. Certains sont assortis de propriétés de régulation de l'humidité et se prêtent donc bien à vos travaux. Voici les isolants les plus appropriés.

Le liège

Isolant naturel, le liège va naturellement réguler l'humidité d'une pièce. Il présente d'excellentes performances thermiques et acoustiques. Ainsi, il peut vous aider à réduire la facture de chauffage et à gagner en tranquillité.

Les fibres de coco

Perméables à la vapeur d'eau, les fibres de coco sont une bonne option pour les ménages qui souhaitent bénéficier d'une isolation naturelle. Disposant d'un temps de déphasage thermique de 8 heures environ, elles permettent aussi d'isoler la maison contre la chaleur.

Le chanvre

Isolant biosourcé, la laine de chanvre existe sous forme de vrac ou en panneaux à poser contre le mur. Imputrescible, elle est extrêmement résistante à l'humidité.

La terre cuite

La terre cuite est un isolant minéral. Elle offre une bonne alternative aux isolants minéraux classiques, comme la laine de verre ou la laine de roche. Imperméable à l'humidité, elle est résistante aux rongeurs. Avec un déphasage thermique de 12 heures, elle offre aussi un formidable degré de protection contre la chaleur et permet de maintenir la maison au frais par temps de canicule.

Quelles aides pour isoler un mur humide ?

L'isolation d'un mur peut vite grimper en termes de budget. Afin de faire baisser le montant des travaux d’isolation des murs, vous pouvez vous tourner vers des aides à la rénovation énergétique comme MaPrimeRénov’ ou la Prime Énergie Monexpert. Monexpert vous présente les principaux programmes d'aides pour les particuliers.

La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert, mise en place dans le cadre des CEE (Certificats d'économies d'énergie) permet de prendre en charge des travaux dans un logement construit depuis plus de 2 ans. Il peut s'agir d'une résidence principale ou secondaire.

Son montant dépend de :

  • votre revenu fiscal de référence ;
  • des travaux engagés.

Elle peut aller jusqu'à 8 € par m² pour l'isolation des murs. 

MaPrimeRénov'

Cumulable avec la Prime Énergie Monexpert, MaPrimeRénov' finance des travaux dans un logement principal de plus de 15 ans. Elle est ouverte à tous les ménages. Son montant dépend de vos revenus. Pour l'isolation des murs, il peut monter jusqu'à 75 € par m²

Seul Monexpert vous propose :

⭐ une vérification de votre devis de travaux d'isolation avant engagement des travaux
⭐ une protection juridique gratuite
⭐ un versement de la prime en 5 à 10 jours seulement

Je demande ma prime

L’éco-prêt à taux zéro

L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est une avance de trésorerie pour les ménages. Emprunt bancaire avec un taux à 0 %, il peut aller jusqu'à 50 000 €, remboursables sur 20 ans. Ouvert à tous les ménages, il est possible de le demander dans une banque partenaire de l'État.

MaPrimeRénov' Sérénité

Autre aide de l'Agence nationale de l'habitat (Anah), MaPrimeRénov' Sérénité est destinées aux ménages modestes. Elle finance des opérations de rénovation globale selon les modalités suivantes :

  • jusqu'à 50 % du montant des travaux, plafonné à 17 500 € HT pour les foyers très modestes (barème équivalent à MaPrimeRénov' Bleu)
  • jusqu'à 35 % du total du chantier, dans la limite de 12 250 € HT pour les foyers modestes (MaPrimeRénov' Jaune)

Afin d'en bénéficier, les travaux doivent induire une amélioration de la performance énergétique du logement d'au moins 35 %. Pour le demander, il faut désormais se faire accompagner par Mon Accompagnateur Rénov'.

Le chèque énergie

Le chèque énergie concerne les ménages modestes. Envoyée par courrier au printemps, cette aide sert à payer des factures d'énergie pour la maison (fioul, électricité, gaz, etc.). Toutefois, elle peut aussi servir à régler des travaux de rénovation thermique et d'isolation menés par un artisan RGE. Son montant est compris entre 48 et 277 €.

La TVA à 5,5%

Sur les travaux d'isolation des murs, les ménages bénéficient d’une TVA à taux réduit 5,5 %. Ce taux concerne la main d'œuvre et l'achat de l'isolant.

En résumé, pour isoler un mur humide, il faut :

  • Réaliser un diagnostic d'humidité pour déterminer la source de l'humidité dans le mur. Faire appel à un professionnel pour le diagnostic et les solutions à mettre en place.
  • Assainir le mur en injectant un produit hydrofuge et en lessivant le mur pour éliminer les moisissures.
  • Isoler le mur en choisissant entre une isolation par plaquage ou une isolation par soufflage. L'isolation par soufflage est souvent plus efficace, mais elle nécessite plus d'espace.
  • Installer un dispositif de ventilation tel qu'une VMC double flux pour limiter la formation d'humidité.
  • Choisir un isolant adapté, comme le liège, les fibres de coco, le chanvre ou la terre cuite, pour réguler l'humidité dans la pièce.

Vous pouvez bénéficier d'aides à la rénovation pour réduire le montant du chantier.

Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

Comment isoler un mur humide dans une chambre ?

Pour isoler un mur humide dans une chambre, il est nécessaire de procéder à un traitement d'assainissement de la paroi. Ensuite, vous pouvez poser un isolant contre le mur. Pour une isolation écologique, optez pour un matériau biosourcé, comme le liège ou le chanvre.

Cela dépend de l'isolant choisi. Si vous optez pour du liège, en fonction du degré d'humidité de la maison, vous devez disposer d'une épaisseur comprise entre 20 et 100 mm.

Les vitrages simples sont de véritables ponts thermiques. Pour lutter contre l'humidité sur les fenêtres, le mieux reste d'opter pour du double vitrage.

Avez-vous trouvé votre réponse ?