Image
Tout savoir sur l’étanchéité de l’air en rénovation
Rédigé par Juliette S. - À jour le 28/06/2021

Tout savoir sur l’étanchéité à l’air en rénovation

Lorsqu’on mène des travaux de rénovation, la question de l’étanchéité à l’air est rarement abordée. Pourtant, un logement bien étanche augmente le confort thermique, en faisant disparaître les courants d’air, et diminue la facture de chauffage. Dans vos travaux de rénovation, à quoi faut-il faire attention pour améliorer l’étanchéité à l’air de votre logement ? Quels bénéfices allez-vous en retirer ? Nous répondons à toutes vos questions !

Travaux de rénovation : qu’est-ce que l’étanchéité de l’air ? 

D’après l’ADEME (Agence pour le Développement et la Maîtrise de l’Energie), les fuites d’air représentent en moyenne 20 % à 25 % des pertes de chaleur dans un logement

C’est donc un gain potentiel aussi important que l’isolation des murs. Pourquoi ces échanges thermiques ? L’air chaud s’échappe en hiver, et l’air extérieur entre facilement dans votre logement. 

L’étanchéité à l’air vous apporte plusieurs bénéfices concrets : 

  • Les économies d’énergie. L’ADEME les évalue entre 16 et 20 kWh/an par mètre carré dans un logement étanche à l’air Pour une maison de 100 m² chauffée à l’électricité, cela donne lieu à une baisse de la facture de 250 € à 300 € par an
  • Le confort thermique. L’étanchéité à l’air permet d’éviter les courants d’air et de diminuer l’humidité. La température ressentie augmentera dans votre logement
  • C’est également l’assurance de conserver la performance de votre isolant. En effet, la condensation de l’humidité de votre logement à l’intérieur des murs dégrade les propriétés thermiques des isolants.

Attention cependant, l’étanchéité à l’air ne veut pas dire l’absence de ventilation. Cette dernière, qu’elle soit naturelle ou mécanique, est contrôlée et permet d’évacuer l’humidité, les polluants et le CO². La ventilation est nécessaire pour avoir un intérieur sain et elle permet même de faire baisser la facture de chauffage

Comment se mesure l’étanchéité à l’air ? 

Tout d’abord, il faut avoir conscience que l’étanchéité à l’air se mesure dans les espaces chauffés et habitables de votre logement. Si vous disposez d’un garage, des combles perdus ou d’une cave, l’étanchéité à l’air doit également être assurée entre ces espaces et votre logement.

La mesure de l’étanchéité à l’air est faite par un test d’infiltrométrie ou test de la porte soufflante. En bouchant toutes les arrivées d’air prévues pour la ventilation, ce test permet de repérer les fuites d’air parasites. L’utilisation de fumigènes permet ensuite de mettre en évidence l’emplacement des fuites d’air

Dans le cas d’une rénovation, il est possible d’effectuer ce test dans le cadre d’un audit énergétique par un professionnel RGE, ce qui vous permettra de bénéficier d’aides financières (MaPrimeRénov’, Prime Energie Monexpert…). 

A titre de comparaison, pour les nouvelles constructions et les extensions, la perméabilité de l’air doit être inférieure ou égale à 0,60 m3/h.m² pour que le logement soit conforme à la RT 2012. Avec la Réglementation Environnementale 2020, on peut penser que cette valeur diminuera. Le dossier de presse de la RE 2020 ne le précise pas. 

Si vous louez un logement dont vous êtes propriétaire, sachez que cet audit sera obligatoire à partir de 2022. Cela fait partie des nouvelles obligations de rénovation pour les propriétaires bailleurs.

Pourquoi l’étanchéité à l’air augmente l’efficacité de votre rénovation ? 

L’étanchéité à l’air doit être envisagée comme une partie de la rénovation de votre logement. En effet, elle apporte des bénéfices quotidiens qui améliorent votre confort et vous font réaliser des économies

  • En évitant les fuites d’air, elle augmente l’efficacité de votre chauffage et permet de diminuer la facture
  • Couplée à une bonne ventilation, elle assure un renouvellement de l’air contrôlé qui diminue l’humidité, évacue les polluants et assainit votre logement
  • Elle permet une meilleure isolation acoustique et olfactive. Les nuisances causées par les bruits et odeurs extérieurs au logement sont réduites grâce à l’étanchéité à l’air. 

