Image
liste-banques-eco-ptz
Rédigé par Juliette S. - À jour le 23/11/2021

Eco-PTZ : ces banques qui vous l'accordent sans difficultés

L’Éco-PTZ ou Éco-prêt à taux zéro fait partie des aides à la rénovation énergétique. Il est accordé par certains établissement bancaires. Nous vous expliquons quels sont ces établissements et ceux qui l’accordent le plus facilement. On vous montre aussi comment constituer votre dossier pour la demande de ce prêt, avant un petit rappel rapide de ce qu’est l’Éco-PTZ, un prêt à taux zéro pour des travaux de rénovation énergétique pour les propriétaires, bailleurs et copropriétés.

Dans le cadre de la transition écologique, l’État a mis en place plusieurs aides et primes financières. Ces aides ont pour but d’encourager les propriétaires et bailleurs à faire des travaux de rénovation énergétique. Elles varient selon les revenus des personnes éligibles, et la nature des travaux. 

Elles peuvent aussi bien aider à financer des travaux de gros œuvre (isolation, électricité, double vitrage, etc.) qu’un changement d’équipement (chauffage, climatisation, etc.), ou encore l’amélioration d’un système d’assainissement (non collectif). Pour obtenir une de ces aides, certains critères - comme la présentation de factures spécifiques par exemple – doivent être remplis.

A quelles banques s’adresser ?

Seuls les établissements bancaires ayant signé une convention avec l'État sont aptes à délivrer un Éco-prêt à taux zéro. Vous trouverez ci-dessous la liste des banques qui l’accordent aujourd’hui, lesquelles l’accordent le plus facilement et comment faire son dossier. 

Quelles banques accordent ce prêt ?

Voici la liste des banques en 2021 accordant ce type de prêt :

  • Banque Chalus (banque régionale en Auvergne et dans le Limousin)
  • Banque Populaire
  • Caisse d'Épargne
  • Natixis (établissement issu de la fusion des Banque Populaire et Caisse d'Épargne en un groupe appelé BCPE)
  • BNP Paribas et leurs filiales Domofinance et Solféa 
  • CIC
  • Crédit Agricole
  • Crédit du Nord et Société Marseillaise de Crédit
  • Crédit Foncier (activité arrêtée en 2019, relève assurée par Banque Populaire et Caisse d'Épargne (groupe BPCE) le temps que tous les prêts en cours soient terminés)
  • Crédit Immobilier de France
  • Crédit Mutuel
  • La Banque Postale
  • LCL
  • Société Générale

Quels sont les autres établissements à accorder ce prêt ?

Depuis le 1er janvier 2020, vous pouvez également obtenir un Éco-prêt à taux zéro auprès de sociétés de tiers-financement :

  • la société Île-de-France Énergies 
  • la Régie Régionale du Service Public de l'Efficacité Énergétique Hauts de France (Hauts-de-France Pass Rénovation)

Ces prêts expérimentaux sont accordés sous le nom de prêts « individuels performance énergétique globale ». L’avantage de souscrire à un prêt auprès de ces sociétés, et non auprès d’une banque, est la proposition d’une offre d’ingénierie technique et d’accompagnement dans la réalisation des travaux de rénovation énergétique, en plus de l’offre de financement classique.

Quelles sont les banques les plus enclines à accorder ce prêt ?

D’après un bilan publié en 2020 par la SGFGAS (Société de Gestion des Financements et de la Garantie de l'Accession Sociale à la propriété), c’est le Crédit Agricole qui a accordé le plus d’Éco-PTZ en 2019 : 11 596 prêts.

Suivent le Crédit Mutuel avec 9 373 prêts et la Caisse d’Épargne avec 4 067 prêts.

Viennent ensuite :

  • La Banque Populaire avec 3 561 prêts
  • La Banque Postale avec 2 596 prêts
  • Le CIC avec 2 594 prêts
  • La filiale Domofinance avec 633 prêts
  • LCL avec 487 prêts
  • BNP Paribas avec 350 prêts
  • La Société Générale avec 283 prêts
  • Le Crédit du Nord avec 27 prêts

On note que dans la plupart des cas, les demandes d’Éco-prêt à taux zéro sont validées dans plus de 90% des cas, quelle que soit la banque. 

