Image
Conception de profilés pvc pour fenêtre
Rédigé par Juliette S. - À jour le 13/07/2021

Double vitrage : prix moyen, obligation & fonctionnement

Assurant confort thermique et isolation phonique, le double vitrage présente des avantages non-négligeables pour un ménage. Combien coûte l’achat et la pose d’un double vitrage ? Est-il obligatoire ? Comment fonctionne cette technologie ? Monexpert fait le point.

Comment bien calculer le prix des fenêtres à double vitrage

Il est difficile de donner un prix pour une fenêtre double vitrage car il existe beaucoup de possibilités. En moyenne, on estime qu’une fenêtre à double vitrage coûte entre 70 € et 350 € le m2.

Toutefois, les coûts liés à la main-d'œuvre diffèrent selon beaucoup de critères :

  • selon si le bâtiment est neuf ou en rénovation.
  • les fabricants choisis : attention à bien faire appel à des fabricants qui respectent les exigences réglementaires thermiques du bâtiment.
  • les artisans choisis pour la réalisation des travaux : attention à bien faire appel à des artisans « reconnus garants de l’environnement » (RGE).
  • les matériaux : le PVC est le moins cher, tandis que l’alu est plus onéreux, ainsi que le bois, notamment à cause de son entretien.
  • le type de gaz utilisé entre les vitrages : l’argon est le moins cher, donc le plus utilisé. Le coût du krypton est supérieur à celui de l'argon. Le xénon est le plus noble, donc plus onéreux.
  • la difficulté de pose.
  • le nombre de fenêtres à remplacer.
  • le type de fenêtre : standard ou sur mesure, la forme.
  • le système d’ouverture des fenêtres.

Il faut relativiser le coût du double vitrage par rapport au gain en termes d’économies d’énergie (dû à des dépenses moindres en chauffage et climatisation), du confort généré et de l’augmentation de la valeur immobilière de votre logement. Si votre bien est moins énergivore que d’autres biens similaires dans le voisinage, il sera plus facile à louer ou vendre.

Les fenêtres à double vitrage : une obligation ?

Le double vitrage fait partie des exigences réglementaires thermiques concernant la performance énergétique d’un bâtiment. Ces exigences visent à améliorer la performance énergétique d’un bâtiment dans son ensemble, via la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Ces exigences sont contenues dans la RE 2020 ou Réglementation Environnementale 2020 qui a pour objectif de réduire la consommation énergétique des bâtiments neufs. Elle sera appliquée dès le 1er janvier 2022. Ainsi, ces derniers auront l'obligation d'être équipés en matériaux d’isolation performants, comme les fenêtres PVC ou le double vitrage.

En revanche, la pose de double-vitrage n’est pas obligatoire dans l’ancien mais fortement conseillée.

Pourquoi installer du double vitrage ?

La pose de fenêtres double vitrage offre plusieurs avantages :

  • elle est économique et écologique car elle permet de faire des économies en chauffage et climatisation.
  • elle élimine les phénomènes de condensation et de sensation de froid car l’espace entre les deux vitres permet de maintenir la température intérieure d’une pièce sans que celle-ci soit altérée par la température extérieure
  • elle améliore le confort acoustique.
  • elle permet de retarder une éventuelle effraction, il est également possible de doter un double vitrage d’une lame spéciale antieffraction afin de renforcer la sécurité d’une fenêtre.

La fenêtre à double vitrage apparaît donc comme un outil essentiel de l’isolation thermique et de l’isolation phonique de votre logement.

Double vitrage : les différents types de vitrage et de fenêtres

🔹Le double vitrage classique

Le double vitrage classique est constitué de deux verres emprisonnant une lame d’air. Plus performant que le simple vitrage, il réduit l’effet de paroi froide tout en limitant la condensation et les déperditions thermiques à travers les fenêtres.

