Image
financer ses travaux de rénovation énergétique
Rédigé par Juliette S. - À jour le 03/09/2020

Tout savoir sur les travaux de rénovation énergétique

Vous souhaitez améliorer la performance énergétique de votre logement ? Vous ne savez pas quels sont les travaux à privilégier pour réduire efficacement votre facture de chauffage et vous n’avez pas forcément les économies nécessaires pour lancer votre projet ? Monexpert vous guide et vous fait découvrir les travaux de rénovation énergétique les plus rentables ainsi que les aides existantes pour financer vos travaux de rénovation énergétique.

Rénovation énergétique : de quoi s’agit-il

La rénovation énergétique encadre tous les types de travaux qui vous permettent d’améliorer la performance énergétique de votre habitation. Un projet de rénovation énergétique favorise la réduction de vos consommations d’énergie et vous permet de réduire efficacement votre facture de chauffage.

La rénovation énergétique rassemble généralement 4 différents types de travaux : l’isolation, le chauffage, la ventilation et la régulation.

Les travaux d’isolation

Parce qu’ils permettent de renforcer l’enveloppe thermique de votre maison et de limiter les pertes de chaleur, les travaux de rénovation énergétique les plus rentables concernent l’isolation.

Plusieurs zones de votre habitation peuvent faire l’objet de travaux d’isolation (de la plus rentable à la moins rentable) : 

  • Lisolation de vos combles perdus ou de la toiture (par l’extérieur ou l’intérieur) : sur un logement mal isolé, 30 % (1) des déperditions énergétiques s’effectuent au niveau de la toiture. La rénovation du toit de votre maison vous permet donc de réaliser des économies importantes. ; 
  • L’isolation des murs (par l’extérieur ou l’intérieur) : 25 % (1) des pertes de chaleur proviennent des murs d’une maison mal isolée. L’isolation des murs peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur.;
  • L’isolation des parois vitrées : changer vos fenêtres ou portes-fenêtres pour des modèles plus performants vous permet également de limiter les ponts thermiques et les infiltrations d’air;
  • L’isolation des planchers bas : un sol froid et humide peut être mal isolé. La rénovation de vos sols vous assure un meilleur confort thermique.

Zoom sur l’isolation des combles

L’isolation des combles de votre habitation est l’un des travaux de rénovation énergétique les plus rentables. En effet, ce type de projet vous permet de conserver la chaleur de votre maison dans toute la partie habitable, en limitant les pertes de chaleur vers la toiture. 

Les coûts liés à de tels travaux sont relativement faibles et leur amortissement est très rapide : en quelques années seulement, vous rentabilisez votre investissement tout en réduisant efficacement votre facture de chauffage. 

L’installation d’un équipement de chauffage performant

Pour réduire vos dépenses énergétiques, vous pouvez aussi remplacer votre ancien équipement de chauffage par un appareil plus moderne, plus performant, moins polluant et surtout moins gourmand en énergie. 

Avec leurs très hauts niveaux de rendement (ou leurs sources d’énergies renouvelables, pour certains), voici 3 systèmes qu’il convient de privilégier : 

  • La chaudière gaz à condensation (aussi appelée « chaudière à très haute performance énergétique ») : généralement, ce terme est utilisé pour parler des chaudières à condensation qui consomment jusqu’à 20 % (2) de moins que les chaudières classiques.
  • La chaudière ou le poêle à bois :  énergie renouvelable et écologique, le bois est une source de chauffage performante et économique. C’est l’une des solutions de chauffage les moins onéreuses
  • Le chauffe-eau thermodynamique : utilisant les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer l’eau, le chauffe-eau thermodynamique vous permet de diviser vos dépenses en eau chaude, par 2 ou par 3 (3).

Parfois coûteux à l’achat (mais éligibles aux aides financières disponibles pour la rénovation énergétique de votre maison), ces appareils peuvent cependant être rentabilisés rapidement. 

La régulation du chauffage 

Les équipements de régulation du chauffage vous permettent également de mieux contrôler votre consommation d’énergie et vous aident à réduire de 5 à 15 % (1) votre facture de chauffage. Vous pouvez opter pour plusieurs types de systèmes : 

La ventilation

Dans un logement rénové et bien isolé, l’air extérieur pénètre moins facilement. Alors, pour assurer le renouvellement de l’air et améliorer la qualité de l’air de votre habitation, vos travaux de rénovation doivent être couplés de travaux de ventilation. L’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est généralement recommandée. On différencie alors deux types de systèmes.

  • La VMC simple flux permet d’extraire l’air vicié vers l’extérieur de votre habitation et d’introduire de l’air neuf par l’intermédiaire d’entrées d’air (situées généralement sur les fenêtres).
  • La VMC double flux fonctionne de la même manière sauf qu’elle permet également de préchauffer les flux d’air provenant de l’extérieur avant qu’ils ne se répartissent dans votre logement. Si votre habitation est bien isolée, ce système vous permet ainsi de réaliser des économies d’énergie importantes.

Aides et subventions : comment financer ses travaux de rénovation ?