L’amélioration de l’étanchéité à l’air vous permet donc de booster l’efficacité des travaux de rénovation (isolation, système de chauffage, ventilation…) que vous effectuez. Elle améliore également votre confort au quotidien. L’étanchéité à l’air doit être prise en compte tout au long des travaux de rénovation que vous effectuez, et peut même faire l’objet d’interventions spécifiques.

Comment assurer l’étanchéité à l’air en rénovation ?

En prenant en compte l’étanchéité à l’air dans vos travaux de rénovation, vous vous assurez qu’ils seront efficaces et que les économies d’énergie réelles correspondront bien aux prévisions. 

Avant même d’effectuer les travaux, nous vous conseillons d’effectuer un diagnostic énergétique pour identifier les priorités dans votre logement. 

Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel RGE pour vos travaux : c’est un gage de qualité et cela vous permet de bénéficier de nombreuses aides financières. Il saura proposer les travaux pertinents pour assurer l’étanchéité à l’air dans le cadre de vos travaux de rénovation.

Quel que soit votre projet, l’isolation et la ventilation sont les deux éléments principaux qui favorisent l’étanchéité à l’air de votre logement.

L’isolation

En limitant les pertes de chaleur, les travaux d’isolation permettent d’améliorer la qualité de votre logement. Cependant, toutes les isolations ne se valent pas : les matériaux présentent des qualités thermiques différentes, mais la qualité de la pose joue également un rôle. En effet, si l’isolant n’est pas parfaitement posé, des ponts thermiques vont apparaître. L’isolation permet également d’améliorer l’étanchéité à l’air de votre logement, à condition d’être attentif à quelques points : 

  • Lors de l’isolation des combles et du toit (30% des pertes de chaleur selon l’ADEME), il faut veiller à ce que les jonctions avec les murs et les contours des fenêtres soient étanches à l’air.
  • Lors de l’isolation des murs (25% des déperditions de chaleur en moyenne), les mêmes contraintes que pour le toit s’appliquent. Dans certains cas, l’installation d’un frein vapeur sera également nécessaire pour permettre l’évacuation de l’humidité et éviter la condensation dans les murs. 
  • L’isolation des fenêtres est également nécessaire pour limiter les pertes de chaleur et les fuites d’air. En effet, si elles représentent environ 15% des déperditions de chaleur, les menuiseries peuvent être la cause de fuites d’air importantes, même quand elles sont récentes. 
  • Si plusieurs entreprises interviennent sur le chantier, sachez que leur coordination est essentielle pour éviter que l’enveloppe étanche à l’air ne soit dégradée à un moment du chantier. Il peut donc être pertinent de réaliser un nouveau test  en cours de chantier pour permettre la correction des défauts. 

En fonction des travaux que vous aurez prévu, les professionnels auront des contraintes différentes. Cependant, sachez que la plupart des professionnels RGE sont habitués au traitement de l’étanchéité à l’air. Si la coordination entre professionnels est bonne, vos travaux d’isolation vous permettront d’améliorer l’étanchéité à l’air de votre logement.  

La ventilation

La ventilation joue un rôle essentiel dans les travaux de rénovation de votre logement, mais elle est trop souvent sous-estimée ! En effet, en permettant d’évacuer l’humidité et le CO² (produits par la respiration humaine) ainsi que les divers polluants, et en permettant l’arrivée contrôlée d’air extérieur, la ventilation améliore votre confort.

Contrairement à l’idée reçue, elle vous fait également faire des économies de chauffage en diminuant le taux d’humidité du logement, le rendant plus facile à chauffer. 

Pour toutes ces raisons, un système de ventilation performant est indispensable pour conserver un intérieur sain et préserver votre confort. La ventilation naturelle (grilles d’aérations) présente un inconvénient majeur : il n’est pas possible de contrôler le flux d’air, et donc de l’adapter aux besoins réels de ventilation. 

Dans le cadre de travaux de rénovation, l’isolation et la correction des fuites d’air modifient les besoins en ventilation. Ce peut donc être l’occasion d’opter pour un système de ventilation mécanique, plus adaptable et performant. Il existe deux types de VMC : 

  • La VMC simple flux évacue l’air vicié du logement. Elle peut être autoréglable (pour s’adapter en temps réel et évacuer toujours le même flux d’air) ou hygroréglable pour adapter la quantité d’air expulsée à l’humidité ambiante. L’air extérieur est aspiré par les bouches d'aérations souvent situées sur les fenêtres
  • La VMC double-flux permet de chauffer l’air extérieur grâce à un système d’échange de chaleur avant de l’introduire dans votre logement. C’est une solution idéale pour les logements bien isolés. 