🔹Le double vitrage à isolation renforcée

Le double vitrage à isolation renforcée (VIR) reprend le même principe que le double vitrage classique, à cela près que la lame entre les deux vitrages est remplie de gaz argon. D’autre part, une fine couche transparente, généralement à base d’argent, est déposée sur une face de l’un des deux verres. Son pouvoir isolant est supérieur à celui d’un double vitrage ordinaire, et encore plus à celui d’un simple vitrage.

🔹Le triple vitrage

Il existe également le triple vitrage qui est constitué de trois verres emprisonnant deux lames de gaz argon ou de gaz krypton ou de gaz xénon entre les lames, et disposant de deux couches sur le côté interne des lames d’air. Le triple vitrage pèse cependant plus lourd, il ne peut donc pas être installé sur tous les cadres de fenêtre.

Il s’avère surtout indispensable dans des régions très froides, ou dans le cas de fenêtres exposées plein nord. Le triple vitrage ne peut être installé que si le bâtiment est parfaitement isolé.

🔹Les différents modèles d’ouverture

Il existe plusieurs types d'ouverture, les fenêtres les plus classiques s'ouvrant vers l'intérieur (ouverture dite à la française). Il existe aussi des ouvertures vers l'extérieur (dites à l'anglaise), vers l'extérieur sur un axe vertical haut (dites à l'italienne), mais aussi des fenêtres fixes sans ouverture.

Voici les différents modèles :

  • modèles oscillo-battants : s'ouvrent vers l’intérieur. C’est souvent le cas des velux
  • fenêtres à soufflet : s'ouvrent uniquement (et pas complètement) sur un axe horizontal vers l'intérieur
  • fenêtres basculantes : s'ouvrent en bas vers l'extérieur et en haut vers l'intérieur
  • fenêtres coulissantes : vantail mobile glissant sur l'autre. Si la partie coulissante rentre dans le mur, on parle alors de fenêtre à galandage

Comment choisir des fenêtres à double vitrage performantes

Pour évaluer la performance de fenêtres à double vitrage, il faut se référer à son coefficient de transmission thermique :

  • celui de la vitre (Ug) : il permet de juger la capacité de la vitre à véhiculer la chaleur, donc de sa capacité à conserver la température intérieure de la pièce
  • celui de la fenêtre (Uw) : il permet de juger la capacité de la fenêtre entière à véhiculer la chaleur, donc sa capacité à conserver la température intérieure de la pièce

Plus le coefficient est bas, plus il indique une bonne performance thermique, donc une bonne isolation de la pièce, qui se traduit par des économies d’énergie.

Les doubles vitrages sont définis la plupart du temps sur les catalogues des fabricants par trois chiffres :

  • le premier et le dernier chiffre indiquant l’épaisseur du verre
  • le chiffre du milieu indiquant l’épaisseur de la couche d’air emprisonné

Il existe pour la vitre extérieure différents filtres :

  • les filtres UV et infrarouge qui renvoient la chaleur du soleil en été
  • les filtres dits autonettoyants, qui par action des UV solaires dégradent les saletés, qui sont ensuite éliminées par la pluie

Les filtres présentent cependant l’inconvénient de perdre légèrement en luminosité.

Les labels de fenêtres

Afin de choisir les bonnes fenêtres à double vitrage, il faut prendre en compte tous les critères précédents, ainsi que les dimensions et tous les détails techniques liés aux travaux.
Pour faire le bon choix, il est conseillé de recourir à un fabricant qui possède un label ou une norme de certification de menuiserie à double vitrage tels que :