Comment est composé le dossier pour une demande d’Éco-prêt ?

Dans le cas où le prêt est accordé à des propriétaires ou bailleurs pour un logement individuel, le dossier se compose de plusieurs formulaires :

  • Un formulaire appelé « emprunteur » : rempli et signé directement par le demandeur de l’éco-prêt
  • Un formulaire appelé « entreprises » : il va différer selon le type de travaux envisagés (actions isolées, performance énergétique globale ou assainissement non collectif)
  • Des formulaires « factures » : à mesure que les travaux avancent, le propriétaire ou bailleur emprunteur doit justifier les coûts à la banque 

Les formulaires sont distincts selon que vous soyez en métropole ou résidant dans les DOM. 

Dans le cas où le prêt est accordé pour une copropriété, le dossier se compose également de plusieurs formulaires :

  • Un formulaire appelé « emprunteur copropriété » : rempli et signé directement par le syndicat de copropriétaires demandeur de l’éco-prêt
  • Un formulaire « entreprises »
  • Des formulaires « factures » : à mesure que les travaux avancent, le syndicat des copropriétaires emprunteurs doit justifier les coûts à la banque

Les formulaires sont également distincts selon que la copropriété soit en métropole ou dans les DOM. 

Qu’est-ce que l’Éco-PTZ ?

Maintenant que vous savez à quelles banques vous adresser pour un Éco-prêt à taux zéro, rappelons brièvement ses conditions d’éligibilité et les autres aides pour financer des travaux de rénovation énergétique avec lesquelles il est cumulable. 

Définition de l’Éco-PTZ 

L’éco-prêt à taux zéro existe depuis 2009, et sera disponible jusqu’au 31 décembre 2022. Il permet de financer des travaux de rénovation énergétique sans faire d'avance de trésorerie, et, comme son nom l’indique, sans intérêts. C’est l’État qui prend en charge les intérêts. 

En dehors de cette spécificité, c’est un emprunt bancaire traditionnel. Son montant varie en fonction des travaux que vous souhaitez réaliser, son plafond étant fixé à 30 000 €, sur une période maximale de 15 ans.

Vous pouvez demander un second Éco-prêt, appelé Éco-prêt complémentaire, pour effectuer de nouveaux travaux de rénovation énergétique dans votre logement. Pour obtenir ce second prêt, il faut le souscrire dans les 5 ans maximum après la date d’émission du premier Éco-prêt à taux zéro, et ce dernier doit être clôturé.

Quels sont les critères d’éligibilité de l’Éco-PTZ ?

Sont éligibles les propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement individuel, depuis plus de 2 ans. Cela vaut aussi pour les copropriétés. Sont également éligibles les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés, à condition qu’au moins un des associés soit une personne physique.

Cette aide sert uniquement dans le cadre de travaux de rénovation énergétique pour une résidence principale, en France, construite avant le 1er janvier 1990. Les travaux doivent être réalisés obligatoirement par un professionnel RGE, c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement. 

Pour quels types de travaux ?

Que ce soit pour un logement individuel ou en copropriété, vous pouvez bénéficier de ce prêt pour 3 types de travaux :

L’Éco-PTZ est-il cumulable avec d’autres aides ? 

Il est possible de cumuler l’Éco-PTZ avec les autres aides financières pour les travaux de rénovation énergétique suivantes :

Cumuler la Prime Energie Monexpert, MaPrimeRénov' et l'Eco Prêt à Taux Zéro pour votre projet de rénovation énergétique.

📋 En résumé

  • L’Éco-PTZ est un prêt à taux zéro accordé dans le cadre de travaux rénovation énergétique d’un logement ;
  • Les intérêts sont pris en charge par l’État ;
  • Tous les établissements bancaires n’accordent pas l’Éco-PTZ ;
  • Certaines sociétés de tiers-financement accordent ce type de prêt à titre expérimental ;
  • En 2019, le Crédit Agricole en a accordé le plus (11 596 prêts). 
     
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.