L’installation d’une VMC permet d’assurer une circulation de l’air optimale dans votre logement, et de maintenir son étanchéité. 

Quelles aides pour assurer l’étanchéité à l’air en rénovation ? 

Les travaux de rénovation sont souvent coûteux. Néanmoins, des dispositifs d’aides financières existent et permettent de réduire la facture. La plupart sont accessibles quel que soit votre revenu

La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert est accessible à tous les français pour leurs travaux de rénovation. Son montant dépend du type de travaux de rénovation que vous effectuez, entre autres les suivants : 

  • Isolation de la toiture : combles perdus, rampants de toiture, etc. vous pouvez prétendre jusqu'à 9 € de prime par m²
  • Isolation des murs par l'intérieur ou par l'extérieur : jusqu'à 42 € de prime par m²
  • Isolation des sols : jusqu'à 8 € de prime par m²
  • Isolation d'une toiture terrasse : jusqu'à 19 € de prime par m²

Cette prime peut être cumulée avec la plupart des autres dispositifs d’aide (Ma PrimeRénov”, Eco-prêt à taux zéro, aides de l’ANAH ou des collectivités locales…)

Image

Une isolation à refaire ? Profitez de la Prime Énergie Monexpert pour isoler votre toiture, vos murs et vos sols.

MaPrimeRénov’

Cette aide est ouverte à tous les propriétaires (y compris les propriétaires bailleurs à partir du 1er juillet 2021) d’un logement en France métropolitaine ou Outre-Mer de plus de 2 ans. 

Vous l’avez compris, le traitement de l’étanchéité à l’air se fait lors de la pose d’un isolant ou d’un système de ventilation.

Ceux-ci sont éligibles à MaPrimeRénov’, pour un montant allant de 7 € à 25 € par mètre carré pour l’isolation par l’intérieur et entre 2 000 € et 4 000 € pour l’installation d’une VMC à double-flux. 

L’audit énergétique, très fortement conseillé afin d’évaluer les points à améliorer dans votre logement, est remboursé entre 300 € et 500 €

Afin d’être éligible à MaPrimeRénov’, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE. N’oubliez pas que la majorité des travaux ne doivent pas avoir commencé avant d'avoir fait votre demande de prime en ligne pour être éligibles

Les aides de l’ANAH

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) est un organisme public qui fournit un certain nombre d’aides visant à aider les ménages à améliorer le confort et la performance thermique des logements. La plupart de ses aides sont sous conditions de ressources.

Le programme Habiter Mieux Sérénité permet une prise en charge entre 35% et 50% des travaux, avec un plafond maximum compris entre 12 500 € et 18 000 €

L’éco-prêt à taux zéro

Il s’agit d’un prêt bancaire classique, pour lequel l’Etat assure le paiement des intérêts. Disponible jusqu’au 31 décembre 2021, ce dispositif permet de bénéficier d’un prêt pour réaliser des travaux de rénovation thermique ou de changement du système de chauffage

Les travaux doivent répondre à certaines normes (performances énergétiques minimales, amélioration des performances énergétiques du logement…) et être effectués par un professionnel RGE. Le montant maximum de l’éco-prêt à taux zéro (l’éco-PTZ) est de 30 000€ au maximum, en fonction du nombre de travaux de rénovation différents. 

La TVA à taux réduit

Tous les travaux de rénovation effectués par un professionnel certifié RGE permettent de bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5%. Ce taux s’applique à tous les propriétaires (occupants, bailleurs et copropriétaires) ainsi qu’aux locataires et les occupants à titre gratuit d’un logement de plus de 2 ans

La pose ou le remplacement d’isolant, ainsi que l’installation d’une ventilation mécanique peuvent bénéficier de la TVA à taux réduit, ce qui aide au financement de l’étanchéité à l’air de votre logement. 

📋 En résumé : 

  • La bonne étanchéité à l’air permet de faire des économies d’énergie 
  • Cela évite les échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur qui nuisent à votre confort thermique 
  • Améliorer l’étanchéité passe par une bonne isolation de votre logement et un système de ventilation performant 
  • Des aides à la rénovation thermique peuvent vous permettre de prendre en charge les travaux d’étanchéité.

Pour aller plus loin, découvrez également ces articles :

Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.