  • label Origine France garantie : créé en 2010 par l’association Pro France, c’est le seul label qui certifie l’origine française d’un produit, assurant ainsi aux consommateurs la traçabilité du produit par une indication de provenance claire
  • étiquette environnement : étiquette indiquant une classification de la qualité de l’air intérieur sur une échelle allant de A+ à C
  • classement AEV (Air Eau Vent) : atteste du niveau d'étanchéité de la menuiserie à l’air, à l'eau et au vent
  • indicateur CE : indicateur principal de conformité d'un produit aux législations de l'Union Européenne en matière de sécurité, d'hygiène et de protection de l'environnement
  • certification Cekal : certifie la qualité des vitrages isolants, feuilletés et trempés fournis par les fabricants titulaires d'un certificat
  • label Acotherm : délivré par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB, une communauté de scientifiques et de techniciens), il permet de classer les menuiseries des fenêtres les unes avec les autres en fonction de leurs performances phoniques et thermiques
  • NF (norme Française) : également décernée par le CSTB, elle atteste de la conformité aux normes françaises par le contrôle et la certification de la qualité de fabrication, ainsi que du niveau de résistance et d'étanchéité de la menuiserie. Elle est le gage d'une sécurité maximale
  • certification Qualimarine : conçue pour garantir la qualité supérieure des pièces en aluminium laquées
  • label Qualanod : atteste, par certification, de la qualité des produits en aluminium anodisé

Le choix du matériau impacte le degré d’isolation

Il existe plusieurs matériaux différents pour réaliser le remplacement de fenêtres classiques par du double vitrage, qui ont chacun leurs avantages et inconvénients :

  • le bois : bonne performance thermique ; mais nécessite un entretien régulier car son étanchéité n’est pas parfaite, de par sa sensibilité à l’humidité.
  • le PVC (matière plastique appelée chlorure de polyvinyle) : est économique, solide et résistant, et ne demande presque aucun entretien ; mais ne propose pas un large choix de coloris.
  • l’aluminium : inaltérable et proposé dans beaucoup de coloris ; ne demande que peu d’entretien s’il est laqué au four.
  • les fenêtres mixtes mélangeant bois et aluminium ou PVC : il s’agit du haut de gamme en termes de double vitrage, avec l’intérieur en bois et l’extérieur en aluminium ou PVC.

Les aides proposées par l’État pour la pose de fenêtres double vitrage

Malgré tous leurs avantages économiques et écologiques, les ménages peuvent être parfois réticents à isoler leurs fenêtres car le coût peut être élevé. Pour encourager les ménages à réaliser ces travaux de remplacement des fenêtres par du double vitrage, l’Etat a mis en place différents moyens d’accompagnement et aides financières.

🔹MaPrimeRénov'

Depuis 2020, MaPrimeRénov’ remplace le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Elle a été ouverte en octobre 2020 à tous les ménages, ainsi qu’aux copropriétés et aux propriétaires bailleurs.

Elle permet de prendre en charge des travaux sur une résidence principale construite depuis au moins 2 ans. Son montant varie en fonction de :

  • vos revenus
  • votre lieu de résidence
  • des travaux engagés

Le barème de MaPrimeRénov’ est établi par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) selon un code couleur.

Plafonds de ressources île-de-France

Nombre de personnes
composant le foyer

Revenus 
très modestes

Revenus 
modestes

Revenus 
standards


Revenus 
élevés
 
1 < 20 593 € < 25 068 € < 38 184 € > 38 184 €
2 < 30 225 € < 36 792 € < 56 130 € > 56 130 €
3 < 36 297 € < 44 188 € < 67 585 € > 67 585 €
4 < 42 381 € < 51 597 € < 79 041 € > 79 041 €
5 < 48 488 € < 59 026 € < 90 496 € > 90 496 €
Par personne 
supplémentaire
+ 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €

Plafonds de ressources pour les autres régions

Nombre de personnes
composant le foyer

Revenus 
très modestes

Revenus 
modestes

Revenus 
standards


Revenus 
élevés
 
1 < 14 879 € < 19 074 € < 29 148 € > 29 148 €
2 < 21 760 € < 27 896 € < 42 848 € > 42 848 €
3 < 26 170 € < 33 547 € < 51 592 € > 51 592 €
4 < 30 572 € < 39 192 € < 60 336 € > 60 336 €
5 < 34 993 € < 44 860 € < 69 081 € > 69 081 €
Par personne 
supplémentaire
+ 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €

