Image
Aides : rénovation énergétique
Rédigé par Juliette S. - À jour le 19/08/2020

Quelles sont les aides pour la rénovation énergétique ?

Vous souhaitez réduire votre facture de chauffage en installant un système de chauffage plus performant ou en améliorant l’isolation de votre habitation ? Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides à la rénovation énergétique vous permettant de financer tout ou partie de vos travaux. Découvrez quelles sont ces aides et comment en bénéficier.

Aides à la rénovation énergétique, pour quels types de travaux ?

Avant d’entrer dans le détail des aides à la rénovation thermique, il convient de faire le point sur les travaux que vous pouvez entamer. Pour être éligible à la Prime Énergie Monexpert et aux autres aides, vos travaux de rénovation énergétique doivent permettre d’améliorer l’efficacité énergétique de votre habitation. Ils doivent donc concerner l’un des domaines suivants.

L’isolation, pour limiter les déperditions d’énergie

L’isolation concerne l’enveloppe de votre maison. Renforcer l’isolation permet de limiter les déperditions d’énergie. Ces pertes de chaleur sont plus fréquentes qu’on ne le croit. Elles pèsent sur vos factures de chauffage. Le mieux étant donc de pouvoir isoler :  

  • Les combles. Selon l’Ademe, entre 25 et 30% des gaspillages énergétiques passent par la toiture. 
  • Les murs, qui représentent 20 à 25% des fuites de chaleur ;
  • Les planchers bas, qui constituent 7 à 10% des pertes d’énergie ; 
  • Les fenêtres et menuiseries, qui peuvent représenter 10 à 15% des déperditions d’énergie. 

En général, on considère que les travaux d’isolation sont les premiers à mener. Une fois complète, il est possible de bien dimensionner les besoins en chauffage. On peut donc trouver le dispositif le plus adapté.

Le chauffage, pour un dispositif plus performant

Un dispositif de chauffage vieillissant aura tendance à surconsommer. Pour faire diminuer sa facture de chauffage, il est possible de le remplacer. Ainsi, on peut changer sa vieille chaudière fioul ou gaz  ou son ballon d’eau chaude par :  

L’achat d’un dispositif de chauffage est souvent cher. Le recours aux aides à la rénovation thermique permet de disposer d’un nouveau système moins énergivore à petit prix. 

Bon à savoir

Votre nouvel équipement de chauffage doit répondre à plusieurs critères techniques pour être éligible aux aides. Par exemple un certain niveau de performance est attendu (label « Flamme Verte » pour un équipement de chauffage au bois, par exemple) et l’installation doit obligatoirement être réalisée par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Le contrôle et la régulation de votre système de chauffage 

Une fois le chauffage installé, il est nécessaire de pouvoir le piloter. En effet, c’est à cette condition que vous pourrez optimiser vos consommations de chauffage. Cela passe par la :  

Ces systèmes sont très faciles à mettre en place et peuvent engager jusqu’à 15% d’économies d’énergie selon l’Ademe.

La ventilation, pour un intérieur sain

La ventilation d’un logement n’est pas à négliger. Elle vise à renouveler la qualité de l’air d’une maison ou d’un appartement. Ce faisant, on évite la formation d’humidité responsable de la prolifération de champignons et provoquant des maladies respiratoires. 

Pour limiter la pollution intérieure, il convient d’installer un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC simple flux, double flux ou hybride). Ces dispositifs peuvent être éligibles aux aides à la rénovation thermique.

8 aides à la rénovation énergétique  

Améliorer l’isolation de sa maison, choisir un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude à énergie renouvelable, c’est aller dans le sens de la transition énergétique. C’est pour cette raison que différentes aides financières peuvent vous être accordées pour financer vos travaux.

1. La Prime Énergie Monexpert

La prime énergie est une aide issue du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Pour aider tous les Français à réduire leur consommation d’énergie et leur facture de chauffage, l'Etat incite les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburant à financer des travaux de rénovation thermique chez des particuliers, mais aussi dans les locaux des entreprises.

Accessible à tous, elle est versée après la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique. Son montant dépend de certains critères relatifs à la situation géographique de votre logement, aux travaux effectués ainsi qu’à votre niveau de ressources.

Bon à savoir :

En fonction de votre revenu fiscal de référence, vous pouvez bénéficier d’une prime énergie bonifiée (offre Coup de pouce). Pour savoir à combien s’élève le montant de la Prime Énergie Monexpert et son bonus, pensez à faire une simulation.

Je simule ma prime avec Monexpert

2. MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est née de la fusion des deux aides majeures pour les travaux de rénovation énergétique :

  • Le Crédit d'impôt pour la Transition Energétique (CITE) ; 
  • L’aide « Habiter mieux agilité » de l’Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat (ANAH).