Avant de nous intéresser aux aides dont vous pouvez bénéficier pour votre projet, il convient de découvrir les travaux qui peuvent être éligibles à ces dispositifs. Votre projet doit obligatoirement concerner des actions qui favorisent vos économies d’énergie, telles que : 

Bon à savoir :

Pour assurer la qualité de vos travaux et vos futures économies d’énergies, il faut aussi impérativement faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dans son domaine de qualification (chauffage, isolation…). C’est l’une des conditions à respecter pour pouvoir financer vos travaux de rénovation avec les différentes aides et subventions évoquées dans cet article.

Je trouve mon artisan RGE

Le bouquet de travaux de rénovation : la solution idéale

Dans son dossier « Comment mieux se chauffer ? », l’Ademe présente plusieurs scénarios de rénovation énergétique qui peuvent s’avérer particulièrement intéressants pour vos économies de chauffage. 

Elle prend l’exemple d’une maison individuelle de 92 m2, sur deux étages, disposant de combles non aménagés avec une facture énergétique totale de 2 692 €

  • Après l’isolation de la toiture + des travaux de chauffage + l’installation d’équipements de régulation, la facture annuelle d’énergie de la maison s’élève à 1 500 € (soit -44 % de dépenses).
  • Après l’isolation de la toiture + l’isolation des murs + des travaux de chauffage + l’installation d’équipements de régulation + des travaux de ventilation, la facture annuelle n’est plus que de 920 € (soit -67 % de dépenses).

Engager une rénovation énergétique complète s’avère donc être la solution la plus efficace. Ce type de projet demande cependant un investissement important (qu’il convient de mettre en perspective avec sa rentabilité sur le long terme). C’est pour cette raison qu’il est important de vous renseigner sur les aides financières disponibles pour la rénovation énergétique de votre logement avant d’engager vos travaux.

1. La prime énergie 

Dans le cadre du dispositif CEE (Certificat d’Économies d’Énergie), la prime énergie est une aide accessible à tous (locataire, propriétaire occupant ou bailleur). Il s’agit d’une prime versée par des entreprises du domaine de l’énergie. En effet, ces dernières ont l’obligation de vous encourager à améliorer la performance énergétique de votre logement. Le montant de cette éco prime dépend de votre projet de rénovation, du lieu où vous vivez et de votre niveau de ressources (les ménages les plus modestes peuvent bénéficier d’une prime bonus).

Je simule le montant de ma prime énergie

2. MaPrimeRénov’ 

MaPrimeRénov’ est la fusion des deux aides majeures pour les travaux de rénovation énergétique : le Crédit d'impôt (CITE) et les aides de L'Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat (ANAH).

Effective depuis le 2 janvier 2020, cette nouvelle prime est versée après vos travaux de rénovation par virement bancaire.

Tout savoir sur MaPrimeRénov’

3. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique 

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous permet de bénéficier d’un abattement sur vos impôts. 

Attention, la loi de finances pour 2020 supprime progressivement le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) pour être remplacé par MaPrimeRénov'. Le CITE est maintenu aux dépenses de travaux engagées avant le 31/12/2020.

Tout savoir sur le crédit d’impôt pour la transition énergétique

4. Les aides de l’Anah 

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose des aides aux propriétaires les plus modestes dans le cadre de son programme « Habiter Mieux ». Le montant de la subvention dépend de vos conditions de ressources : elle représente 35 à 50 % des dépenses engagées pour votre projet. Deux différents dispositifs existent : 

  • Habiter Mieux Agilité qui devient MaPrimeRénov' pour le financement d’une seule action de rénovation (exemple : l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique).
  • Habiter Mieux Sérénité est un accompagnement-conseil proposé pour un bouquet de travaux (exemple : l’isolation du toit + l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique).

Tout savoir sur les aides de l’Anah

5. L’éco-prêt à taux zéro

Le financement de votre projet de rénovation énergétique peut également être assuré grâce à l’éco-prêt à taux zéro. En fonction de l’étendue de votre projet et si vous êtes propriétaire de votre habitation, vous pouvez ainsi emprunter jusqu’à 30 000 € pour vos travaux sans avoir à payer d’intérêts (ils sont pris en charge par l’État). 

Tout savoir sur l’éco-prêt à taux zéro

6. La TVA à taux réduit

Si votre projet est éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique, le professionnel RGE en charge de vos travaux applique automatiquement une TVA à un taux réduit de 5,5% sur sa facture.

Tout savoir sur la TVA à taux réduit

7. Les aides locales

En plus des aides financières proposées par l’État, certaines subventions peuvent vous être accordées par les collectivités. Selon le lieu où vous vivez, des aides peuvent être proposées par votre ville, votre département ou votre région. Nous vous conseillons donc de vous renseigner auprès de votre mairie. 

Tout savoir sur les aides locales

    Bon à savoir :

    Certaines de ces aides sont cumulables. Selon votre projet, vous pouvez par exemple bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique, de la prime énergie et de la TVA réduite.

    Image
    femme

    À propos de l'auteur : Juliette S.

    Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.