Pour vous faire une idée du montant des primes à l’isolation à laquelle vous pouvez prétendre, voici des tableaux de simulation de Prime Énergie cumulée avec MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov' Bleu cumulée avec la Prime Énergie

Travaux d'isolation MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Isolation des murs par l'extérieur 75 €/m² 42 €/m² 117 €/m²
Isolation des murs par l'intérieur 25 €/m² 42 €/m² 67 €/m²
Isolation de toiture terrasse 75 €/m² 19 €/m² 94 €/m²
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 25 €/m² 9 €/m² 34 €/m²
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 9 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 8 €/m²
Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées) 100 € / équipement - 100 €/ équipement

MaPrimeRénov' Jaune cumulée avec la Prime Énergie

Travaux d'isolation MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Isolation des murs par l'extérieur 60 €/m² 21 €/m² 81 €/m²
Isolation des murs par l'intérieur 20 €/m² 21 €/m² 41 €/m²
Isolation de toiture terrasse 60 €/m² 9 €/m² 69 €/m²
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 20 €/m² 9 €/m² 29 €/m²
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 9 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 8 €/m²
Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées) 80 € / équipement - 80 €/ équipement

MaPrimeRénov' Violet cumulée avec la Prime Énergie

Travaux d'isolation MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Isolation des murs par l'extérieur 40 €/m² 21 €/m² 61 €/m²
Isolation des murs par l'intérieur 15 €/m² 21 €/m² 36 €/m²
Isolation de toiture terrasse 40 €/m² 9 €/m² 49 €/m²
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 15 €/m² 9 €/m² 24 €/m²
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 9 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 8 €/m²
Isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées) 40 € / équipement - 40 €/ équipement

MaPrimeRénov' Rose cumulée avec la Prime Énergie

Travaux d'isolation MaPrimeRénov' Prime Énergie
Monexpert
(montant maximal)
Total à cumuler
Isolation des murs par l'extérieur 15 €/m² 21 €/m² 36 €/m²
Isolation des murs par l'intérieur 7 €/m² 21 €/m² 28 €/m²
Isolation de toiture terrasse 15 €/m² 9 €/m² 24 €/m²
Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles 7 €/m² 9 €/m² 16 €/m²
Isolation des combles perdus - 9 €/m² 9 €/m²
Isolation des planchers bas - 8 €/m² 8 €/m²


🔹L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

Disponible jusqu’au 31 décembre 2021, il permet de financer la rénovation énergétique de votre logement sans faire d'avance de trésorerie et sans payer d'intérêts. D’un montant maximal de 30 000 €, il est remboursable sur 15 ans. Tous les ménages peuvent le demander auprès d’une banque ayant signée un agrément avec l’Etat.

🔹Le Chèque énergie

Le chèque énergie est une aide nominative pour le paiement des factures d’énergie dont la valeur oscille entre 48 € et 277 €. Il permet d’aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation réalisés par un professionnel RGE.

🔹La TVA à taux réduit

Un TVA à 5,5 % s’applique aux travaux d'amélioration énergétique. Elle est appliquée directement sur la facture par le professionnel qui réalise le chantier. Dans le cas de l’isolation des fenêtres, elle concerne tant la main-d’œuvre que l’achat des doubles vitrages.

📋 En résumé :

  • Le double vitrage permet de gagner en confort thermique et acoustique
  • Il aide aussi à faire baisser les factures de chauffage
  • Pour bien choisir vos fenêtres vous devez regarder la technologie de double vitrage utilisé (double vitrage simple, avec du gaz argon, etc.)
  • Il faut également prendre en compte le matériau du cadre et le mode d’ouverture
  • Le prix d’une fenêtre à double vitrage peut monter jusqu’à 350 € par m²
  • Pour remplacer vos vitrages simples par des doubles vitrages, vous pouvez profiter d’aides à la rénovation énergétique.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.