Lancée en janvier 2020, cette nouvelle prime est versée par l’ANAH. Elle s’adressait d’abord aux ménages modestes avant de bénéficier d’une généralisation en octobre 2020. Tous les foyers peuvent y prétendre. Son montant dépend de votre revenu fiscal de référence, comme le montre le tableau ci-dessous.

Plafonds de ressources île-de-France
 

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 20 593 € < 25 068 € < 38 184 € > 38 184 €
2 < 30 225 € < 36 792 € < 56 130 € > 56 130 €
3 < 36 297 € < 44 188 € < 67 585 € > 67 585 €
4 < 42 381 € < 51 597 € < 79 041 € > 79 041 €
5 < 48 488 € < 59 026 € < 90 496 € > 90 496 €
Par personne 
supplémentaire
+ 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

 

 

Plafonds de ressources pour les autres régions
 

Nombre de personnes
composant le foyer
Revenus 
très modestes
Revenus 
modestes
Revenus 
standards

Revenus 
élevés
 
1 < 14 879 € < 19 074 € < 29 148 € > 29 148 €
2 < 21 760 € < 27 896 € < 42 848 € > 42 848 €
3 < 26 170 € < 33 547 € < 51 592 € > 51 592 €
4 < 30 572 € < 39 192 € < 60 336 € > 60 336 €
5 < 34 993 € < 44 860 € < 69 081 € > 69 081 €
Par personne 
supplémentaire
+ 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €


Chaque catégorie de ménages obtient un certain montant déterminé par les travaux engagés. En effet, le montant ne sera pas le même pour l’isolation de la toiture que pour l’installation d’une chaudière à bois. Les barèmes sont définis par l’ANAH. Il est possible de demander plusieurs MaPrimeRenov’ pour un chantier spécifique. Cela étant, le montant total des primes ne peut excéder 20 000 euros sur 5 ans

Bon à savoir : 

MaPrimeRenov’ est cumulable avec la Prime Énergie MonExpert. En demandant les deux, vous pouvez réaliser des travaux avec un reste à charge très faible. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos équipes au 0 800 946 565.

 

3. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) vous permet de bénéficier d’un abattement sur vos impôts. Pour les ménages modestes, il a été remplacé en janvier 2020 par MaPrimeRenov’. Pour les ménages intermédiaires, il sera définitivement supprimé en 2021. 

4. Habiter Mieux Sérénité

Sous conditions de ressources, les aides de l’Anah vous permettent de financer des travaux d’isolation, l’installation d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude à énergie renouvelable, etc. 

Le dispositif « Habiter Mieux Sérénité » permet de prendre en charge des travaux à hauteur de 10.000 € maximum. Il est destiné uniquement aux ménages modestes et très modestes. Déterminé par l’Anah, le plafond de revenu conditionnant l’éligibilité est le même que ceux de MaPrimeRenov’ Bleu et Jaune. Cette aide n’est pas cumulable avec les Primes CEE et MaPrimeRenov’. En revanche, on peut tout à fait la compléter avec l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5% et le chèque énergie. 

5. L’éco-prêt à taux zéro

Dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique, l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) vous permet d’emprunter jusqu’à 30 000 € sans avoir à payer d’intérêts. Ces derniers sont effet directement pris en charge par l’État. Vous pouvez la demander directement auprès d’une banque ayant signé une convention avec les autorités publiques. Le remboursement pourra s’effectuer sur 15 ans. 

Ce dispositif est cumulable avec MaPrimeRenov’, « Habiter Mieux Sérénité » et la Prime Énergie MonExpert.

6. La TVA à taux réduit

L’intervention d’un professionnel RGE, qualifié pour les travaux d’efficacité énergétique, vous permet de bénéficier d’un taux de TVA à 5,5 % sur le matériel et la pose de votre équipement. Ce taux de TVA réduit est appliqué par votre artisan directement lors de la facturation. Il s’agit donc d’une aide dont vous pouvez bénéficier immédiatement lors de vos travaux.

7. Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide destinée à financer les factures d’énergie ou les dépenses liées à la rénovation énergétique des foyers les plus modestes. Il remplace les tarifs sociaux de l’énergie depuis 2018. Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour recevoir le chèque énergie. Il est attribué sous conditions de ressources, c’est-à-dire en fonction de votre déclaration de revenus. Son montant oscille entre 48 € et 277 €.

8. Les subventions locales

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune, votre département ou même votre région. Certaines aides locales peuvent être vous être octroyées dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. On peut par exemple penser à l’aide Eco-logis fournie par le département de l’Essonne ou encore le chèque éco-logement de la Région Occitanie.

Image
logo monexpert

Monexpert est un service d'accompagnement alliant expertise et accompagnement personnalisé. Réalisez une simulation pour obtenir en quelques clics une estimation de votre prime.

Pour aller plus loin, vous pouvez également découvrir ces sujets :

Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.